EN

Politique

Bilan de l’enrôlement partiel des électeurs : certains partis politiques pas contents

01/01/2020 Alphonse Yikeze Commentaires fermés sur Bilan de l’enrôlement partiel des électeurs : certains partis politiques pas contents
Bilan de l’enrôlement partiel des électeurs : certains partis politiques pas contents
Anicet Niyonkuru, patron du CDP : «C’est une perte morale pour nous » 

Suite à l’annonce d’un bilan qualifié de favorable par le président de la Ceni sur l’enrôlement partiel des électeurs, les leaders de certaines formations politiques ont exprimé leurs avis.

117.863. C’est le nombre des personnes inscrites lors de l’enrôlement partiel des électeurs. Annonce faite par Pierre-Claver Kazihise, le président de la Ceni, à l’issue d’une conférence de presse tenue lundi 30 décembre 2019. «Ce chiffre représente 2,35% de l’ensemble du corps électoral soit 5.752.000 Burundais appelés à voter pour les élections prochaines».

Il précise que l’enregistrement a été massif dans les provinces périphériques «qui accueillent les rapatriés » en l’occurrence Ngozi, Kirundo, Ruyigi, Makamba, … Et de révéler que 26.011 corrections ont été effectuées.

Il a également tenu à mettre en garde « certaines organisations de la société civile » qui enrôlent des citoyens dans leurs rangs en leur faisant miroiter des rémunérations de la part de la Ceni : «Les organisations qui veulent exercer l’observation électorale le font par leurs moyens propres. Donc, la Ceni informe qu’elle n’octroiera de salaire à personne au titre d’observateur électoral ».

Interrogé sur la prolongation de la période d’inscription sur les listes électorales demandée par certains partis politiques, M. Kazihise a répondu que l’enrôlement partiel des électeurs est terminé et que ceux et celles qui n’ont pu se faire inscrire doivent attendre les échéances électorales ultérieures.

Une décision jugée injuste par Anicet Niyonkuru, le président du CDP. « C’est vraiment triste qu’au moment où le gouvernement invite les citoyens burundais à participer massivement aux élections prochaines, une grande partie de nos militants se voient privés de ce droit».

Et d’exprimer son amertume. « Nous nous sommes démenés pour rentrer en vue de prendre part activement à ces élections. C’est une perte morale pour nous. »

Le patron du CDP dit comprendre le souci du respect du calendrier fixé par la Ceni mais demande à celle-ci de « comprendre les efforts fournis par le parti en vue de pouvoir participer aux élections ».

Du côté de l’APDR, Gabriel Banzawitonde, leader de ce parti, se dit satisfait du respect des délais établis par la Ceni pour l’enrôlement partiel des électeurs. « La Ceni œuvre pour les intérêts de tous les citoyens. Prolonger la période d’inscription sur les listes électorales serait contraire aux règles fixées par la Ceni en concertation avec les partis politiques».

Rappelons que l’enrôlement partiel des électeurs par la Ceni s’est tenu du 9 au 12 décembre 2019.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

“La liberté est la règle, la détention l’exception”

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur “La liberté est la règle, la détention l’exception”

22 octobre 2019, un mardi noir, sombre. Un jour où la vie a été bouleversée pour Agnès, Christine, Térence et Egide. Un jour qui pourrait donner raison à Michel Delpech dans sa chanson : « Il y a des jours (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 466 users online