http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/Mail-Room-VA-7dec.pdf
Vérité, Reconciliation, Justice

Massacre des étudiants hutu en 1995 : « Commémorons dans l’unité », appelle le Focode

12-06-2014

L’appel du Forum pour la conscience et le développement (Focode) intervient alors que la communauté estudiantine de l’Université du Burundi, les rescapés et des acteurs de la société civile commémoraient ce mercredi 11 juin les tueries de 1995.

Pour Dénis Ndayishemeza, vice-président du Focode, les journées de commémoration devraient être des instants de rassemblement ©Iwacu

Pour Dénis Ndayishemeza, vice-président du Focode, les journées de commémoration devraient être des instants de rassemblement ©Iwacu

«  … il faut que de telles journées soient des moments de rassemblement, que nous assumions consciencieusement notre histoire douloureuse », déclare Dénis Ndayishemeza, vice-président du Focode, lors d’une conférence de presse, ce mercredi 11 juin. Dans la nuit du 11 au 12 juin 1995, des étudiants Hutu ont été massacrés au campus Mutanga de l’Université du Burundi.
Les auteurs et le bilan des morts restent inconnus. Ils devraient être, poursuit-il, des instants pour adresser un hommage digne à nos disparus. Cela nous permettrait de léguer à nos enfants un pays auquel ils se sentiront fiers d’appartenir.

L’université étant un lieu symbolique, cette commémoration devait revêtir un aspect particulier, selon lui. M.Ndayishemeza appelle les étudiants à faire face au passé. «  Un passé bien assumé équivaut à un meilleur avenir partagé », explique-t-il. Aux autorités rectorales d’alors, le Focode demande d’avoir le courage d’éclairer sur ce qui s’est passé.

Cependant, le Focode est pessimiste sur la découverte de la vérité. Il s’insurge contre la promulgation de la loi sur la CVR telle que votée par le parlement : « Elle ne permettra pas de connaître la vérité. La réconciliation tant souhaitée ne restera qu’un rêve ». Pour le Focode, « seul le respect de l’Accord d’Arusha nous permettra d’arriver à une paix durable. »

  22   Vos commentaires
  1. Ndinganire

    Je constate que les commentateurs parlent de ce qu’ils ne savent pas. J’étais au campus le jour (pas de massacre) d’AUTODEFENSE. Les hutus crient à tue tête que les étudiants tutsi ont massacré les étudiants hutu. Savez-vous pourquoi cela s’est passé? Comment ça a commencé, où et quand? Uwurukarihije ruramumwa! Mais je déplore la mort de mon camarade de classe BAVAKURE Joseph alis Waliyoba. Lui, il a été emporté par ce qu’il ne savait pas car il sortait aux toilettes et voilà il tombe dans l’équipe qui assurait la légitime défense. Uwushaka ukuri kuri aba banyeshure yoyibaza jewe mugabo ndarindiriye CVR.

    • Bizos

      Tout les massacres et présumés génocides de ce pays étaient justifiés de « légitime défense ». Alors, faut-il qu’on continue à se « défendre » en otant la vie à nos concitoyens ou faut-il qu’on nomme les criminels par leurs noms. Sinon, ce cycle infernal ne s’arrêtera pas.

    • Ndinganire,

      Je ne suis pas du tout d’accord avec toi. Il s’agit d’un massacre et non de l’autodéfense.
      Quelques questions:
      Combien de tutsi avaient été tués par les étudiants hutus pour justifier cette autodéfense ?
      Comme l’autodéfense en question visait tous les hutus du campus tu veux nous dire qu’ils étaient tous criminels ?
      Imagine l’on te disait que les hutus ont tués leurs voisins tutsi en 93 par autodéfense tu le prendrais comment ?
      Ce mépris pour le malheur des autres et purement honteux, scandaleux et intolérable.

    • bandyatuyaga

      De grace, Mr ou Madame ou Mademoiselle Ndinganire, Gezahoooooooo!!!! Ntiwabaze ko ari wew wenyene uzi ukuri mu yabaye kirya gihe!!!!

