Politique

EAC : 12 ans après, le Burundi prône la prudence face la confédération politique

06/09/2019 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur EAC : 12 ans après, le Burundi prône la prudence face la confédération politique
EAC : 12 ans après, le Burundi prône la prudence face la confédération politique
Pour la ministre Ndahayo, le Burundi risque de perdre sa souveraineté dans une confédération politique.

«Le regroupement des 6 Etats membres de la communauté dans une confédération politique est un défi pour le gouvernement burundais. Le ministère en charge des Affaires de l’EAC craint que le Burundi y perde sa souveraineté», a déclaré Isabelle Ndahayo, ministre en charge des Affaires de l’EAC, ce jeudi 5 septembre.

C’était au Palais des Congrès de Kigobe où elle était l’invitée des députés dans une séance sur la situation du Burundi, 12 ans après son intégration dans cette communauté.

Selon elle, chaque Etat membre devra reléguer partiellement sa souveraineté au profit de la confédération.

Un autre défi relevé par le ministère en charge des Affaires de l’EAC, la mise en application de certaines lois régissant la Communauté et leur  suivi : «Certaines lois adoptées sont souvent contradictoires à notre politique et notre Constitution».

En plus, la ministre Ndahayo évoque des conflits diplomatiques entre les pays membres de la communauté entre le Burundi et le Rwanda. Elle regrette que certains Etats veuillent s’ingérer dans les affaires internes des autres.

«Le Burundi importe beaucoup plus qu’il n’exporte», indique Mme Ndahayo. Le pays reste endetté au sein de la Communauté. Il appelle à la multiplication des biens exportables dans cette communauté en vue d’en tirer plus d’avantages.

La ministre Ndahayo  fait savoir que la langue française reste aussi un défi. Seul le Burundi est francophone parmi les 6 états membres de cette communauté. La deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale demande que la loi adoptant le français comme l’une des langues officielles soit étudiée.

Pour rappel, la Confédération politique de la communauté Est-africaine a été adoptée à Arusha en mai 2017.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Non au rapatriement forcé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non au rapatriement forcé

Les réfugiés burundais vivant dans les camps en Tanzanie sont sommés de revenir au bercail « de gré ou de force ». Un accord de rapatriement a même été conclu entre les ministres burundais et tanzanien de l’Intérieur. Ce document qualifié de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 342 users online