http://www.iwacu-burundi.org/ue-afrique-un-avenir-commun-2/
Politique

«N’eussent-été les accords de cessez-le-feu signés par le Cndd-Fdd, l’Accord d’Arusha n’aurait pas réussi»

17-11-2017

« La naissance des rebellions des années 94 a fait suite à une démission des corps de défense et de sécurité. Cette dernière a conduit le peuple à l’autodéfense. Beaucoup en sont morts et c’est là la signification de cette journée».

Evariste Ndayishimiye : « La journée nationale du combattant devrait être celle de tous les Burundais. »

Telle est la déclaration d’Evariste Ndayishimiye, secrétaire général du Cndd-Fdd, lors de la journée d’ouverture de la « semaine nationale du combattant ». C’était ce jeudi 16 novembre au siège national du parti.

Cette date correspond, rappelle-t-il, à la signature des accords de cessez-le-feu par le Cndd-Fdd. « N’eussent été ces derniers, l’Accord d’Arusha n’aurait pas réussi ». Il soutient que son parti a retrouvé un pays en ruine et qu’il l’a relevé.

D’après M. Ndayishimiye, cette journée devrait être celle de tous les Burundais et non des Bagumyabanga seulement. Il appelle les membres de son parti au « patriotisme qui implique l’obéissance aux décisions des autorités à défaut de quoi on devient traître.» Il les invite à « ne pas constituer un obstacle au lieu d’être une solution. »

Evariste Ndayishimiye a martelé que le Burundi est désormais « totalement indépendant ». Et ce, à la suite du retrait définitif du traité de Rome, le 27 octobre dernier.

La clôture de la « semaine nationale du combattant » est prévue ce samedi 18 novembre, en commune Rugombo de la province Cibitoke.

  16   Vos commentaires
  1. roger crettol

    «N’eussent-été les accords de cessez-le-feu signés par le Cndd-Fdd, l’Accord d’Arusha n’aurait pas réussi»

    Oui, il était nécessaire que le CNDD-FDD rallie le processus de pacification mis en route par la signature des Accords d’Arusha. On peut louer le bon sens et le sens civique des cadres du CNDD-FDD qui on pris cette désision-là : une rébellion qui accepte la pacification et le jeu démocratique dans le cadre défini par des accords pré-existants.

    Transposant cette réflexion-là à la situation et au conflit actuels, on se demande pourquoi le CNDD-FDD refuse de construire une sortie de crise avec ceux qu’il considère comme « des putschistes » …
    … alors qu’il a lui-même bénéficié de la reconnaissance du gouvernement en place et de la médiation bien qu’il ne fût lui-même, jusqu’à la signature du cessez-le-feu, qu’un mouvement illégal et ennemi.

    [ Le CNDD-FDD n’a pas pris part aux négociations d’Arusha en raison de divergences de vues internes au CNDD-FDD, qui n’ont pu être résolues et ont disqualifié le mouvement aux yeux de la médiation.
    On peut voir là aussi un parallèle à la situation actuelle – (vouloir) exclure une faction importante de discussions et de négociations était probablement une erreur, et reste une erreur à l’heure actuelle. ]

  2. Congo

    (Le parti cndd a retrouvé un pays en ruine et l a relevé ) . Un ami hutu me disait que si Buyoya ne rendait pas le pouvoir, le franc bu continuerait à dégringoler. Avait-il raison ? Non. Pays relevé alors qu il est le plus pauvre de la planète. 500000 réfugiés : la paix ne règne pas. Sans pain ni paix ils ont relevé le pays.

  3. Prophète

    Umutekano muvuga urihehe kandi imbonerakure ziturara kumugono

  4. Prophète

    Ce type arabesha cane ndibaza économique le burundi était bien dans le temps de Buyoya et bahamazi ukuri kuravugwa

    • Oscar Ninteretse

      Harya ngo Uburundi bwari bumeze neza kuri Buyoya 😂😈😢
      Akabi gatwengwa nk’akeza. Wibuke Ntega-Marangara 1988. Ibuka 1993 na za coup d’états yakoze inyuma yaho. Abantu bahatikiriye rero nivyo wita vyiza???

  5. Casimir

    <> ????????
    no comments!!!!