    • Stan Siyomana

      @Ndinganire: (« Savez-vous pourquoi cela s’est passé? Comment ca a commence, ou et quand?… »
      1. Voici un autre temoignage qui pourrait, dans cette soi-disant « affaire d’AUTODEFENSE », eclairer un tribunal (eventuel?) (PLUTOT QU’UNE BANALE COMMISSION VERITE ET RECONCILLIATION).
      A LA PAGE 86:
      « La catastrophe au campus a commence avec l’une de ces grandes tueries autour du campus un soir/in the village’s and campus surrounding areas one evening, quand l’un des etudiants hutus est venu au campus avec des habits couverts de sang, apres avoir tue deux jeunes gens pres du campus. La tension a commence a monter entre les deux groupes. LES MILITAIRES ET LA POLICE CHARGES DE LA SECURITE AU CAMPUS et mon grand-frere qui etait alors le president de l’association estudiantine ULUMURI ont essaye de calmer la situation, mais en vain. C’etait trop tard pour faire quoi que ce soit. LES GRENADES ONT COMMENCE A ETRE LANCEES ET A EXPLOSER PARTOUT DANS LES CHAMBRES DES ETUDIANTS HUTUS, ET LE SANG COULAIT PARTOUT. Le campus est devenu un champs de bataille.
      Ce soir, j’etais dans ma chambre en train d’ecrire la declaration de la mission/mission statement et les objectifs de mon organisation que je voulais faire agreer. Mon frere est venu pour voir si j’allais bien/to check on me et il toque a ma chambre. Il voulait se rendre compte que je n’etais pas blesse par l’une des grenades qui avaient ete lancees dans cette direction… »
      (Voir Nicolas Nibikora, 2010: « From genocide to war on terror. Why the U.S. Navy? ». Publie par AuthorHouse, 151 pages).
      Merci.

      • Joannes

        ça c’est être lâche intellectuellement, nier une réalité connu par tous. Monsieur Alexis a été blessé sur le pont de Ntahangwa au vue et au su de tout le monde par les Etudiants dont on peut connaître les noms si on le veut, qui venaient d’une fête au Lycée du Saint Esprit. au lieu de faire leur Fête, ils se sont attelés à arrêter et tuer les pauvres paysans hutu des hauteurs de Buja qui rentraient de leur travail.

        Vous êtes sado-masochistes et Dieu vous a vomi pour ça, tous ce qui du sang de leurs frères sur les mains vous subirez le sort de Caïn. N’oubliez pas Dieu n’est pas pressé, il vous châtiera un jour ou l’autre. Ubahuka musabe ikigogwe cayo!

    • Joannes

      wewe rero urakwiye kubibazwa kuko abapfuye bose bari ku gatwe kawe n’abo mwari kumwe. birababaje kubona muri iki gihugu hakiri abantu biymvira ko bafise le droit de décider qui va vivre et qui va périr. malheureusement ni uko abantu nka mwebwe mwahekuye u Burundi bitazokunda ko intahe ibakubita mu gahanga. Mugabo c’est une question des jours! Bitebe bitebuke ivyanyu bizosubirwama.

  2. Mushikiwabo

    Hmmm, je suis indigne de cette article. Que ce soit ces massacres des etudiants et celle des petits seminaristes de Buta, detes-moi les plus celestes ou les plus diaboliques. -Peut etre ceux des Hutus universitaires car loin de Dieu sans potential de servire l’Eglise Catholique. -De l’autes part, massacrer les Seminaristes est abominables car ils etaient futurs bergers des moutons catholique. Pourtant, le meme Souverain Createur qui a permis la mort des Universitaires est le meme qui a permis celle des petits seminaristes. Differences existent sans doutes mais la mort ne s’an soucie. Elle les consomment tous de la meme facon sans considerer ces differences, hutu ou tutsi, blancs ou noirs, chretiens musulmans, pauvres riches….. tous meurent!
    La folie est par example quand Monseigneur Michel NTUYAHAGA refuse commenter aux actes de barbarue de MICOMBERO sous pretext qu’il est mort! N’est-ce pas que meme ceux qui commentent sur Buta devraient suivre ce modele de ce sage Catholique et se taire pour ne pas commenter aux morts! Et IWACU soyez plus intelligent! Si vous avez publie un livre entier plein de mensonges sur Buta, une encyclopedie serait publiee sur ces Unuversitaires Hutu. Mais a cause de votre partialite et complicite, voice que meme Pacifique n’a rien pronoce car lui aussi n’est saint des secuosses de ces annees! Un journal purement pro-Tutsi et Anti-Hutu.

