Politique

Collectif des avocats des parties civiles : « Prêt à collaborer avec les experts onusiens »

10/12/2016 Martine Nzeyimana 1
Armel Niyongere, un des membres du collectif : « Le collectif confirme sa volonté inébranlable de poursuivre les auteurs des crimes et leurs complices.»
Armel Niyongere, un des membres du collectif : « Le collectif confirme sa volonté inébranlable de poursuivre les auteurs des crimes et leurs complices.»

« Le collectif confirme sa volonté inébranlable de poursuivre les auteurs des crimes et leurs complices et d’obtenir que justice soit rendue. C’est le mandat qui lui a été donné et c’est le mandat qu’il remplira», peut-on lire dans un communiqué du collectif assurant la défense des parties civiles victimes des crimes commis au Burundi.

Le collectif dit regretter que  les autorités burundaises persistent dans leur refus de collaborer avec les représentants de la communauté internationale « se satisfaisant de l’impunité pour les crimes commis.» Le collectif constate que ses représentants sont victimes de pressions diverses en vue de les forcer au silence.

«Les victimes et leurs familles témoigneront dans les conditions de sécurité qui pourront être assurées par la CPI et les experts des Nations unies», poursuit ce communiqué.

Que ceux qui ont exécuté et abandonné des corps dans les rues, ceux qui ont abusé des corps de femmes tremblent, précise ce collectif, car il va pleinement collaborer avec les hommes et les femmes de bonne volonté soucieux de lutter contre l’impunité.

Ce collectif conclut en précisant que les familles et les victimes veulent que les auteurs et leurs complices assument leurs responsabilités devant les cours et tribunaux avec toutes les garanties d’un procès impartial.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Fofo

    Cher Armel, tu pers ton temps pour rien, si tu espère une justice de la CPI ou du moins de cette soi-disant “Communauté internationale”. Depuis son existence la CPI a déjà rendu combien de jugements? Sur les 6 millions de victimes qui continuent à augmenter chez nos voisins, la RDC, combien d’auteurs ont été jugés par cette soi-disant cour de justice internationale? Si la Justice existait, il n’y aurait pas des pays qui se donneraient le droit de dominer les autres, de bombarder les autres injustement comme on l’ a observé en Iraq et en Syrie aujourd’hui.
    J’ai compris pourquoi les puissances mondiales ont choisi le Terme “Droit de l’homme” au lieu de “Devoir de l’homme”. Le droit de l’homme n’est autre que se donner la raison de faire ce que l’on veut: Les puissants se donnent le droit de dominer les petits, les puissances se donnent le droit de bombarder d’autres pays, les dirigeants se donner le droit de piller les trésors publics, tuer les opposants, etc. Mais ils avaient décidé de promouvoir le Devoir de l’homme, il y aurait la juste car chacun se forcerait à respecter son devoir envers l’autre! Ainsi le monde aurait la paix!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Un châtiment qui ne s’explique pas

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un châtiment qui ne s’explique pas

Certains directeurs des écoles s’apprêteraient à « châtier » les lycéens coupables d’avoir déchiré leurs uniformes pour célébrer leur  joie de sortir du secondaire et d’accéder à l’enseignement supérieur. Iwacu et de nombreux lecteurs  se sont exprimés là-dessous. Parents, éducateurs, syndicalistes, autorités (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 225 users online