Samedi 29 janvier 2022

Société

Burundi/Médias : Willy Nyamitwe, élu président du CNC

02/12/2021 11
Burundi/Médias : Willy Nyamitwe, élu président du CNC
Willy Nyamitwe, un féru des réseaux sociaux

C’est sans surprise que l’Ambassadeur Willy Nyamitwe, ancien chef du Bureau chargé de la communication et de l’information à la Présidence de la République du Burundi, a été élu à l’unanimité ce jeudi 2 décembre, à la tête du Conseil national de la communication (CNC).

Tous les 13 membres présents de cet organe de régulation des médias dépendant directement de la Présidence de la République ont dit oui à ce féru des réseaux sociaux qui n’hésite pas à dégainer ou à déployer l’artillerie lourde pour défendre sa cathédrale.

Et c’est le même score pour Chanel Nsabimbona, ancien directeur de la RTNB et ancien directeur général de la Communication et des Médias, élu au poste de secrétaire exécutif du CNC.

CNC

Forum des lecteurs d'Iwacu

11 réactions
  1. Kimeneke

    Je n ai pas compris none Willy azoja guserukira uburundi yongere akore akokazi ryari?? Il y a une ambiguïté chez Ntare

    • Gacece

      @Kimeneke
      Avoir le titre d’ambassadeur ne veut pas dire qu’on doit être physiquement dans une ambassade dans un pays étranger.

      On peut avoir le titre à titre honorifique ou parce qu’on a déjà été ambassadeur. Dans le cas de Willy Nyamitwe, je présume (et je peux me tromper) qu’il peut être envoyé en mission comme représentant officiel du pays, dans n’importe quel pays auprès de n’importe quelle organisation internationale… de façon temporaire (réunions, assemblées, négociations d’ententes commerciales, comme messager, …) ou permanente.

      C’est ce que je pense… cela ne veut pas dire que c’est le cas.

  2. Jereve

    Je ne suis pas contre l’élection de ce Monsieur, il a toutes les compétences nécessaires pour diriger cette institution. Je dis compétences en tenant compte de ses penchants et orientations politiques que tout le monde connaît bien. C’est l’homme du sérail qui ne changera pas du jour au lendemain. On aurait aimé avoir un souffle nouveau, du sang neuf et une vraie ouverture dans cette institution.

  3. Gacece

    Félicitations Willy!

  4. Alexis

    Pourquoi ne pas parler de nomination ? Ce serait plus logique et cohérent .

    Ce CNC , n’est-ce pas un autre service au BURUNDI parmis tant d’autres ….chargé de museller la liberté de la presse ???

    Pourquoi autant de services payés par les contribuables et juste pour les priver de leurs droits fondamentaux .

    J’espère qu’IWACU aura l’audacité de publier ma réaction

  5. Kkbati

    Nyamitwe et Chanel un duo CNDD!!!nibagerageze baze barashiramwo abandi

  6. Bufi

    Où est Bankumukunzi ancien chef du CNC ??

    • Pce

      Nestor Bankumukunzi l’ex patron du cnc a été récompensé du poste d’ambassadeur du Burundi au Maroc

  7. Manisha

    … »a été élu à l’unanimité ce jeudi 2 décembre… »
    Savez-vous s’il y avait-il un candidat unique ?

    • Yan

      Cela s’appelle être élu avec un score stalinien. Lorsque notre voisin est élu de cette manière, cela ne heurte personne. Bizarre non?

      • Nkebereza

        @ Yan
        Ne vous inquiétez pas. Ceux qui s’expriment ici ne représentent pas la majorité silencieuse. Reste à savoir par contre si ce qu’ils disent est ce que la majorité pense tout bas.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Recrutement. Une épine dans le pied des entreprises publiques

Les défis soulevés par les directeurs généraux de la Régie nationale des postes (RNP) et de l’Office national des télécommunications (ONATEL) lors de la visite de la ministre en charge de la Communication sont énormes. D’aucuns se demandent si ces (…)

Online Users

Total 4 226 users online