Archives

Trois travailleurs de l’Aprodh dans les mains de la police à Gihosha

11/07/2014 La Rédaction 10
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Yewe,jewe ntaco nkivuga,ndumiwe!Mana dusenga!Karashize ingani igihugu banyamansure mukukigira republique bananiere kabisa!!Barundi barundikazi vire hasi rimwe twiyamirize ivyo bintu.Juste une question que je me demande toujours:nimba abo ba police n’abo bategetsi bagirira ibintu nk’ivyo abantu nka Mbonimpa,umuchauffeur wiwe n’umwana wiwe wumva abanyagihugu basanzwe bobo bigenda gute!?Wumva umuntu waruguru canke nyarucari wewe hacura iki!!!!!!!???????

  2. kimeneke

    LES AGENTS DE SATAN NE DÉSARMENT PAS NONE IVYONIBIKI QUEL RÉPUBLIQUE

  3. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Apparemment la dictature continue et s’intensifie meme en depit des mises en garde repetees et des alertes lancees de l’interieur comme de l’exterioeur du pays a l’intention du Gouvernement CNDD-FDD…! Ngo akadasizeho kaba kiseman..! Let us wait and see…!

  4. NTARUGERA

    Absolument, Mr KABURAHE..Tres professionnel en effet….! Please keep it up..!

  5. Uwarugwanye

    Encore des bavures policières à Gihosha, qui me rappelle mon ami Datus Nshimirimana? N’ayez pas peur, chers compatriotes activistes ou non de la défense des droits et libertés de l’homme. Cette police qui guette les banalités comme le port d’un effigie se rend ridicule car, dans l’entre temps, des criminels en cols blancs dévalisent les caisses de l’Etat. Je suis sûr que les jours de cette pratique se terminent avec Juin 2015, si les Burundais le décident ainsi. On sait maintenant d’où viennent les ordres de matraquer les citoyens, l’éternel en haut. C’est là-bas même que le pays est malade. Donc, qu’il faut que l’on soigne sérieusement. Et comment? La réponse, dans mon prochain commentaire.

  6. ceci s’appelle une “alerte” ou flash”, juste l’essentiel. On ne peut pas avoir toutes les informations en même temps…

  7. KABUTURA Jerôme

    Bapfunze intama bakareka imyagazi induru ntiboyikira…

  8. KABADUGARITSE

    C’est trop court et incomplet comme information.

  9. reta yaburiwe kera bavuga ko intambamyi ari abanya BURURI ou TUTSI de l’autre coté mais abonabo bazira iki ivyo nivyo bazokwereka IMANA ko arivyo yabatumye? rekura iyo ntama POLICE Nationale nayo nikorere igihugu batungwe nimishahara yabo(d’après JESUS)

  10. Nzobandora

    Voilà ibikorwa na notre très très professionnelle police que certains sur le forum vont surement faire semblant d’approuver car aucune personne avec un cerveau (iko yoba imeze kwose) yoshigikira vy’ukuri ibintu nk’ivyo.
    Hanyuma ngo turiko turatera imbere!!!HAHAHAHA…

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Cacophonie dans un ministère

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Cacophonie dans un ministère

Qu’est-ce qui se passe réellement entre le ministre ayant l’Aménagement du Territoire dans ses attributions et son directeur général de l’Urbanisme et de l’Habitat ? Dans son communiqué du 29 mai, Madame le directeur général met en demeure les acquéreurs (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

572 utilisateurs en ligne