Lundi 17 mai 2021

Politique

Bujumbura : coup d’envoi de l’inscription des électeurs

17/01/2018 3

Pierre Claver Ndayicariye, président de la Ceni, a lancé ce mardi 16 janvier l’enrôlement des électeurs de la ville de Bujumbura pour le référendum prévu en mai prochain.

Pierre-Claver Ndayicariye : «Cette identification permettra à toute personne en âge de voter de se faire enregistrer »

Dans une conférence de presse, il a fait savoir que cette opération consiste en l’identification de tous les centres d’électeurs et des bureaux d’inscription. Elle permettra aussi d’inventorier des sites et infrastructures où la Ceni va déployer des agents recenseurs.

La semaine prochaine, a indiqué le président de la Ceni, sera le tour de l’Intérieur du pays : «Tous les commissaires et cadres de la CENI seront dépêchés dans toutes les provinces pour la formation des membres des CEPI et des CECI à l’identification des centres et des bureaux d’inscription».

M. Ndayicariye confie que l’étape suivante sera le recrutement des agents recenseurs. Ces derniers seront sollicités pour l’enrôlement.

Pour ceux qui n’auront pas voté au referendum, tranquillise-t-il, la Ceni veillera à ce qu’il y ait une mention sur leurs cartes leur permettant de prendre part aux élections de 2020.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Novat Nintunze

    Pardonnez mon ignorance: Le recensement, Est-il fait par la CNI, ou y-t-il une autre agence pour ça?

    • Znk

      @Novat Nintunze
      Il semble que la CENI ne tient pas à faire d’étude démographique. Ce n’est pas son rôle (je crois). Par contre si elle ne connaît pas le nombre de ses électeurs, cela serait assez gênant pour elle!

  2. NDA

    M.Ndayicariye avance et laisse de côté les questions brûlantes ! Qu’en est-il de la campagne précoce des membres du gouvernement et leurs alliés ?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Ne soyons pas les maillons de cette chaîne de la honte

Cui bono ? A qui profite le crime ? Cette question posée aux jurés par Cicéron au procès de Sextus Roscius mérite d’être reposée au regard de l’embuscade perpétrée par des hommes armés sur la colline Burambana, à quelques kilomètres du chef-lieu (…)

Online Users

Total 1 327 users online