Mardi 25 juin 2024

Société

«Le CNC ne se réjouit pas de la fermeture d’un média»

25/10/2018 Commentaires fermés sur «Le CNC ne se réjouit pas de la fermeture d’un média»
«Le CNC ne se réjouit pas de la fermeture d’un média»
Nestor Bankumukunzi : «Si on viole la loi qui est là pour servir l’intérêt général, la sanction s’impose».

«Maîtriser la loi et la vulgariser auprès des journalistes, assurer un encadrement de proximité des journalistes et des techniciens de la communication et agir en synergie afin d’assurer la formation des journalistes».

Tels sont les conseils de Nestor Bankumukunzi, président du Conseil national de la communication, aux responsables des médias. C’était ce mercredi 24 octobre lors de la présentation des réalisations trimestrielles des médias agréés au Burundi.

Dans cette même rencontre, il a fait savoir que les membres du CNC ne se réjouissent pas de la fermeture ou de la suspension d’un média. Cependant, dit-il, «si on viole la loi qui est là pour servir l’intérêt général, la sanction s’impose». Il tient à souligner que la sanction vise l’encadrement. «Elle aide les médias à mieux accomplir leurs missions».

D’après cet ancien ministre de la communication, les médias burundais travaillent bien. «Nous les encourageons à continuer dans la même voie». Néanmoins, il parle de fautes professionnelles de la part de certains. Il appelle à la diffusion des informations bien recherchées et équilibrées.

Cet organe de régulation de la presse attache «une grande importance» aux médias les plus suivis. Ceux-ci sont censés avoir un impact sur la société.

Le président du CNC rappelle que cet organe a entre autres missions celle de promouvoir la presse à travers le coaching.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 2 357 users online