Jeudi 11 août 2022

Économie

Afritextile : Des employés demandent l’harmonisation des salaires

04/08/2022 0
Afritextile : Des employés demandent l’harmonisation des salaires
Les bâtiments abritant l’entreprise Afritextile

Des employés de la société Afritextile accusent la direction de cette entreprise de traîner les pieds dans la suppression des disparités salariales. Ils appellent l’Inspection générale du travail à suivre de près cette question.

« Il est déplorable que des employés ayant les mêmes diplômes, même cahier de charge et expérience touchent des salaires de base différents », fustige un employé de la société Afritextile qui a requis l’anonymat.

A titre d’exemple, explique-t-il, pour les techniciens A 2, certains ont un salaire de base de 217 mille BIF, les autres 195 mille BIF alors que d’autres ne touchent que 150 mille ou 148 mille BIF. Et pour les ingénieurs, certains ont un salaire de base de 281 mille BIF et les autres 178 mille BIF.

Selon lui, certains nouveaux employés commencent avec le salaire de base de 195 mille BIF alors que celui ayant une expérience de plus de cinq ans est toujours payé 148 mille BIF.

Un autre employé dénonce que les salaires de certains employés restent les mêmes après la période d’essai. Selon lui, à la fin d’une période d’essai de 6 mois, les employés signent des contrats à durée indéterminée suivie d’une hausse de leurs salaires de base : « Cela n’est pas respecté pour tous les employés. Certains continuent de percevoir le même salaire malgré la signature du contrat à durée indéterminée ».

Une commission qui suscite des inquiétudes

Ces employés de l’Afritextile confient qu’une commission de 5 personnes, 3 employés et 2 représentants de la direction a été mise en place au mois de janvier dernier sur demande de l’Inspection générale du travail pour établir les modalités de la suppression des disparités salariales. Et de fustiger qu’aucun rapport n’a été, jusqu’ici, soumis par cette commission pour activer harmonisation des salaires.

Selon eux, la direction de l’Afritextile essaie de traîner les pieds pour éviter l’harmonisation des salaires dans les plus brefs délais.
En outre, ils font savoir que les relations entre la direction de l’entreprise et les employés ne sont pas bonnes. Et d’exhorter la mise en place d’un conseil d’entreprise comme cadre de dialogue permanent entre l’employeur et les employés.

Ces employés regrettent le licenciement de leurs représentants suite à la grève observée au mois de novembre dernier. Ils exhortent la direction de cette entreprise à organiser les élections pour que les employés mettent en place leur représentation.

Ils appellent l’Inspection générale du travail à suivre de près la question des disparités salariales et assurer la médiation entre la direction et les employés.

Iwacu a contacté la direction de la société Afritextile, en vain.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Pénurie du carburant. La voie lacustre serait un soulagement

Les pénuries épisodiques de carburant n’ont rien de nouveau au Burundi. Mais celle que nous vivons se distingue des précédentes par sa longueur et sa gravité qui compliquent encore davantage le quotidien de la population. Devant des stations-services, à sec (…)

Online Users

Total 1 265 users online