Lundi 27 juin 2022

Société

Aïd el-Fitr : le mufti appelle au dialogue entre parents-enfants

02/05/2022 1
Aïd el-Fitr : le mufti appelle au dialogue entre parents-enfants
Les musulmans lors de la prière de l’Aïd au terrain de la Comibu à Nyakabiga

Ce lundi 02 mai, les musulmans du monde entier ont célébré l’Aïd el-Fitr, une fête qui marque la fin du jeûne du mois de Ramadhan. A Bujumbura, certains musulmans se sont réunis au terrain de la Comibu à Nyakabiga, pour la prière de l’Aïd. Le mufti du Burundi avait un message pour les parents.

« Dialoguez avec vos enfants ! Prodiguez-les des conseils afin déviter que ces derniers rejoignent les mouvements terroristes », tel est lappel de Sheikh Shabani Ali Jumaine.
Selon lui, le dialogue entre les parents et les enfants est primordial : « Si vous ne le faites pas, les autres le feront à votre place et ils peuvent mentir à vos enfants quils vont se battre au nom de la religion ».

Après ce message, il a demandé aux musulmans de partager avec les pauvres et de venir en aide aux malades et autres nécessiteux spécialement en ce jour marquant la fin du jeûne du mois de Ramadhan.

A linstar du mufti, le représentant-légal adjoint de la Comibu, Protais Ousman Ndagijimana a imploré les musulmans de partager le peu quils ont avec ceux qui nen ont pas eu sans tenir compte des différences ethniques, religieuses ou autres.

M. Ndagijimana a demandé au gouvernement de travailler de concert avec la Comibu pour le développement durable et inclusif de tout le pays.
De leur côté, les musulmans interrogés indiquent que la fête arrive au moment où les prix de plusieurs produits alimentaires montent en flèche, ce qui les a empêchés de célébrer la fête comme à laccoutumé : « Je ne peux plus me procurer de bons aliments et de bons vêtements pour ma famille comme avant suite à la montée des prix. La situation a changé ».

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. arsène

    « M. Ndagijimana a demandé au gouvernement de travailler de concert avec la Comibu pour le développement durable et inclusif de tout le pays. »

    En démocratie, il y a la séparation entre le religieux et la politique. M. Ndagijimana semble l’oublier.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 319 users online