    • Mushikiwabo,
      Quand tu dis  »Que ce soit ces massacres des étudiants et celle des petits séminaristes de Buta, dites-moi les plus célestes ou les plus diaboliques ».
      Où est ce que l’on parle des massacres de Buta dans cette article? Pourquoi t’es toujours obligé de toujours centrer ton intervention sur l’extremisme.
      Pourquoi tu amènes cette comparaison plutôt diabolique elle-même ? Peut être que tu vas dire qu’ils se sont suicidés.
      Dans cet article le FOCODE demande la justice pour ses étudiants massacrés mais s’indigne contre le fait que le volet justice ait été mis de coté lors de la promulgation de la loi sur la CVR.
      Sans penchant et en toute objectivité tu devrais t’adresser à ce qui l’ont enlevé n’est-ce pas ?
      Mais comme c’est plus fort que toi il faut toujours condamner et attaquer ton coupable d’office.
      Qu’à fait IWACU pour que tu l’accable ainsi ?
      Franchement tu dépasse la limite de la stupidité.
      Tu vois le tutsi partout et visiblement cela doit te faire très mal.
      Tu devrais te faire soigner ou te faire suivre par un psy car le tutsi tu le verras toujours même les juifs existent toujours, d’ailleurs ils sont plus puissants qu’avant.

      • Pacifique Nininahazwe

        Mushikiwabo, il y a une chose que je ne comprends pas dans ce que vous dites. Le 29 avril dernier, le Focode a demandé qu’une journée nationale de souvenir soit consacrée aux événements de 1972 et que la vérité soit faite sur ces événements. Le 30 avril, je me suis personnellement associé aux victimes de buta dans une cérémonie qu’elles ont organisée à Bujumbura et j’y ai prononcé un discours de solidarité, j’ai encore une fois demandé la lumière et j’ai condamné certains aspects du projet de loi CVR qui venait d’être votée à l’assemblée nationale. Cette fois-ci le FOCODE, via son vice-président, vient de s’associer à la commémoration des massacres à l’UB et garde le même message. Moi même, je suis pas au pays en ce moment. En octobre prochain nous nous exprimerons aussi sur l’assassinat du président Ndadaye et les massacres qui l’ont suivi. Où est le mal dans tout cela? De quoi suis-je accusé à mon tour? As-tu entendu en seul jour quelqu’un qui me soupçonne dans un massacre quelconque de personnes? S’il y en a vraiment, prière nous éclairer et je promets de répondre à toute question y relative. De mon côté, je suis entré à l’UB en janvier 1998, un peu moins de trois ans après les massacres de Mutanga. Pacifique

    • Federation

      @Mushikiwabo
      Vous idées sont à plaindre Mme ou M. Mushikiwabo. Ce n’est pas une réponse avec mon clavier qu’il vous faudrait, mais plutôt quelques séances de thérapie chez un Psy. Que peut-on répondre à quelqu’un qui OSE écrire ceci, sans sourciller, en parlant d’un JOURNAL : « Mais a cause de votre partialite et complicite » ? Donc le Journal IWACU est COMPLICE de la mort des ces innocents ? Sans aucune investigation, M. ou Mme vient de décréter que ce journal est COMPLICE!

      Vous poursuivez en disant : »voice que meme Pacifique n’a rien pronoce car lui aussi n’est saint des secuosses de ces annees! Un journal purement pro-Tutsi et Anti-Hutu. » NO COMMENT.

      Je vous souhaite sincèrement une bonne guérison de l’âme.

      Je termine en m’associant avec les familles qui ont été endueillées. Que les victimes innocentes reposent en paix. En lisant les réactions des uns et des autres, on comprend combien notre pays a été meurtri, combien les Tutsi et les Hutu nous sommes tous VICTIMES de ce passé qui ne passe pas même si (pour X raisons), nous tendons à nous focaliser que sur nos VICTIMES.

  3. Claude

    Abahutu b’Iburundi, bishwe kuva kera (les commanditaires sont connus) ! On pardonne mais on oubliera jamais!

    • Mutu

      Abatutsi b’i Burundi bishwe ngira nabo nyene ntibiyahuye, les commanditaires sont connus et certains sont au pouvoir, d’autres dans l’opposition, d’autres dans l’armée, d’autres sous terre. On n’oubliera jamais.

