Santé

Burundi/ Covid-19 : Quatre cas suspects testés. Tous négatifs

28/03/2020 Alphonse Yikeze Commentaires fermés sur Burundi/ Covid-19 : Quatre cas suspects testés. Tous négatifs
Burundi/ Covid-19 : Quatre cas suspects testés. Tous négatifs
Thaddée Ndikumana : « Les résultats d’analyse se sont révélés négatifs pour les quatre cas suspects »

A l’issue d’un point de presse tenu ce samedi 28 mars, le ministre de la Santé a révélé que quatre personnes suspectées d’être porteuses de Covid-19, ont été toutes testées négatives.

Le ministre  de la Santé, Thaddée Ndikumana, a été formel. « Les résultats d’analyse se sont révélés négatifs pour les quatre cas suspects ». Il a déclaré que trois des quatre personnes avaient consulté à l’Hôpital Kira, ce dernier a par la suite alerté le ministère de la Santé dans une lettre du 27 mars. « A cette même date, une autre personne a alerté le service des urgences via la ligne 117 ».

Le ministre a avancé que « des investigations approfondies » à Kira Hospital » ont révélé qu’une Centrafricaine âgée de 63 ans, rentrée de Bangui le 15 mars avec sa fille de 23 ans, a consulté à cet hôpital pour une fièvre et un mal de gorge. La sexagénaire aurait témoigné avoir été en contact avec un cas positif à Bangui.

Le deuxième cas concernerait un Burundais de 30 ans établi au Kenya et entré au Burundi le 13 mars.  Il aurait consulté à Kira Hospital pour une toux, un écoulement nasal et une dyspnée.

Le ministre de la Santé a ensuite enchaîné sur le troisième cas suspect : un Burundais rentré du Rwanda le 12 mars, déclarant avoir été en contact avec un cas positif au Rwanda et qui aurait alerté par le biais de la ligne verte pour une fièvre, des maux de tête, une toux sèche et un mal de gorge. « Il lui a été conseillé de se rendre directement à Kira Hospital pour subir des prélèvements avec les trois autres personnes », a affirmé le ministre Ndikumana.

Selon le ministre Ndikumana, l’équipe d’intervention rapide de son ministère aurait effectué deux prélèvements nasaux et oropharyngés pour chacun des quatre patients en vue d’une analyse au laboratoire de l’INSP.

D’après le ministre de la Santé, les résultats se sont révélés négatifs pour tous les quatre cas suspects.

Le docteur Thaddée Ndikumana en a profité pour spécifier que le laboratoire de cet institut public est le seul, à ce jour, habilité à effectuer des tests de dépistage du covid-19.

 «Pour une bonne gestion », le ministre Ndikumana a  demandé aux responsables des structures sanitaires à garder en isolement tous les cas suspects au sein de leurs établissements et d’alerter son ministère : « En cette période de prévention du Covid-19, la seule voie autorisée pour toute information fiable est le canal gouvernemental », a également rappelé Thaddée Ndikumana qui a conclu son propos en appelant « au respect strict des mesures de prévention individuelle et collective ».

 

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Kira Hospital se dit constamment sollicitée

  Dans une interview accordée à Iwacu ce vendredi 27 mars, le directeur de l’Hôpital Kira, Dr Christophe Sahabo, a témoigné avoir reçu depuis trois semaines des patients « très suspects de Covid-19 ». Selon ce médecin, trois nouveaux cas très suspects de coronavirus ont été reçus à l’Hôpital Kira le 26 mars. Il a expliqué ensuite que des malades viennent à son hôpital d’eux-mêmes, déclarant être rentrés de l’étranger et craignant une contamination. Une situation qui aurait poussé la direction de cet établissement privé à s’adresser au ministre de la Santé - dans une correspondance publiée ce vendredi 27 mars - pour demander des réactifs de dépistage au Covid-19. « Nous avons la machine pour réaliser des tests, mais nous n’avons pas de réactifs, notre machine peut faire 96 tests toutes les trois heures », a argumenté le docteur Sahabo. Le médecin-directeur a qualifié de « pressante » la demande de son centre hospitalier au ministère de la Santé. Dans un communiqué rendu public le 21 mars, la direction de Kira Hospital avait signifié que cette structure sanitaire réputée ‘’n’est ni un centre de dépistage, ni de prise en charge du Covid-19’’ Aux personnes ayant séjourné dans un pays atteint par le coronavirus, ayant été en contact avec une personne testée positive au Covid-19 ou présentant les symptômes de la pandémie (Fièvre, céphalées, arthromyalgies, toux, difficultés respiratoires, diarrhée, etc.), elles avaient été priées de contacter une cellule du ministère de la Santé ‘’mise en place à cet effet’’. D’après le ministère de la Santé, aucun cas de Covid-19 n’a, à ce jour, été détecté au Burundi.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Online Users

Total 1 760 users online