Mardi 28 mai 2024

Culture

Au Coin du feu avec l’Ambassadeur de Belgique au Burundi

24/07/2023 4
Au Coin du feu avec l’Ambassadeur de Belgique au Burundi

Dans le Burundi traditionnel, le soir, au coin du feu, la famille réunie discutait librement. Tout le monde avait droit à la parole et chacun laissait parler son cœur. C’était l’heure des grandes et des petites histoires. Des vérités subtiles ou crues. L’occasion pour les anciens d’enseigner, l’air de rien, la sagesse ancestrale. Mais au coin du feu, les jeunes s’interrogeaient, contestaient, car tout le monde avait droit à la parole. Désormais, toutes les semaines, Iwacu renoue avec la tradition et transmettra, sans filtre, la parole longue ou lapidaire reçue au coin du feu. Cette semaine, au coin du feu, Alain Van Gucht, Ambassadeur de Belgique au Burundi.

Votre qualité principale ?

Ma capacité à douter (mais je n’en suis pas certain…)

Votre principal défaut ?

L’ impatience

La qualité que vous préférez chez les autres ?

La bienveillance

Le défaut que vous ne supportez pas chez les autres ?

La bêtise arrogante

L’homme que vous admirez le plus ?

François Mitterrand, pour la complexité presque romanesque du personnage et pour les espoirs humanistes qu’il me semblait porter en 1981. Ça ne signifie pas que j’ai admiré tout ce qu’il a accompli…

La femme que vous admirez plus ?

Mon épouse, qui me supporte avec patience depuis 40 ans, qui m’a suivi dans une dizaine de postes et qui, pour cela, a renoncé à une carrière prometteuse.

Votre plat favori ?

Le filet américain, frites, mayonnaise (la version belge du steak tartare…)

Votre livre de chevet ?

Je n’en ai pas…

Votre chanson préférée ?

Plusieurs : pour le moment « Bella Ciao ». Mais sur la durée : toutes les chansons de Claude Nougaro et toutes celles de Cat Stevens.

Votre passe-temps préféré ?

La lecture

Votre devise de vie ?

« La vie appartient à ceux qui rêvent tôt »

Le pays dans lequel vous aimeriez vivre ? Pourquoi ?

Dans les pays où se trouvent ceux auxquels je tiens le plus : ce qui me ramène actuellement au Maroc et à l’Espagne.

Si vous n’étiez pas devenu diplomate le métier que vous auriez aimé exercer ?

Journaliste (pour ce que cela suppose de capacité à interroger la « réalité » de manière critique).

Votre première image du Burundi ?

La nature luxuriante, presque omniprésente.

Ce qui vous a frappé le plus chez les Burundais ?

Leur discrétion.

Ce que vous avez moins aimé  chez les Burundais ?

Rien en particulier… n’oubliez pas que je suis diplomate… on ne répond pas à ce genre de question quand on est invité chez quelqu’un…

Le  meilleur endroit au Burundi ?

Les rives du lac Tanganyika

Le plus grand potentiel pour le Burundi ?

Sa jeunesse (c’est évident partout, mais c’est tout particulièrement interpellant au Burundi).

Le plus grand frein au développement du Burundi ?

Il me semble que l’identification de ce frein, et sa solution, relèvent d’un débat qui doit avoir lieu exclusivement entre Burundais.

Les relations entre la Belgique et le Burundi en une phrase ?

« Un problème sans solution est un problème mal posé » (citation d’Albert Einstein – qui a brièvement vécu en Belgique).

Si vous avez un seul conseil à donner à un jeune burundais ?

« Croyez en votre potentiel ».

Le voyage que vous aimeriez faire ?

Après plus de trente ans de carrière diplomatique, j’ai surtout envie de poser enfin mes valises…

Quel serait votre plus grand malheur ?

La perte de ceux que j’aime.

Votre plus grand regret ?

D’avoir parfois égoïstement privilégié ma carrière professionnelle au détriment de ceux que j’aime. Ça  ne se rattrape que très difficilement…

Croyez-vous-en la bonté de l’Homme ?

Pas systématiquement

Pensez-vous à la mort ?

Oui, mais à la mort subite : on n’a même pas le temps d’y penser et de conceptualiser et c’est donc sans doute la meilleure manière de « passer l’arme à gauche ». Et la Mort Subite est aussi le nom d’une excellente bière belge (pléonasme…) et d’un café typiquement bruxellois où j’ai passé d’excellents moments avec des êtres très chers. Il n’y a pas de hasard…

 Si vous  rencontrez Dieu, que lui direz-vous ?

Rien… Je pense que dans certaines circonstances, il faut savoir se taire et écouter…

 

 

 

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Mugunza

    Vous avez vraiment répondu comme un diplomate. Bravo.
    Un vrai diplomate qui prend en outre Mitterand comme modèle étale en plus son admiration aux exploits réalisés par Mitterand et son équipe dans la région des Grands Lacs Africains, je pense. Bravo pour votre sincérité.

  2. Kabizi

    J’ai adoré votre humour et votre sens de la répartie.
    Vous êtes diplomate.
    Vous n’avez pas parlé de la honte d’être le pays le plus corrompu au monde. Frein numero au développement.
    vous avez éludé la bombe qu’est la population au Burundi.

  3. Ambassador John

    « Sa jeunesse (c’est évident partout, mais c’est tout particulièrement interpellant au Burundi). »
    Traduction: Arrêtez de mettre au monde trop d’enfants qui n’ont pas d’avenir dans ce pays pauvre.

  4. arsène

    Monsieur l’ambassadeur,
    Je trouve très intéressantes les réponses autrement très diplomatiques que vous donnez aux questions concernant:
    Le plus grand frein au développement du Burundi, les plus grand potentiel du Burundi et les relations entre la Belgique et le Burundi. Concernant la dernière, quoique diplomatique, la réponse est un bon résumé.
    Merci

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Bio express

Alain Van Gucht est un diplomate ayant plus de trente ans de carrière : il a été en poste à Lima, Buenos Aires, La Haye, Genève (Nations Unies), Madrid, Pristina et Casablanca. A Bruxelles, il a notamment été directeur adjoint du Protocole et directeur du service géographique « Amériques ». Il est actuellement (depuis août 2019) ambassadeur de Belgique à Bujumbura, poste qu’il quittera la 30 juillet prochain pour la retraite (en Espagne et au Maroc).

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Mugunza

    Vous avez vraiment répondu comme un diplomate. Bravo.
    Un vrai diplomate qui prend en outre Mitterand comme modèle étale en plus son admiration aux exploits réalisés par Mitterand et son équipe dans la région des Grands Lacs Africains, je pense. Bravo pour votre sincérité.

  2. Kabizi

    J’ai adoré votre humour et votre sens de la répartie.
    Vous êtes diplomate.
    Vous n’avez pas parlé de la honte d’être le pays le plus corrompu au monde. Frein numero au développement.
    vous avez éludé la bombe qu’est la population au Burundi.

  3. Ambassador John

    « Sa jeunesse (c’est évident partout, mais c’est tout particulièrement interpellant au Burundi). »
    Traduction: Arrêtez de mettre au monde trop d’enfants qui n’ont pas d’avenir dans ce pays pauvre.

  4. arsène

    Monsieur l’ambassadeur,
    Je trouve très intéressantes les réponses autrement très diplomatiques que vous donnez aux questions concernant:
    Le plus grand frein au développement du Burundi, les plus grand potentiel du Burundi et les relations entre la Belgique et le Burundi. Concernant la dernière, quoique diplomatique, la réponse est un bon résumé.
    Merci

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 614 users online