Jeudi 22 février 2024

Archives

Cibitoke & Mutakura : 2 civils tués, 12 blessés dont 7 policiers et 2 militaires

27/10/2015 7
Tout a commencé quand un désaxé mental, machette à la main a bloqué la circulation sur l’axe appelé ’’Kurya Kanyoni’’
Tout a commencé quand un désaxé mental (en rouge), machette à la main a bloqué la circulation sur l’axe appelé ’’Kurya Kanyoni’’

Tel est le bilan officiel des coups de feu et des explosions de grenades entendus ce lundi 26 octobre à partir de 10 heures et demie jusque tard dans l’après-midi. La vie dans ces deux quartiers était paralysée.

«A Cibitoke, il y a eu deux civils tués dont un désaxé mental, 7 policiers blessés dont 3 cas graves évacués à l’Hôpital militaire de Kamenge et 2 militaires blessés dans une attaque à la grenade. A Mutakura, il y a eu 3 civils blessés par grenade», rapporte Pierre Nkurikiye, le porte-parole de la Police.

Selon lui, tout a commencé quand ce déséquilibré mental, machette à la main, s’est pointé devant la mosquée de la 8ème avenue à Cibitoke. «Devenu un menace, puisqu’il continuait à brandir son arme et à bloquer la circulation sur l’avenue des Forces armées communément appelée ‘’Kurya Kanyoni’’, des policiers et des militaires venus en renfort ont tenté de l’en empêcher et c’est quand ce ’’soi-disant fou’’ s’est mis à poursuivre un militaire que ce dernier lui a tiré dessus», affirme le porte-parole de la Police.

Profitant de l’attroupement et du remue-ménage général créé par cet incident, raconte-t-il, des ’’malfaiteurs’’ ont lancé des grenades contre des forces de l’ordre. «C’est là qu’un civil est mort et ces policiers blessés.»

A Mutakura, la circulation a été perturbée. Un carambolage entre des bus de transport en commun, des véhicules des particuliers, des taxis-motos, des tuk-tuk, a été évité de justesse quand une grenade a été lancée au milieu de la route principale menant vers Bubanza. Plusieurs véhicules ont vite rebroussé chemin dans une course folle et dans un concert de klaxons, de crissement de pneus, mêlé de cris des piétons courant dans tous les sens. Plusieurs bus et plusieurs motos ont dû faire des détours en passant par Buterere ou par Kinama pour remonter vers Kamenge afin de regagner la ville.

Forum des lecteurs d'Iwacu

7 réactions
  1. Verite Guess

    @ nkuba,
    So stupid!!! What happened with Swedish policeman was wrong. Why should we do we do the same wrong thing? Shame shame shame !

    • nduwimana pierreclaver

      none,nkabo bapolisi mwumva bafuye kubera iki?iyaba twari dufise leta yitayeho ubuzima bwakiremwa muntu,nkuwo mupolisi yarashe uyo musazi,yarakwiye gufatwa akicwa bnawe.ikindi naco.abantu bamaze imisi bicwa nico gipolisi cabicanyi,iyo leta irakwiye guhagarikwa burundu ikahava vuba na bwango.harakenewe ko igip[olisi gisubira kwiga neza ukugene cocungera umutekano wabanyagihugu,kuko nkuwo musazi ntiyarakwiye kwicwa naho yaramenashije abantu,{ntiyari bwice}barikurabuko bamufata,bakamujana kwivuriro ou dans un centre pour le traitement mantal.pourquoi pas.

  2. Barundi

    quelle genre de police incapable d’arreter un malade mantal et le desarmer!!ou bien les demons anti humains les hantent pour toujours!we face a rogue state!!

    • nkuba

      You should be rogue in your mental. Can you please explain why Swedish polish killed a mental disorder three days ago??

      • Paul N

        Stupid question ever !

    • Rukwebuka N

      Preuve que nous n’avons pas de police mais une milice de tueurs.

      • nunu nado

        Il y a des métiers qui necessitent une vocation dont le métier de policier.
        Mais, non seulement nos policiers n’ont pas de vocation, ils n’ont pas de coeur a la bonne place aussi.
        Il Tuent les enfants, les femmes et sans oublier les maladies mentaux; qu’ils devraient proteger.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Démocratiser le débat sur le marché public

Brouille entre le gouvernement du Burundi et la société Sogea Satom autour des travaux de réhabilitation de la route nationale 3, tronçon Rumonge-Gitaza. Le ministre en charge des infrastructures a pris la décision de suspendre le paiement des frais additionnels (…)

Online Users

Total 1 791 users online