Santé

Le Burundi et la RDC engagés à combattre Ebola et l’insécurité

27/08/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Le Burundi et la RDC engagés à combattre Ebola et l’insécurité
Le Burundi et la RDC engagés à combattre Ebola et l’insécurité
De gauche à droite, le maire de la ville de Bujumbura, le gouverneur du Sud-Kivu et la gouverneure de la province de Bujumbura.

Les gouverneurs des provinces du Burundi limitrophes avec la RDC  et  celui de la province du Sud-Kivu se disent déterminés à faire face à la maladie à virus Ebola.

Les deux parties se sont engagées  à «partager les plans de contingence et mutualiser  les efforts de la riposte contre la maladie à virus Ebola, à mettre en place des mécanismes de contrôle sanitaire sur les points d’entrée non-officiels».

C’est ce qui ressort du communiqué conjoint lu par Astère Ndayisaba, assistant du maire de la ville de Bujumbura.

C’était ce lundi 26 août lors d’une réunion bipartite réunissant les gouverneurs, les responsables sanitaires et les forces de l’ordre en mairie de  Bujumbura, ceux des provinces Bujumbura, Bubanza, Cibitoke, Rumonge, Makamba et de la province du Sud-Kivu.

Sur le plan politico-sécuritaire, des engagements ont été pris pour combattre l’insécurité qui sévit dans la plaine de la Rusizi. Ils se sont engagées à «encourager les opérations conjointes en cours pour neutraliser et combattre les groupes armés et forces négatives, organiser des patrouilles conjointes pour combattre la piraterie sur le lac Tanganyika, harmoniser les procédures aux frontières notamment sur l’homologation des postes, la délivrance des documents de voyage, le taux des visas pour les étudiants».

Theo Ngwabidje Kasi, gouverneur de la province du Sud-Kivu s’est réjoui d’une rencontre «très importante» pour les populations respectives. «Les résolutions prises nous permettront de continuer à travailler ensemble et contribuer à la consolidation de nos relations excellentes qui existent entre la république démocratique du Congo et celle du Burundi ».

De son côté, Freddy Mbonimpa, maire de la ville de Bujumbura, salue une opportunité qui permettra de renforcer le bon voisinage. «Nous avons eu le temps d’échanger sur les défis qui nous guettent et trouver des solutions intermédiaires. Ce cadre va nous permettre de renforcer la sécurité et le bon voisinage». 

Ces deux parties ont décidé des rencontres d’information régulières  tous les 6 mois pour les gouverneurs et 3 mois pour les chefs de différents services pour rendre effective leur détermination.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Non au rapatriement forcé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non au rapatriement forcé

Les réfugiés burundais vivant dans les camps en Tanzanie sont sommés de revenir au bercail « de gré ou de force ». Un accord de rapatriement a même été conclu entre les ministres burundais et tanzanien de l’Intérieur. Ce document qualifié de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 440 users online