      • Federation

        NI PARDON NI OUBLI

  4. KanuraRwaruka

    Meme si les actions d’assumer notre histoire ,malheusement tres sombre, reste timide, il est à noté que le début courageux de l’affronter commence petit à petit et on peut esperer que tot ou tard on aura le courage de se regarder en face, sur le Boulevard du Peuple Murundi, et se dire plus jamais les cylces des violences dans notre pays.

  5. Umuzungu

    Quand cessera t on de parler des etnies en place de parler d´un peuple ? Le pays voisin a réussi à le faire.

    • Stan Siyomana

      @Umuzungu
      Je ne crois pas que sur la question ethnique, « le pays voisin » a reussi, mieux que le BEAU PAYS DE MWEZI GISABO:
      1. Il est vrai que si jamais le Rwanda reussit bien son grand pari de la phase II de son Economic Development and Poverty Reduction Strategy (EDPRS-II) (2013-2018) (= reduire le taux de pauvrete de 44,9% a 30% de la population), les rwandais (TOUTES LES ETHNIES CONFONDUES) vont en beneficier.
      2. Mais il reste qu’a travers le systeme judiciaire d’Agacaca, le Rwanda a tout simplement pratique LA JUSTICE DU VAINQUEUR, puisque personne ne s’est penche sur les crimes de guerre du Front Patriotique Rwandais (FPR-Inkotanyi);
      3. Avec « Genocide contre les Tutsi au Rwanda », on oublie les milliers de « Hutus moderes » qui ont peri en meme temps que les Tutsis (= Deux poids, deux mesures).
      4. Se reconnaitre Twa ou Tutsi ou Hutu ne voudrait pas dire qu’on est pas burundais (aussi longtemps qu’il n’y a pas discrimination/exclusion d’un autre etre humain).
      Plusieurs americains « White americans » peuvent vous affirmer (sans aucun complexe ethnique) qu’ils sont un tier irlandais, un tier allemand et un autre pourcentage « native indian ».
      5. Le neo-Nazi/white supremacist Craig Cobb n’etait pas du tout content quand une analyse de son DNA a revele qu’il etait NOIR A 14 POURCENT!
      Mais j’espere que la Premiere dame des Etats-Unis, Michelle Obama sentira qu’elle est sur le sol de ses aieux (en Irlande du Nord?), puisqu’elle serait descendante d’Andrew Shield (= un protestant irlandais qui a emigre en Amerique et qui s’est battu contre les anglais pendant la Revolution americaine du 18e siècle).
      (Voir « Michelle Obama descended from White Irish immigrants », http://www.telegraph.co.uk).
      Merci.

    • Joannes

      Quel pays voisin? là où on vit dans le mensonge le plus ignoble! je préfère parler ethnies au lieu de mettre en pratique tous les méfaits occasionnés par l’égoïsme et le mépris ethniques

  6. ncuti

    Uyo Denis ni atureke. commémoration dans l’unité? Il l’oublie que les burundais jusqu’à maintenant commémorent séparément la disparition des leurs séparément? le jour où on décidera de construire un monument Unique, les Burundais commémoreront dans l’Unité. Le FOCODE n’a pas de Leçon à donner. Sur ce question il déclare pour déclarer.

    • bandyatuyaga

      Uyo Denis ni bandyatuyaga, arahenda uwutamuzi, il est là comme ….. ntaco mvuze hummmm. Nawenyene arazi ko ikibanz arimw tajambo afis, iry niryo bamutije kuk ibntu biriko biroroha « buke buke « , ndabisubiramw « buke buke ». Ni kangahe twashatse kwibuka abacu ariko ntibiberehe aho muri ico kibanza?? Nikangahe twashije amashurwe aho muri iyo fosse commune ariko abanyeshure ntavuze amazina bagaca biyashwanyagura????? Mugenzi Denis, bizoza buke buke, tureke kwihuta cane. Gira amahoro!!!!

      • hat

        Les auteurs et le bilan des morts restent inconnus. Comment ne pas connaître des étudiants qui étaient inscrits et qui ne sont pas revenus? Qlq un peut m expliquer? Merci d’avance.

      • Pacifique Nininahazwe

        Denis nta jambo afise? Vyukuri uramuzi? Pfuma ho wubahuka wandike izina ryawe basi, niyo izoba ari intambwe….

Publicité