http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Sécurité

Trois explosions de grenade en plein centre-ville

03-02-2016
 le parking des bus en partance vers les quartiers du sud de la capitale s’est vidé en un clin d’œil.

le parking des bus en partance vers les quartiers du sud de la capitale s’est vidé en un clin d’œil.

La première grenade a atterri devant l’immeuble de la compagnie de téléphonie mobile Lumitel, sur le boulevard Patrice Lumumba, en face de la Poste. Elle a été automatiquement suivie d’une autre. Il était midi passé de peu, une heure de grande affluence, et sur le coup, beaucoup de personnes auraient été touchées par les éclats de ces explosifs.

« On a entendu une explosion assourdissante, et on s’est retrouvé après couché par terre », confie un employé de Lumitel, qui était devant l’immeuble au moment des faits, en train de vendre des cartes Sim aux passants.

Un mouvement de foule s’en est suivi, certains abandonnant même leurs véhicules en travers de la route. La police, lourdement équipée, a débarqué juste après. Elle a érigé un périmètre de sécurité tout autour du lieu du crime, après avoir procédé à quelques arrestations.

Une vingtaine de minutes plus tard, une autre grenade a été lancée en plein milieu de l’avenue de la Croix-Rouge, devant la banque BNDE, à cinq mètres du parking habituellement surpeuplé de bus en partance vers les quartiers sud de la capitale. Cette troisième grenade a aussi fait plusieurs blessés, dont un homme à moto, grièvement touché.

Tout le parking s’est vidé en un clin d’œil, et a été réinvesti par les forces de l’ordre, qui ont bloqué l’accès aux lieux.

Les blessés ont été évacués dans les hôpitaux des environs. Le bilan global reste pour le moment inconnu, et les auteurs de ces forfaits n’ont pas encore été identifiés, tandis qu’une psychose semble s’être installée, les citadins se pressant de rentrer chez eux.

  17   Vos commentaires
  1. MacDonald

    IL ME SEMBLE QU’IL Y A DES PERSONNES QUI JUBILENT QUAND DES GRENADES TOMBENT SUR DES INNOCENTS. C’ EST VRT DU CYNISME!!
    CE N’ EST PAS LE DESORDE QUI RESOUDRA LA PAUVRETE BURUNDAISE, PLUTOT L UNITE, ENTENTE, CONCORDE… ANTRE LE PEUPLE BURUNDAIS

  2. Demain ,ils vont crier qu`ils sont entrain d`etre genocider alors qu`ils tuent avec ces grenades des citoyens paisible….ils jouent comme des enfants.Par contre ils devraient assumer les consequences de leurs actes…Nous ne voulons plus vos larmes de crocodile en chantant votre genocide…akataretse ngo kaba gasema!!

    • Mutima

      Ce commentaire devrait être censuré. Il fait la promotion de la haine ethnique et l’appel à la violence par l’État de Nkurunziza.

      • Nkundwa

        Et quant tu soutiens ces crimineles qui jetent des grenades dans les bars ,dans les marches et autres lieux ou il ya beaucoup de personnes,quelle genre de promotion dont tu nous presentes?de l,amour ethnique? laissez la violence vous gagnerez la paix!! sinon ngo :Uwicishije inkota…. d,apres Jesus!!

    • kan76

      Nkundwa passer a l’acte au lieu de faire des amalgames. Quelle est la cause profonde de cette crise? Donnons le tps au tps. Demain ca sera autre chose. La jungle va vous rattrapez malgre que vous l’avez quitte par location et non mentalement. Wait and see.

      • Nkundwa

        pourquoi vous voulez nous enroller…dans vos serie de violences dont vous avez vous meme commencer !!!si vous croyez que la violences est legitime…ne criez pas si les consequences s,annoncent defavorable a votre egard car la violence ne regle que la desolation..

  3. roger crettol

    A l’obstination des uns répond la violence des autres.

    Au manque de sens politique des uns répond le manque de sens civique des autres.

    Partout, on déplore un manque du sens des responsabilités. Ce qui ne manque hélas pas, ce sont les victimes, qui tombent au hasard des attentats.

    Est-ce que le dialogue inter-burundais en vase clos peut vraiment apporter une solution à la division qui s’est installée entre burundais ? Le mandat à durée indéterminée est-il la solution originale à la crise burundaise ? Le dernier empereur de Chine a fini tranquillement sa vie en tant que jardinier.

    Ceux qui prient pour la paix devraient réfléchir à ceci : pas plus que la guerre et la discorde, Dieu ne donne la paix à un peuple. La paix se construit entre hommes (et femmes, bien sûr), avec de la patience et un esprit de conciliation. Qui ne veut pas sincèrement la paix priera en vain.

    Quand je suis triste, j’ai la fibre moralisatrice, amis burudais.

  4. Aline

    Des gens ont la nostalagie de la violence qui les a porté au pouvoir. Ils adorent s’enivrer des effluves des déflagrations des mines et des grenades. Ils

  5. Mugenzi

    On appelle ça « actes de terrorisme » quand ça se produit sur le sol americain ou européen et « violence politique » quand ça se produit en Afrique.

  6. Makurata

    Nimureke guhekura u Burundi vous pensez vraiment que les grenades ramènent la paix???????

    • Mutima

      Peut-être que c’est le seul langage que vous comprenez.

      • Bakari

        @Mutima
        « Peut-être que c’est le seul langage que vous comprenez. »
        La question est que ce langage est adressé, notamment aux pauvres passants qui n’ont aucune possibilité de le déchiffrer et d’appliquer ce qu’on leur raconte!

  7. SENYAMWIZA Jean

    Le pire est devant nous, malheureusement..! Pauvre Burundi, martyrisé, pillé, mal gouverné, violenté. … ! Les maux me manquent pur exprimer ce que je ressens comme colère face à cette situation qui a pour seule cause la bêtise humaine… ! C’était pareil il y a 20 ans et on retombe en plein dedans avec les mêmes stratégies faites de mensonges, de dénies sur fonds d’une volonté ferme de garde le pouvoir quoi qu’il advienne… !

  8. Putschiste du mandat de trop

    Tout ça parce qu’il y’a un homme, un seul, qui veut violer la constitution, les accords de paix signé entre les Burundais pour s’imposer à la tete du pays contraitement aux dispositions démocratiques.

  9. MIZA

    Attention attention ! Du déjà vu ! Bientôt la pose des mines ? Que Dieu nous protège.

  10. Blue Bird

    Les sindumuja mal en point s’attaquent à tout ce qui respire. C’est au peuple burundais de faire leur choix.

    • Muhima Mweru

      Lorsque l’accusateur plaide et juge à la fois, c’est la force qui règne à la place de la loi. (Citation de Publilius Syrus ; Sentences – Ier s. av. J.-C.). Cher burundais vous êtes fort et je crois que la véritable force se trouve dans la quantité de malheurs que vous êtes capable d’endurer, de brutalité que vous êtes capable d’encaisser sans jamais perdre votre humanité.

Publicité