  6. Karanga

    Ndayishimiye dit ceci « La naissance des rebellions (…) a fait suite à une démission des corps de défense et de sécurité. Cette dernière a conduit le peuple à l’autodéfense. Eh bien il a tout faux . C’est plutot la démission des forces de sécurité , la sécurité pour tous cels s’entend qui a donné naissance à des rebellions et non le contraire .Si l’armée et la police avaient été en mesure de protéger tout le monde , on en serait pas là ou nous sommes.

  7. MUBI

    « Il soutient que son parti a retrouvé un pays en ruine et qu’il l’a relevé ». BRAVO.

    • Banza

      @MUBI
      C’est possible que son parti a retrouvé une certaine richesse! Probablement que chez vous seul. Qui a dit que si la guerre ne t’emporte pas t’apporte (Traduction libre de: « Ikiza kitaguhitanye kiraguhitaniza »?
      En ce qui me concerne, je suis très peu nostalgique de cette époque. Tout en n’étant pas dans un paradis pour actuellement.

      • Banza

        …dans un paradis actuellement, vous excuserez le « pour » de trop

  8. Fofo

    À ce niveau Mr Evariste a totalement raison. L’accord d’arusha c’est un accord politique qui est le résultat une tricherie opérée par le Frodebu et l’uprona de l’époque. Dites-nous comment le Frodebu pourrait garantir l’arrêt des hostilités alors qu’il n’avait des combattants ? Rappelons-nous que les négociations d’Arusha n’aspiraient ni l’espoir des hutus ni des tutsis par le simple fait d’avoir écarté les vraies belligérants à savoir l’armée tutsi et la rébellion hutue. Si on aurait donné la possibilité au peuple de voter l’Acccord d’Arusha par le Oui ou le Non , le Non aurait gagné. L’accord n’aura de poids qu’après effectivement les négociations entre les vraies belligérants, qui se connaissaient déjà sur un terrain qui les opposés de plus d’une décennie de combats. Leurs négociations n’ont pas durée longtemps comme ces théoriciens qui ne faisaient que tailler leur accord sur leur mesure. Les militaires eux avaient déjà compris que leurs combats ne beneficiaient qu’à cette poignée des théoriciens qui ne pensaient qu’à leurs propres intérêts. C’est pourquoi quand un Combattant est devenu président, il su mettre en application l’accord de Pretoria car ils l’en avaient négocié en âme et conscience. C’est d’ailleurs ça qui les a guidé pendant que les mêmes théoriciens avaient ont tenté en vain à reactiver la machine de diviser pour dominer. Chapeau Ntwazangabo b’Uburundi muri abagabo bo kwizigirwa.

    Personnellement je designais cet accord ambiguï et déséquilibré en une bombe à retardement qui finira par exploser en 2015.

    • Karabona

      Fofo, vous avancez l’Accord de Pretoria comme référence en lieu et place des accords d’Arusha, qui seraient le résultat d’une « tricherie », vous tournez en rond et vous essayez de tromper les gens: l’Accord de Prétoria se réfère explicitement aux accords d’Arusha en son premier article et précise que TOUTES les parties s’engagent à le mettre en oeuvre – en signant l’accord de Prétoria, Pierre Nkurunziza s’engageait à mettre en oeuvre toutes les mesures prévues par l’Accord d’Arusha, , tous vos bla-bla ci-avant ne changent rien à cette vérité des textes, vous essayez de réécrire l’histoire dans un sens qui vous arrange – Pierre Nkurunziza a été élu pour un premier mandat en 2005 grâce à l’Accord d’Arusha et il s’était engagé à respecter cet accord dans son INTEGRALITE.

  9. Ntazizana

    Reka wa mugabo guhenda abantu. CNDDFDD ntiyashize igikumu kugira ngo itabare amasezerano ya arusha. Yabonye ko igira ikubitwe atacamira kuko Tanzania yabaha aho bahungira iyo baremvye yari ishigikiye arya masezerano. Ntibabe barareka bakaraba? Uburundi ubu buba bumeze neza ndakurahiye.
    .

    • Uwayo Béata

      @Ntazizana
      Harya ngo iyo bareka bakaraba ngo Uburundi buba bumeze neza kuri wewe n’abawe.

      • Ntazizana

        Buba bumeze neza no kuri wewe ntiwikuremwo.Naho woba ari wewe utunganya ivy’igihugu ubu, nibiza ko ubona ko hari ibibuze bitarI kubura.wirambire ejo uzobona ivyo nkubwiye.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité