Mardi 23 avril 2024

Archives

A la Vierge, sans les odeurs

19/08/2011 Commentaires fermés sur A la Vierge, sans les odeurs

L’absence de toilettes au sanctuaire marial de Mugera qui accueille des dizaines de milliers de pèlerins le 15 août est une catastrophe hygiénique. La colline reste souillée durant de nombreuses semaines.

Comme tous les 15 août de chaque année, à Mugera, le sanctuaire dédié à la Sainte Vierge a tenu ses promesses. Dès la veille, le 14, les fidèles sont venus des quatre coins du Burundi pour passer une nuit entière de prière au pied d’une belle statue de la Vierge Marie encastrée dans une grotte taillée dans le roc de la colline.

Mugera, le 15 août, est le rendez-vous des croyants qui ont une dévotion pour la mère du Christ. Le site a été créé il y a une cinquantaine d’années. Dans l’histoire, Mugera colline royale, était sacrée. Malins, les premiers missionnaires s’y sont installés pour échapper aux lances des « pagani » (païens). Sur la colline sacrée, personne n’a osé s’attaquer à ces étranges hommes blancs que même les mânes de Mugera semblaient respecter.

Le sanctuaire, perché sur une colline, domine un paysage magnifique. En contrebas de la colline, la vieille église au style roman, trapue, massive, les bâtiments du séminaire qui a vu défiler une bonne partie de l’élite intellectuelle. Du haut de la colline, on voit dans la vallée, la Ruvubu, majestueuse, qui serpente paresseusement au milieu de champs verts de patates douces.

Sous un ciel tricoté d’étoiles, dans l’attente de la fête de l’Assomption, toute la nuit du 14 août, des dizaines de milliers de fidèles alterneront chants et chapelets. Au petit matin, les fidèles, à pied, en bus, à motos, en grosses jeeps, arrivent, gravissent la montagne dans une nuée de poussière. C’est le grand jour. La grand messe.
Cette année, le deuxième vice-président représente le gouvernement. La messe est concélébrée par une belle brochette de princes de l’Eglise emmenée par l’Archevêque de Gitega, Mgr Simon Ntamwana. Bref, l’Eglise catholique en toute sa splendeur. C’est beau, recueilli, solennel. Voilà pour la belle face de la médaille.

Il faut regarder où vous posez les pieds

L’autre face est moins luisante. Plutôt malodorante. Car sur cette belle colline, au petit matin, il faut regarder où vous posez les pieds. Imaginez la « production » humaine de dizaines de milliers de personnes regroupés sur une colline toute une nuit, sans toilettes. Les pèlerins se soulagent dans la nature. Au petit matin, dans les herbes, derrière chaque bosquet, se dégage une terrible odeur. L’odeur des déjections humaines domine les effluves des encens de l’office dédié à la Vierge. Un habitant des lieux, écœuré, témoigne : « Cette odeur persiste jusqu’aux premières pluies ». On peut aisément imaginer la pollution suite au ruissellement des eaux souillées par les fèces vers la vallée.

L’Eglise catholique devrait creuser de nombreuses toilettes sur la montagne. Elle pourrait faire appel à la bonne volonté des fidèles pour ces travaux. Les évêques et curés devraient faire campagne pour interdire de se soulager dans la nature. Généralement leurs voix sont entendues. Pour que vers la Vierge aimée ne monte que prières et autres magnificat. Pas les odeurs des déjections humaines.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 093 users online