Politique

Bientôt, un nouveau-né dans le paysage politique

05/11/2019 Edouard Nkurunziza Commentaires fermés sur Bientôt, un nouveau-né dans le paysage politique
Bientôt, un nouveau-né dans le paysage politique
Denis Nduwayo : «Nous sommes une jeunesse engagée.»

Après le Congrès national pour la liberté (CNL), le Front pour le changement idéologique et démocratique (FCID-Imvugakuri) est en passe de naître de la coalition des indépendants Amizero y’Abarundi, selon Denis Nduwayo, son initiateur.

La demande d’agrément de ce nouveau parti a été soumise, ce lundi 4 novembre, au ministère de l’Intérieur. Denis Nduwayo, président du conseil de la commune Mutimbuzi en province Bujumbura et représentant légal de cette formation politique,  parle d’un souci de changement.

Selon lui, les partis de la place restent incapables de venir à bout des défis auxquels font face les Burundais. Il évoque la dégradation des relations diplomatiques, la persistance de la violation des droits humains, la corruption, l’absence de l’indépendance de la magistrature, etc.

FCID veut notamment œuvrer pour la liberté du citoyen, l’indépendance de la justice et l’égalité des chances des citoyens à l’accès au travail.  Parmi ses autres priorités, M. Nduwayo insiste sur l’instauration d’un Etat de droit et le respect de la laïcité l’Etat. Comment réussir là où les autres ont échoué ? «Nous sommes une jeunesse engagée».

Le représentant légal du FCID confie avoir été élu, en 2015, au sein de la coalition Amizero y’Abarundi dont l’une des composantes a donné naissance, en février dernier, au CNL. «Nous n’avons pas apprécié l’idéologie de ce parti. D’où la création du FCID».

Si le FCID-Imvugakuri venait à être agréé, il deviendrait le 36e parti politique reconnu par le ministère de l’Intérieur.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Appel à la retenue

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Appel à la retenue

L’accalmie observée chez les jeunes affiliés aux partis politiques ces derniers jours a été qualifiée de « cessez-le feu », de « suspension des hostilités. » Une situation tendue caractérisée par des provocations, des intimidations, des arrestations arbitraires, des passages à tabac, des biens (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 472 users online