Mardi 31 janvier 2023

Société

Al Hadj Haruna Nkunduwiga : «J’invite les musulmans à oublier tout ce qui les divisait…»

A la mosquée du Centre culturel islamique appelé Markaz, ce 18 juin, premier jour du Ramadan, les fidèles s’y pressent. Juste avant, chacun fait ses ablutions, un rituel bien connu avant la prière.

 

Al Hadj Haruna Nkunduwiga ©Iwacu
Al Hadj Haruna Nkunduwiga ©Iwacu

Je ressens un sentiment de satisfaction puisque le ramadan, c’est un des piliers de l’Islam, se réjouit Al Hadj Haruna Nkunduwiga, qui se réclame représentant a.i. de la Comibu à la fin de la prière qui a duré moins de dix minutes. « Nous félicitons tous les musulmans pour avoir commencé ce mois en toute tranquillité. Je les invite à oublier tout ce qui les divisait hier et qu’ils mettent en avant l’intérêt de tout le monde. »Il rappelle que la liberté de chacun s’arrête là où commence celle des autres et puisque le mot Islam signifie la paix « nous devons être des artisans de la paix. »

Durant ce mois, explique M. Nkunduwiga, également président du Comité de surveillance à la Cosome (Coalition de la société civile pour le monitoring des élections), nous devons demander pardon au créateur puisque nous avons beaucoup péché et prier pour notre pays pour qu’il retrouve la paix et la tranquillité. Et d’ajouter que cela permettrait des élections libres, inclusives apaisées et transparentes et surtout crédibles pour parvenir à des institutions qui vont s’atteler au développement du pays. « Nous devons faire face aux difficultés actuelles afin de bien mener le ramadan même si certaines prières nocturnes seront perturbées. » Nous allons demander au Tout-Puissant de nous aider à passer ce mois avec succès et de lui demander la paix et que la liberté de culte soit garantie.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Amédé

    Nous n’avons plus de nouvelles de El hadj Hussein Rahjabu .

  2. roger crettol

    Prenez un petit moment pour écouter l’imam sur IGL:
    http://infosgrandslacs.info/productions/debut-du-mois-de-ramadan-dans-le-monde-et-au-burundi

    Et méditez ses paroles de sagesse et de modération – musulmans ou non.

  3. Kofi

    Ah oui, aucun mot sur les musulmans tués durant les manifestations à Buyenzi, et quid du musulman le plus connu, Feluzi. Tu avais une belle fenêtre pour parler, et on voit que la peur t’a déjà gagné, et on te comprend.

    • roger crettol

      Dans une situation où le gouvernement se donne toute la peine du monde pour arriver à dresser hutus contre tutsis/himas, étail-il vraiment nécessaire de vouloir dresser les musulmans contre les chrétiens ?
      On ne sait pour l’instant rien des auteurs de l’attentat contre Monsieur Feluzi et on ingnore leurs mobiles. Cet imam a agi de manière sage et responsable.
      Et si c’est parce qu’il était musulman qu’on a abattu Monsieur Feluzi, je trouve que le crime n’en est que plus lâche.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 172 users online