Jeudi 15 avril 2021

Politique

Collinaires 2020 : le CNL dénonce la suppression de ses candidats sur les listes

23/07/2020 Commentaires fermés sur Collinaires 2020 : le CNL dénonce la suppression de ses candidats sur les listes
Collinaires 2020 : le CNL dénonce la suppression de ses candidats sur les listes
Térence Manirambona dénonce la suppression des candidats soupçonnés être des membres du CNL sur la liste des candidats aux collinaires.

Le parti CNL (congrès national pour la liberté) dénonce le retrait de ses candidats sur les listes des élections collinaires dans certaines localités du pays. Il appelle au respect du droit de se faire élire pour les ayants-droits.

« Serait-il une chasse à l’homme visant la discrimination des membres du CNL pour les empêcher de se faire élire comme conseillers collinaires ou de quartiers ? », s’interroge Térence Manirambona, porte-parole du CNL.

Selon lui, dans plusieurs communes du pays, tout candidat pressenti de tendance politique CNL est rayé de la liste sans motifs.

M anirambona indique que les bureaux des commissions électorales au niveau communal semblent être complices dans cette suppression. Le porte-parole du parti CNL rappelle que toute personne ayant les critères requis a le droit d’être élu.

« Au niveau de la CEPI-mairie, nous avons commencé à analyser les dossiers de recours cet après-midi », a expliqué  Térence Bizimana, président de la Commission électorale dans cette circonscription. Il soutient qu’il est encore tôt pour prendre position sur ces plaintes.

Pour M. Bizimana, déposer un dossier ne veut pas dire que sa candidature est acceptée. «Il y a des critères sur la base desquels nous analysons les dossiers de candidature et les présidents des CECI ont le droit de rejeter tout dossier ne remplissant pas ces critères ».

Les élections des conseillers collinaires vont avoir lieu le 24 août prochain.

CNL

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 103 users online