Publireportages

Célébration de la Journée des Nations Unies en grande pompe

25/10/2018 La Rédaction Commentaires fermés sur Célébration de la Journée des Nations Unies en grande pompe
Célébration de la Journée des Nations Unies en grande pompe
Le personnel de différentes agences en uniforme mettant en exergue leur engagement à l’atteinte des ODD

La Journée des Nations Unies a été célébrée à Bujumbura le mercredi 24 octobre dans une ambiance festive. Une date qui marque la commémoration du 73e anniversaire de l’entrée en vigueur de la Charte des Nations Unies en 1945. Cette organisation réitère son engagement pour la paix et le développement. Et Bujumbura ne tarie pas d’éloges quant au soutien de l’ONU.

Hôtel Club du Lac Tanganyika. Le cérémonial s’ouvre vers midi au sein de cet établissement, un hôtel des plus enviés de la capitale. Un soleil de plomb au zénith.

D’abord la livraison, toutes les agences confondues, des matchs de volley Beach et football et un Beach walk. Sur le sable des rives du lac Tanganyika, la zone de l’hôtel. Chefs de différentes agences du SNU et leur personnel, tous parés du même uniforme, un tricot frappé d’un idéal : «Les Nations Unies aux côtés du gouvernement pour atteindre les objectifs de développement durable».

Insensibles aux rayons ultra-violets du soleil qui frappe fort, ils joueront  gaiement au football, au volley-ball, en attente de l’avènement le plus décisif. Il arrivera dans les heures du dîner,  vers 13 heures.

Paraphrasant Antonio Guterres (Secrétaire Général de l’ONU), le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies au Burundi y ira sans détours. «Les femmes et les hommes, personnel des agences du SNU se donnent corps et âme pour redonner à l’Organisation un sens concret».

D’après Garry Conille, ces derniers butent en effet à d’énormes obstacles et difficultés dans leur travail, qu’ils essaient constamment de surmonter. Il évoque notamment la ‘‘croissance des inégalités’’ malgré le ‘‘recul de  l’extrême pauvreté’’.

«Jamais nous ne baissons les bras», soutiendra-t-il, justifiant qu’ «en réduisant les inégalités, nous redonnons espoir, ouvrons de nouvelles perspectives et renforçons la paix».  M. Conille insistera également sur la part de l’ONU pour l’action climatique dans un contexte où les changements climatiques vont plus vite.

Garry Conille : «Les femmes et les hommes, personnel des agences du SNU se donnent corps et âme pour redonner à l’Organisation un sens concret»

Le système des Nations Unies s’investit de surcroît dans le respect des droits fondamentaux et de la dignité humaine, «condition indispensable à  la paix». D’après Conille, le système des Nations Unies ne ménage aucun effort pour aider toute personne humaine à vivre en paix, dans un environnement où les conflits sociaux se multiplient. Le coordonnateur résident du SNU appelle ainsi ses collègues au réengagement à « rétablir la confiance, à défendre la dignité de tous,…à sauver la planète».

En cette clôture, les festivités se sont par la suite marquées par un jeu de  questions-réponses  par le coordonnateur Conille à l’ endroit du personnel de différentes agences. Elles portaient pour l’essentiel sur les différentes dates historiques de l’Organisation des Nations Unies et les différents répondants s’en sont sortis avec brio.

Le personnel du Système des Nations Unies réitère son engagement

« La célébration de la Journée des Nations Unies nous offre davantage l’occasion de saluer la contribution inestimable que l’Onu à travers son personnel apporte à la consolidation de la paix et au développement » a déclaré le représentant de la Fédération des Associations du personnel du SNU au Burundi, monsieur Donatien Bigirimana, avant de réitérer lengagement du personnel à respecter les idéaux fondateurs de l’Organisation et à œuvrer ensemble pour la paix, le développement et le respect des droits de l’homme.

Profitant de cette occasion, il a plaidé pour l’amélioration du bien-être, du personnel national. Ce dernier, explique-t-il, fait face aux conditions de vie de plus en plus difficiles notamment le pouvoir d’achat, suite à la dévaluation de la monnaie burundaise, pourtant monnaie de paiement de ce personnel.

La célébration de la journée des Nations Unies n’a laissé personne derrière

Le cérémonial de clôture de la semaine des Nations Unies s’est divisé, ce mercredi en deux temps. Après ces festivités de la journée entre le personnel des agences des Nations Unies, une autre séance plutôt grande aura lieu dans la soirée avec des personnalités de marque. Il s’agit d’une réception-cocktail offerte par la famille des Nations Unies à laquelle étaient invités les partenaires techniques et financiers du Burundi, les chefs des missions diplomatiques et consulaires accréditées à Bujumbura et certaines personnalités du gouvernement. Notez la présence de l’Assistant du ministre des affaires étrangères, représentant le gouvernement à cet événement, et d’autres cadres des ministères sectoriels.

En marge d’un cocktail offert par la famille des Nations Unies au Burundi, M. Garry Conille fera savoir que, dans le cadre du partenariat 2012-2018, le système des Nations Unies au Burundi n’a ménagé aucun effort pour l’amélioration des conditions socio-économiques de la population. Elle a contribué notamment dans la gouvernance et la promotion des droits de l’homme, au programme de consolidation de la paix, etc. Une attention particulière a été mise, précise M. Conille, sur la nutrition, la production agricole et la sécurité alimentaire.

Pour lui, un grand pas reste tout de même toujours à faire. Cependant, ce diplomate assure que le Burundi a les moyens de son développement s’il est avec ses partenaires. Ainsi, il en appelle à la contribution de tout un chacun. Chaque organisation partenaire devrait déjà penser son rôle allant dans le sens de l’éradication de la pauvreté, la lutte contre les inégalités, la préservation de l’environnement et la croissance économique afin de permettre un mieux-être des Burundais.

«Nous saluons les réalisations du système des Nations Unies au Burundi».

« Le gouvernement du Burundi se réjouit du partenariat entre les Nations Unies et le Burundi, vous félicite pour le travail que vous accomplissez et vous encourage pour aller toujours de l’avant », déclarera Ambassadeur Bernard Ntahiraja, Assistant du Ministre de la Coopération internationale.

Bernard Ntahiraja : «Les œuvres agences du système des Nations Unies sont observables sur terrain»

D’après lui, les œuvres des agences du Système des Nations Unies sont observables sur terrain. Et elles interviennent dans les secteurs les plus sensiblement nécessiteux. Notamment dans l’agriculture en tête. Mais encore dans la santé, l’éducation, la bonne gouvernance,  la justice et l’autonomisation des jeunes et des femmes.  

M. Ntahiraja demande au Système des Nations Unies d’« accompagner encore davantage» le Burundi dans l’atteinte des objectifs de développement durable, ODD. Il rappelle que le plan national de développement 2018-2027 a été élaboré en tenant compte de ces ODD, dont l’atteinte est un pari, un idéal du Système des Nations Unies. « Cet accompagnement servira grandement dans la recherche de la paix et par ricochet du développement. »

Notez qu’une série d’activités visant à informer les populations des résultats des actions du système des Nations Unies au Burundi, ont été organisées sous le thèmes « Le Système des Nations Unies en appui au Gouvernement du Burundi pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durables », pendant la semaine du 16 au 24 octobre.

 

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Non au rapatriement forcé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non au rapatriement forcé

Les réfugiés burundais vivant dans les camps en Tanzanie sont sommés de revenir au bercail « de gré ou de force ». Un accord de rapatriement a même été conclu entre les ministres burundais et tanzanien de l’Intérieur. Ce document qualifié de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 313 users online