Lundi 17 mai 2021

Politique

Création du CNARED à Addis-Abeba

03/08/2015 5

Dans son premier communiqué publié ce 1er aout 2015, le Conseil National pour le Respect de l’Accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi et de la restauration de l’Etat de droit, CNARED, a annonce sa création à Addis- Abeba, la capitale éthiopienne. Selon ce communiqué après une réunion qui a dure trois jours, du 30 juillet au 1er aout, les représentants des partis politiques de l’opposition burundaise ainsi que ceux de la société civile, et les anciens présidents du Burundi, ont créé ce conseil, dont une délégation a été reçue au siège de l’Union Africaine. L’objectif de cette rencontre était de former un front uni contre le pouvoir de Pierre Nkurunziza.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Murundi

    Cette nouvelle creation était une bonne chose mais je vois mal comment ils arriverons á s’entendre. Prenons d’abords ceux qui constituent ce rassamblement. Nyangoma, Radjabu et Jeremie Ngendamkumana pas possible qu’ils aient tous la même conviction et leurs mefiance entre eux se trouve toujours là. Prenons aussi, Leonce, Ndayizeye, Jean Minani impossible que les trois travaillent ensemble. Mettons aussi la SoC qui est apolitique. Impossible que la SoC soutient les bêtises de ces politiciens.

    Un autre echec c’est d’avoir désigner Nyangoma comme president de ce conseil, il fallait touver quelqu’un avec une assise politique bien visible au pays mais aussi fiable. Nyangoma n’est pas de ses gens. Il y a beaucoup de gens au sein du CNDD-FDD qui ont gardé un oeil sur lui. Il y avait Pie Ntavyohanyuma et Gervais Rufyikiri les deux etaient des hommes potentiels à ce role. Si Rufyikiri s’est désisté à la derniere minute cela en dit long sur ce conseil…. I am just saying 😉

  2. Musa

    Cela devrait se faire avant les elections pour faire face a Nkurunziza mais voila c est après k cela intervient comme quoi les interets commun sont maintenant reellement menaces.Pourquoi cela n a pa eye possible avant?

  3. Albert Tanganyika

    Front commun pour la prise du pouvoir par la force?
    Soyons sérieux. Arrêtons de continuer à sacrifier les enfants des autres.
    Comment faire un front commun entre partis politiques dont beaucoup
    n’existent que de noms, sans un nombre suffisant d’adhérents?
    Sans Rwasa, ce front commun aura difficilement 10% aux élections de
    2020, vous le savez très bien. Et c’est la raison pour laquelle que vous avez
    opté pour la guerre afin de prendre le pouvoir par la force.
    êtes vous vraiment sûrs que vous y arriverez?
    Celui qui vous offre la base arrière a ses propres projets.
    Rwasa a compris le jeu. Il a prouvé qu’il aime son pays. Il a été trompé en 2010,
    en 2015 encore? Où est parti ADC IKIBIRI?

    • Stan Siyomana

      @Albert Tanganyika: “Il (Rwasa) a prouve qu’il aime son pays”.
      1. Peut-etre que vous voyez deja ces preuves, mais a juger par la majorite des commentaires sur Iwacu-burundi.org votre affirmation semble gratuite (du moins pour le moment).
      Vous feriez donc mieux de vous etendre sur ces preuves pour convaincre tous les Thomas, tous les sceptiques.
      2. Et puis, sur ce sujet delicat (traite a tors? et a travers?) d'”AIMER SON PAYS”, moi personnellement je ne croirais pas un une simple declaration (aussi gratuite?que populiste?) que tout citoyen burundais lambda (du plus traitre? au plus patriotique?), moi personnellement je m’en tiendrais/je reviendrais sur les mots du prince Rwagasore Louis, Heros national de l’independance du Burundi:”Vous nous jugerez sur nos actes, et votre satisfaction fera notre fierte”.

    • Karabaye

      @Albert Tanganyika:«Sans Rwasa, ce front commun aura difficilement 10% aux élections de 2020, vous le savez très bien»

      Tu sautes vite sur les conclusions Albert, mbona ivy’ubu mu Burundi bisigaye bihinduka ku musogonda! Ivyo kwiyumvira 2020 hataraba na assermentation ya Nkurunziza ngo ubone ko arahiye, mbona wojana ibintu buhorobuhoro. Nta mu leader politique burundais agifise des lendemains garentis dans sa carrière. Nuwoba avyiyumvira pour le moment nakureyo amaso. Nous sommes en pleine guerre des pro-Nkurunziza et anti-Nkurunziza qui nous réserve tant de surprises; bonnes ou mauvaises, nous en resterons émus !!!… Ce serait alors plus sage de remplacer votre «vous le savez très bien» par au moins «attendez voir»…

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Ne soyons pas les maillons de cette chaîne de la honte

Cui bono ? A qui profite le crime ? Cette question posée aux jurés par Cicéron au procès de Sextus Roscius mérite d’être reposée au regard de l’embuscade perpétrée par des hommes armés sur la colline Burambana, à quelques kilomètres du chef-lieu (…)

Online Users

Total 1 245 users online