Vendredi 23 février 2024

Sécurité

Attaque de Ruheru au sud du Rwanda : « Le Burundi n’a pas servi de base arrière »

27/06/2020 Commentaires fermés sur Attaque de Ruheru au sud du Rwanda : « Le Burundi n’a pas servi de base arrière »
Attaque de Ruheru au sud du Rwanda : « Le Burundi n’a pas servi de base arrière »
Des équipements militaires saisis, selon la RDF

L’armée burundaise a réagi ce dimanche 27 juin 2020 suite au communiqué de l’armée rwandaise faisant état d’une attaque perpétrée par un groupe armé en provenance du Burundi contre une position militaire de Ruheru dans le district de Nyaruguru au sud-ouest du Rwanda à 1 km de la frontière burundaise.

Selon ce communiqué de l’armée rwandaise, il y a eu affrontements, cette attaque a fait 4 morts, côté assaillants et 3 militaires blessés. Elle a été lancée ce dimanche à minuit passé de 20 minutes et visait essentiellement les déplacé du site de Yanze, situé tout près de la frontière avec le Burundi.

Selon l’armée rwandaise, ce groupe d’une centaine d’hommes armés est venu du Burundi et s’est replié vers le Burundi. Il est passé par la position de la Force de Défense Nationale du Burundi (FDNB) de Gihisi dans la commune de Bukinanyana en province de Cibitoke.

Dans un communiqué sorti dans l’après-midi de ce dimanche signé Colonel Floribert Biyereke porte-parole de la FDN, l’armée burundaise rejette ces propos.

« La Force de Défense nationale du Burundi voudrait porter à la connaissance de la communauté nationale et internationale que le sol burundais ne peut pas être le sanctuaire des éléments qui perturbent la sécurité des pays voisins », fait-il savoir.

Par contre, poursuit ce communiqué, les militaires de la FDN ont la mission d’œuvrer constamment à ce que la sécurité soit bien assurée sur les frontières que le Burundi partage avec ses voisins.

D’après l’armée rwandaise, 3 assaillants ont été capturés et divers équipements militaires dont des armes et des radios de communication ont également été saisis. La RDF parle aussi de boîtes de conserve estampillées, ’’Force de Défense nationale du Burundi’’ saisies avant de souligner que « les mesures seront prises contre les responsables ».

Signalons que depuis la détérioration des relations diplomatiques entre Kigali et Gitega, la sécurité à la frontière commune est souvent perturbée, des incidents et incursions ne cessent d’emporter des vies humaines.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 659 users online