Politique

AMISOM : la question des indemnités en passe d’être vidée

Les indemnités des mois de janvier, février et quatorze jours de mars 2016 seront bientôt disponibles dans la Banque centrale. Déclaration faite par le porte-parole de l’armée burundaise, ce jeudi 16 février, à Bujumbura, lors d’une conférence de presse.

Des militaires du 40ème bataillon embarquent pour la Somalie.
Des militaires du 40ème bataillon embarquent pour la Somalie.

« Avec la récente visite de Smaïl Chergui, commissaire du Conseil de Paix et de sécurité de l’UA, les obstacles qui se trouvaient dans les textes ont été enlevés », dixit le porte-parole de l’armée burundaise, le colonel Gaspard Baratuza, sans toutefois préciser lesquels. Il déplore que cette question ait fait l’objet de polémique par les détracteurs. Selon lui, ces derniers tentaient de décourager les militaires en disant qu’ils ne seront pas payés.

Pour le reste des arriérés de soldes, il a signalé qu’un compte a été ouvert dans une banque commerciale, ce qui facilitera le transfert sur les comptes des bénéficiaires. « Il n’y a plus d’équivoque sur cette question », a rassuré le colonel Baratuza.

Pour rappel, Smaïl Chergui a effectué récemment une mission de travail à Bujumbura. A l’issue de cette visite de deux jours, il a annoncé qu’un déblocage de la question des onze mois d’arriérés d’indemnités des 5400 militaires burundais de l’AMISOM était imminent.

Début de la relève du 34ème bataillon

Des militaires burundais, du 40ème bataillon ont commencé à être embarqués, ce jeudi 16 février, dans la matinée, vers la Somalie. Le colonel Gaspard Baratuza a fait savoir qu’il s’agit de 951 militaires qui vont relayer ceux du 34ème bataillon. « Suite à certains enjeux techniques, ces derniers venaient d’y passer plus d’une année. » Le porte-parole de l’armée se réjouit, par ailleurs, que le Burundi compte désormais des militaires brevetés en mission de maintien de la paix dans le monde.

A l’aéroport international de Bujumbura, la joie se lisait sur les visages de ces militaires. « Nous allons défendre le drapeau national et faire honneur à notre pays », a déclaré un des militaires interrogés. Très joyeux, il a exhibé l’insigne de l’UA sur sa tenue et son béret.

De son côté, le commandant de ce bataillon, le major Alexis Niyongabo, se dit très confiant quant à l’accomplissement de leur mission : « Ce n’est pas pour la première fois que nous participons à cette mission. Mes hommes sont en bon état de santé et sont conscients de la tâche qui les attend. » Une autre équipe est déjà cantonnée à l’aéroport international pour une embarcation prévue le 18 février.

Signalons que ces militaires ont été embarqués à bord d’un avion onusien.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Mahuragiza Léonard

    Trump a des dollars qu’il ne veut plus donner à personne et Poutine a des kalachnikov à vendre à tout acheteur potentiel avec les dollars de Trump!!!

  2. Fofo

    Abazungu nabo bararutana! Iyo UE muhaya ntaco imaze iki imbere ya USA canke Russie! Kandi ico mwibagira n’uko inguvu baribafise zigenda zigabanuka! Jewe ndabaha gushika 2050! Ico niteze n’uko impera n’imperuka bazoza kudusaba ikigongwe ku busuma n’amabi bakoreye Afrika! Wait and see!

  3. Mahuragiza Léonard

    Uvuze ukuri nku kurima, réécoutons l’interview de Barutuza! Il a précisé que les 2 premiers mois de 2016 et quelques jours du 3ieme mois de la même année, le solde des militaires bientôt disponible à la BRB, c’est dire l’EU a payé jusqu’au 16 mars 2016. Et l’argent a été placé quelque part. pour créer des dividendes pour les généraux, c’est simple à comprendre, mais quant à la suite le mot”bredouille”est a craindre pour les soldats mercenaires!

  4. Smaïl Chergui est allé marchander sa réélection au poste de Commissaire au Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine! Il ne peut pas promettre des salaires car il ne peutexercer aucune pression sur le “payeur” qu’est l’Union Européenne. “Abazotaha nk’abavuye kuragirira inarume si bake.”

  5. Banderembako

    Ngoja tu, rindira muzobona akajede k´umuzungu mu misi iri imbere!

  6. Bakari

    @Pablo
    None muri gouvernement y’ubu ntiyoba arimwo? Ko wumva yidengemvya agakora ico yishakiye!

  7. Warahenzwe kweri. Uzumirwa

  8. Pablo

    Azojamwo indirectement! Niho bugariye!

  9. Bakari

    @Pablo
    Umuzungu azoja muri gouvernement de transition?

  10. Pablo

    Ayo mahera mwibagiye ko ava muri Union Europénne ? Muzoyarya murushe kandi mwemeye “Gouvernement de transition ” nibindi vyinshi! Umuzungu ni umuzungu!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 350 users online