Dimanche 21 avril 2024

Politique

Amisom : 10 mois sans indemnités, le ministre de la Défense promet une régularisation sous peu

31/10/2020 Commentaires fermés sur Amisom : 10 mois sans indemnités, le ministre de la Défense promet une régularisation sous peu
Amisom : 10 mois sans indemnités, le ministre de la Défense promet une régularisation sous peu
Alain Tribert Mutabazi : « Bientôt ceux qui sont dans l’Amisom vont avoir leurs indemnités de six mois ».

10 mois viennent  de s’écouler sans que les militaires burundais en mission de maintien de la paix en Somalie n’aient perçu leurs indemnités. Alain Tribert Mutabazi, ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants a reconnu ce retard des indemnités pour les militaires qui sont en missions de maintien de la paix en Somalie et en Centrafrique lors de sa présentation trimestrielle des réalisations de son ministère ce 30 octobre 2020 lors d’une conférence de presse.

Le ministre de la Défense explique que «le retard est principalement due à la pandémie de coronavirus qui sévit dans le monde ». Il a fait savoir que les organes habiletés pour rendre disponible les indemnités au niveau des Nations unies et de l’Union Africaine n’ont pas encore pu le faire. Selon lui, le retard est beaucoup plus considérable pour les militaires qui sont en mission de maintien de la paix en Somalie (Amisom). Avant de souligner que « bientôt ceux qui sont dans l’Amisom vont avoir leurs indemnités de six mois. »

Le ministre Mutabazi fait savoir qu’elles sont encore entre les mains des donateurs.  Sinon a-t-il précisé,  arrivés au niveau du pays, il devient facile de faire parvenir cet argent aux militaires. Il a aussi promis que les autres indemnités leur seront parvenues dans les mois à venir.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 090 users online