Jeudi 25 avril 2024

Politique

Budget général de l’Etat 2023-2024 : Les recettes sur la téléphonie mobile et les documents de voyage seront revues à la hausse

20/04/2023 4
Budget général de l’Etat 2023-2024 : Les recettes sur la téléphonie mobile et les documents de voyage seront revues à la hausse
Le Conseil des ministres de ce 17 avril a recommandé la hausse de la taxation sur la téléphonie mobile dans l’exercice budgétaire prochain

Le Conseil des ministres de ce 17 avril a recommandé la revue en hausse des recettes sur différentes activités notamment la téléphonie mobile et la vente des documents de voyage dans le budget général de l’Etat exercice 2023-2024. Les montants alloués à certaines lignes budgétaires seront aussi revus à la hausse.

Pour la téléphonie mobile, seront revus à la hausse les taxations pour les Short message services mobile (SMS mobile), les services des sonnées mobiles et fixes (SDM & fixes), les services financiers mobiles et d’autres services en rapports avec la communication via les téléphones.

Le Conseil des ministres a aussi proposé la revue en hausse des recettes sur la vente des passeports ordinaires, des cartes CEPGL et des laisser-passer.

Il a aussi proposé la modernisation de la collecte des recettes par les services de la police spéciale de roulage et de sécurité routière ainsi que la revue à la hausse de l’amende appliquée en cas d’accident de roulage.

Le Conseil des ministres a également ordonné d’instituer une amende en cas de dommage à une infrastructure publique, de taxer les véhicules de luxe importés en appliquant un montant forfaitaire et non en pourcentage pour éviter des spéculations sur la valeur du véhicule et en les définissant par rapport à leur puissance ainsi qu’augmenter la taxe d’immatriculation pour les véhicules et motos.

En outre, les montants alloués à certaines lignes budgétaires « qui avaient été sous-estimés » ont été revus à la hausse, tandis que d’autres qui avait été oubliés ont été créés.

Ainsi, il a été recommandé la hausse des montants alloués, entre autres, à la rémunération salariale de la Force de défense nationale du Burundi et de la Police nationale du Burundi, conformément aux nouveaux statuts et à la politique salariale, à l’alimentation des prisonniers, à l’entretien des élèves à régime d’internat, à l’achat de véhicules pour certaines écoles ainsi que des frais de fonctionnement du PAEEJ, le Programme d’autonomisation économique et d’emploi des jeunes.

Le Conseil des ministres a appelé les ministères à veiller à ce que les prix des équipements ne soient pas surestimés et à procéder à des achats groupés pour réduire les prix, à assurer le suivi et la traçabilité des devises entrant issus du tourisme.

Il a aussi demandé aux différents ministères de veiller à ce que, avec l’année 2024, le Burundi dispose d’une industrie du fer, exporte la tourbe en République démocratique du Congo et produise du marbre.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Hi

    comment est ce possible d augmenter la ligne budgétaire avec les, documents de voyage
    Êtes vous couper du monde ?
    N avez vous pas entendu parler de la hausse des prix des billets d avion avec la fixation en devises
    les gens vont beaucoup moins voyager
    Si tous vos budgets sont calculés comme ça
    C est vraiment grave

  2. Hilaire Ryumeko

    Budget de l’erat. Aucun mot ne sort de ma bouche jusqu’à ce que les rêves deviennent réalités.

  3. c’est l’ augmentation de la production qui crée la richesse nouvelle, mais pas les taxations

    • Joseph Kabura

      Nous invitons les autorités burundaises lire et considérer la commentaire de Iranyunganiye.Aucun pays ne s’est développé en tuant sa population à coup de taxes mais en augmentant la production.Cela commence aussi par la lutte contre la corruption.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 4 585 users online