International

Les Etats-Unis exhortent Nkurunziza à reconsidérer son intention de briguer le 3ème mandat

Dans son communiqué de presse du 1er juin 2015, l’Ambassade des Etats-Unis au Burundi réitère la politique du gouvernement des Etats- Unis sur un troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza et indique que cela est en violation avec l’Accord d’Arusha.

« Nous continuons vivement d’exhorter le Président Pierre Nkurunziza à reconsidérer son intention de conserver le pouvoir au détriment de l’Accord d’Arusha et de la stabilité chèrement acquise après une tragique guerre civile », précise le communiqué.

Selon ce dernier, tous les citoyens des Etats-Unis, y compris les membres du congrès, ont le droit d’exprimer leurs opinions personnelles sur la politique étrangère des Etats-Unis. La position du gouvernement des Etats-Unis demeure que l’Accord d’Arusha doit-être respecté, et que toute violation de l’Accord d’Arusha porte gravement atteinte à la stabilité du Burundi.

D’après ce communiqué, les conditions pour des élections libres, justes, transparentes et crédibles ne sont pas actuellement réunies suite au rétrécissement de l’espace politique, à la fermeture des médias privés et indépendants, la répression violente du gouvernement des manifestations politiques et des cas persistants rapportés des violences et des intimidations par la milice armée des jeunes appartenant au parti au pouvoir.

Ces politiques, poursuit-il, ne sont pas en conformité avec des principes d’un Etat démocratique, et spécialement un Etat en passe d’organiser des élections nationales.

Les Etats-Unis appellent toutes les parties burundaises à la retenue ainsi que les partenaires régionaux. Et de conclure : « Nous exhortons toutes les parties à continuer à soutenir les efforts de paix en cours afin de trouver une solution en conformité avec l’Accord d ’Arusha, et de s’abstenir de tout acte qui pourrait contribuer à un climat d’instabilité ou porter atteinte à l’Etat de droit. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

42 réactions
  1. Conseil au Cndd-Fdd

    Oui, il n’y a pas de relations d’amitié entre pays, il n’y a que de relations d’intérêts (Hu Jintao, ancien Président chinois). Mais l’intérêt des burundais, c’est dans la démocratie et alternance et jamais NON dans le totalitarisme que nous impose Nkurunziza Pierre et sa clique. Les américains ne demandent que plus de démocratie, Pierre Nkurunziza et sa clique demandent davantage de temps pour enfoncer le peuple dans la misère et l’esclavagisme tout en le maintenant dans un dénuement total de toute sorte de liberté. De plus, les américains n’ont rien demandé qui dans ce cadre vise leurs intérêts, mais juste pour la paix et le pain des Burundi que Pierre Nkurunziza nous vole et nousprive.

  2. Theus Nahaga

    Vous avez complètement raison ceci est mon opinion et je la donne comme chacun peut donner la sienne.
    Le pire arrive parce que souvent on n’ose pas se l’envisager. L’engrenage se met en marche par petites pousses, petites touches et à la fin c’est la catastrophe. Je pars du principe que si on ose envisager le pire, alors on peut se donner les moyens de l’éviter. Cela ne marche pas toujours, ceux qui envisagent et décrivent le pire peuvent être des Cassandres. Elle avait prédit la destruction de Troie mais personne ne voulut l’entendre et la ville fut détruite. C’est l’éternel malheur des hommes. Mais je reste convaincu que le fatalisme des mythes grecs n’est pas le seul destin des humains. On peut faire quelque chose et s’épargner certains malheurs.
    Pour notre sujet, vous dites que les Hutus sont fatigués de la guerre. Pour ma part j’irais même plus loin et dirais que les Burundais sont fatigués de la guerre. Les accords d’Arusha qui mirent fin à la guerre leur sont très chers. Les Burundais dans une large majorité voudraient les garder même si souvent ils ne saisissent pas ce que ces accords contiennent, même si parfois ils en reconnaissent les imperfections. Si comme on dit, la politique et l’art du possible, je dis alors que les accords d’Arusha furent et sont le possible burundais
    La guerre voyez-vous, même dans ses moments les plus intenses n’a concerné qu’une infime minorité des citoyens burundais. Pour le reste, la grande majorité, nous l’avons subie comme on subit une maladie et cela quels que fussent nos sympathies. Pour nous donc qui avons eu à subir la guerre, la question est de savoir si certains dans la minorité guerrière n’ont pas pris goût à la guerre.
    La guerre offre á certains des avantages matériels et surtout elle les libère de devoir faire usage de leur discernement qui suppose prendre la pensée de l’autre en compte, réguler ses pulsions, bref être civilisé. Lors de la guerre on tue ou on est tué, certaines considérations sont jetées par-dessus bord et pour certains, la vie devient simple, la vie devient intense, ils entrent en trance. Ces minorités iront au front et risqueront leur vie. La guerre pour eux est une drogue.
    Pour d’autre la guerre est un calcul qui permets de sortir d’une situation qu’ils jugent contraignante qui leur empêche d’atteindre un objectif qu’ils se sont fixé. Ils ne diront rien sur leur objectif, ils ne veulent pas qu’on en débatte et qu’on puisse le mettre en cause. Ceux-là vont agir en sous-main mettre en place l’engrenage dont je parlais plus haut. Une fois l’engrenage mis en place ces hommes y précipiter les guerriers. A la fin les peuples paient les pots cassés tandis que les manipulateurs ramassent la mise et croyez-moi, il y a toujours une mise à ramasser.
    Mon commentaire n’appellait pas à la guerre, mon commentaire est juste une contribution générale à la discussion. J’ose envisager le pire et je dis à tous que ce pire peut arriver. J’oser dire que Nkurunziza et sa clique ont l’agenda du pire, un agenda de la guerre ethnique, un agenda du nettoyage ethnique. Pris comme cela, je dis que toute la politique de Nkurunziza depuis dix ans, cette politique brouillonne, devient logique, cohérente et explicable. Je dis que lu sous cette angle, on saisit alors pourquoi Nkurunziza ne veut pas entendre toutes ces voix qui lui disent qu’il va dans le mur. Nkurunziza et sa clique ne vont pas dans le mur, Nkurunziza et sa clique ont un agenda qu’ils veulent réaliser. Par des touches plus ou moins petites, ils sont en train de mettre l’engrenage en marche et ils veulent aller jusqu’au cataclysme final. Je crois qu’ils hésitent encore sur les moyens : les armes ou la lente faim. Je terminais mon commentaire en rappelant que nous devons rester unis, soudés pour résister à Nkurunziza et sa clique. Je le dis et le répète la guerre n’est pas une solution, nous ne gagnerons contre le mal, que si nous savons éviter le mal dans nos actes. Il nous faudra laisser aux générations cette conscience que nous avons su nous libérer dignes et débout en gardant intacte notre unité.
    Si la prière vous aide dans cette tâche, tant mieux pour vous. Je suis quant à moi mécréant. Ma seule ressource est l’effort de réfléchir et de tout faire pour ne pas avoir peur d’envisager le pire, histoire d’éviter que le pire ne me surprenne.

  3. Stan Siyomana

    @Inyankamugayo
    Vous venez d’exprimer une grave accusation, vu la signification du mot “genocide”.
    Pourriez-vous nous dire exactement quel americain a dit :
    “Les americains N’ONT PAS D’INTERET AUX RWANDAIS. Les americains n’ont pas d’amis, ils n’ont que des interest.”?
    Merci.

  4. ntsimbiyabandi

    Kuri Stan Siyomana na Ntahitangiye. Ntimumarane ngo Ekleziya Gatorika yavuze ibi canke biriya. Kugeza ubu Ekleziya ntaco iravuga canke ngo ikore. Tandukanya abepiskopi na Ekleziya. Ntimudusubize mu matati Vatican II yatatuye. Baravuga ko aho umwepiskopi ari ariho hari Ekleziya. Ariko naravyiyumviriye nciye iruhande y’ibohero ry’i Kigali aho hari hapfungiwe Mgr Misago: “Mbega Diyoseze ya Gikongoro yoba iri mw’ibohero rya Kigali?” Mbega Mgr Misago yoba ariwe diyoseze ya Gikongoro? Nosaba mbere ko twotangura kuvugana uruhara rw’abakristu n’ababarongoye muri ano makuba Uburundi burimwo. Abepiskopi basanze bafise uruhara rwiza bakabishimirwa bafise uruhara rubi bakabigayirwa.

  5. MBIKIJE

    @Itonde-America ,

    N’importe qoui…!!! Aho wewe urazi ivyo uriko uravuga kuri Amerika ko ari 2e puissance economique du monde? Donc premiere puissance economique du monde ni CNDD-FDD…? Mon Dieu, ignornce quand tu nous tiens..!

  6. ntsimbiyabandi

    Yves. Ushingiye kuki kugira uvuge ko amasezerano y’i Arusha ari mu mategeko mpuzamakungu? Hanyuma, uratubwira ingene amategeko mpuzamakungu yinjira mu mategeko y’Uburundi. Ibwirizwa shingiro harico ribivugako? Uwize amategeko aratandukanye n’uwize gusa imbagarabwonko canke iyobokamana kuko yisunga ingingo atisunga kenshi ivyiyumviro. Urakoze

  7. Inyankamugayo

    Là ou les américains passent la paix et la cohésion sociale disparaît. Regardons ce qui se passe en Irak, Libye, Yemen, Syrie,…Ce qui compte chez eux c’est l’intérêt. Souvenez vous ce qu’ils ont dit aux rwandais lorsque les tutsi étaient entrain d’être massacrés: Les américains n’ont pas d’intérêt aux rwandais, les américains n’ont pas d’amis ils n’ont que des intérêts. Au Rwanda il n’y avait ni pétrole ni or ou diamand.

    Au Burundi, ils ont lorgné qu’il y a du Nickel à gogo et qu’ils ne sont pas peut être sur la listes des bénéficiaires. Ils veulent l’arracher par force.

    Dieu Eternel, protégé notre pays contre ces charognards.

  8. Ntahitangiye

    1)Monsieur Siyomana, vous dites bien ” Makarios III, leader indépendantiste”. Même aujourd’hui , il y a des religieux qui , appréciés par leurs fidèles , décident de poser leur candidature pour devenir président de la république. Dans l’histoire biblique , Dieu choisit une personne pour être Roi et une autre pour être Sacrificateur et les deux se complètent dans leurs missions . Un roi ne devient pas un sacrificateur et un sacrificateur ne devient pas un roi. Personne ne s’ingère dans le travail de l’autre.
    2) Mais Monsieur Siyomana, un roi est un fidèle qui peut avoir la foi en Dieu et obéir aux commandements de Dieu comme tout le monde. Un Président, a-t-il aussi la liberté d’expression ? Doit-il cacher sa foi en Dieu ? Le problème est qu’il a une fonction très difficile et compliquée. Dans la Bible vous trouverez les écrits du Roi David, du Roi Salomon, ils priaient mais par leur fonction, ils n’étaient pas des Sacrificateurs. Le meilleur leader est celui qui sait qu’il y a le Créateur au-dessus de lui.

  9. Stan Siyomana

    @Ntahitangiye: “Chacun doit s’occuper de son domaine pour le bien de tous.”
    1. Mikhail Khristodoulou Mouskos (1913-3 aout 1977) (= ARCHEVEQUE ET PRELAT DE L’EGLISE ORTHODOXE DE CHYPRE ET CONNU SOUS LE NOM D’ARCHEVEQUE MAKARIOS III, leader independantiste chypriote) FUT LE PREMIER PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE CHYPRE (1960-3 aout 1977).
    2. Quant au Burundi, les generations futures apprendront (peut-etre?) qu’il y a eu un President qui organisait (directement? lui-meme) des séances de priere (pour tout son Gouvernement?).
    Merci.

  10. Stan Siyomana

    @Seruka
    Merci infiniment de votre soutien.
    LE BEAU PAYS DE MWEZI GISABO PEUT SE DEVELOPER SI CEUX QUI SONT SUR PLACE (SURTOUT LES DIRIGEANTS BIEN-AIMES DU PEUPLE) Y METTENT LA VOLONTE.

  11. Stan Siyomana

    @Ntahitangiye.
    Quand je vois ce qui se passe au BEAU PAYS DE MWEZI GISABO, ca me ramene a l’histoire de Dom Helden Camara.
    1. Dom Helden Camara (1909 – mort assassine le 27 aout 1999 a Recife) (archeveque catholique a Olinda et Recife (nord du Bresil), l’une des grandes figure du MOUVEMENT? DE LA THEOLOGIE DE LIBERATION/LIBERATION THEOLOGY, il a recu le prix Pacem in Terris (Paix sur Terre) qui s’inspire de la lettre encyclique de 1963 du Pape Jean XXIII qui appelle les gens de bonne volonte a oeuvrer pour la paix entre toutes les nations) a dit:
    “QUAND JE DONNE DE LA NOURRITURE AUX PAUVRES, ON M’APPELLE UN SAINT. QUAND JE DEMANDE POURQUOI LE PAUVRE N’A PAS DE NOURRITURE, ON M’APPELLE UN COMMUNISTE.”
    2. Maintenant quand trois soeurs religieuses d’origine italienne s’installent dans le quartier de Kamenge (et y ouvrent une clinique medicale?) (Kamenge, la -meme ou la rebellion CNDD-FDD a pris naissance en 1993?), quand un prelat de l’Eglise catholique au Burundi exhorte les citoyens burundais A NE PAS ACCEPTER DE DEVENIR DES ESCLAVES DANS LA DICTATURE DU 3 EME MANDAT, N’EST-CE PAS UNE SORTE DE THEOLOGIE DE LIBERATION A LA BURUNDAISE?
    3. Quand le CNDD-FDD etait encore dans le maquis, c’est sur que son combat pour la democratie au Burundi aurait ete plus facile avec la theologie de liberation au niveau de chaque diocese ou de chaque paroisse.
    Merci.

  12. Kamana

    Ntushobora kwigenga igihe cose uzoba utunzwe n’ugusabiriza . Eeeeeeeeeeh, ngo 52% ya budget y’u Burundi ituruka hakurya y’amazi? Nimureke nyabuna gutera ibuye aho mwateretse igisabo. Muri ba “Bahe biyake”.

  13. Kamana

    Ntushobora kwigenga igihe cose uzoba utunzwe n’ugusabiriza. Eeeeeeh, ngo 52% ya budget dukoresha ituruka hakurya y’amazi? Nimureke nyabuna gutera ibuye aho mwateretse igisabo. Mugira mube ba “Bahe biyake”.

  14. Stan Siyomana

    @Baobab: “On aurait pu l’appeler Accord de Ngozi ou de Ruyigi, PEU IMPORTE!”
    1. Croyez-vous reellement qu’en pleine guerre civile, Leonard Nyangoma, Pierre Nkurunziza (qui est natif de Ngozi), les autres dirigeants des differents mouvements rebels auraient pu participer pendant des annees a des pourparlers a Ngozi ou a Ruyigi?
    2. IL A BEL ET BIEN FALLU L’INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE DANS UN TERRITOIRE CONSIDERE NEUTRE (= ARUSHA AU NORD DE LA TANZANIE).
    Le tanzanien Dr. Salim Ahmed Salim (Premier ministre 1984-1985, Secretaire General de l’Organisation de l’Unite Africaine OUA) se souvient:
    “Il y a quinze ans, en tant qu Secretaire General de l’Unite Africaine, j’etais temoin lors de la signature des Accords de Paix d’Arusha en Tanzanie, ces Accords ont ramene la paix au Burundi après 10 longues annees de guerre civile.
    Debout a cote de Nelson Mandela/standing at Nelson Mandela’s side, j’etais temoin a l’arrivee d’une nouvelle ere pour un pays marque par ds conflits et dans une region qui etait encore sous le choc du genocide dans le Rwanda voisin…”
    (Voir Salim Ahmed Salim: “Burundi on the brink gain: only united regional action will restore peace.” http://www.theestafrican.co.ke, 23 May 2015).
    Merci.

  15. Blue Bird

    Premièrement tu ne devrais pas représenter tous les burundais car moi burundais ne soutient pas l’insurrection .Ta facon de voir les choses ne devrait pas prise pour la mienne . Tu as raison en tant que individu de dire ce que tu penses , et probablement que tu la partage avec d’autres mais il me serrait impossible de croire que tout le monde approuve ce que tu avances. Si je fais mon humble analyse , tu es l’un de ces personnes qui chercheraient à induire les burundais à agir mal pour tomber dans le piège qu’ils évitent de GÉNOCIDE. Si tu es hutu ,les hutus sont fatigués des guerres et si tu es tutsi , je dirais c’est facile de commencer la guerre mais UMWANA UTAVYAYE UVUGA NGO INGO TURWANE NTUVUGA NGO INGONDAGUKUBITE. Reka gushuka abarundi kandi hari n’igihe wosanga utazoba uri no kuri terrain. Umenye neza ko umusi w’ubucamanza tukwishura ku majambo twavuze ,ivyiyumviro twagize, ibimenyetso vyose twakoze naho wobikora atawukubona,hamwe n,ibindi vyose tugenda dukora .

    Umuti urama nagomba ndaguhe wo kumara ibi bibazo uburundi burimwo ni gusenga .Yesu avuga ati : Ni muze mwebwe mwese murushe muremerewe ndabaruhura.
    Be blessed in God JESUS.

  16. Stan Siyomana

    @Itonde-America
    1. Vous dites a peu pres qu’avant, les Etats-Unis d’Amerique etait la 1 ere puissance economique et qu’aujourd’hui ils ne sont plus qu’en 2 eme position.
    Les statistiques montrent que c’est la Republique Populaire de Chine (avec un produit interieur brut (PIB) de 9240 milliards de dollars americains et une population de 1367,2 millions de gens) qui a remplace le Japon pour occuper la 2 eme position.
    LES ETATS-UNIS D’AMERIQUE SONT TOUJOURS LA 1 ERE PUISSANCE ECONOMIQUE (avec un PIB de 16768 milliards de dollars pour une population de 318,86 millions de gens).
    LE BURUNDI/BEAU PAYS DE MWEZI GISABO a u PIB de 3 milliards de dollars, pour une population de 10,16 millions de gens.
    (Voir la page d’acceuil du site http://www.tradingeconomics.com).
    2. Vous dites aussi que les Etats-Unis ont un mauvais gouvernment “parce qu’il a ete fortement infiltre par les zionistes”.
    Ici l’ironie ou le drame est que le tir a balles reelles (par les forces de l’ordre ) sur les manifestants dans les differents quartiers de Bujumbura RAPPELE LES TACTIQUES UTILISEES PAR UN CERTAIN ETAT DU MOYEN ORIENT (FONDE BEL ET BIEN SUR LA DOCTRINE DU ZIONISME) CONTRE LE PEUPLE PALESTINIEN (LEQUEL PEUPLE EST ENGAGE DANS SA LUTTE D’INTIFADAH/REVOLTE CONTRE UN REGIME OPPRESSEUR.
    (Voir “Intifada”, http://fr.wikipedia.org).

  17. Nkurunziza va nous surprendre bientot , il sera réelu mais il démissionera après comme vient de le faire le président de la FIFA Mr Sepp Blatter ( voir https://fr.sports.yahoo.com/news/sepp-blatter-quitte-la-pr%C3%A9sidence-de-la-fifa-170316105.html)
    Eh non je ne suis pas si fou et Mr Nkurunziza nést pas si idiot pour le faire . En fait Mr Blatter a compris que on a les américains contre soi , impossible d’avancer surtout surtout lorsu’il s’agit de corruption. La question est de savoir qui , entre Nkurunziza et Blatter est le plus corrompu. A vous ! mon temps d’antenne est terminé.

  18. Seruka

    C’est un plaisir de lire les commentaires de Mr. Siyomana; réflexions pertinentes et toujours motivées.

  19. Ntahitangiye

    Monsieur Siyomana, l’Eglise catholique perd les pédales. Elle s’est toujours compromise dans l’histoire du Burundi. Comme sommes sur l’Eglise, je voudrais parler de deux missions qui se complètent: L’histoire biblique montre une mission pour le Roi (Président), et une mission pour le Sacrificateur (Le Prêtre). Le Roi a des lois qui lui permettent de gérer l’ensemble de la population (prêtres, chrétiens,musulmans, croyants ,non croyants , les révoltés , les bandits, les assassins etc..). Il doit maintenir de l’ordre dans cet ensemble. Est-il facile d’après vous ? Le Sacrificateur annonce la Parole de Dieu pour amener les gens à être un modèle de la nation étant lui-même un modèle(Vous êtes la lumière du monde et le sel de la terre). Plus le Sacrificateur fait bien son travail, plus le niveau moral de la nation augmente. Mais hélas des chrétiens de la même Eglise se sont entre-tués parce que les uns étaient des Hutu et les autres des Tutsi . C’est un échec historique de l’Eglise du Burundi. Maintenant c’est la même Eglise qui pointe le doigt au pouvoir qui a pu réduire ces tensions ethniques. Le Roi interprète les lois qu’il a mis en place pour gérer tout le monde et le Sacrificateur interprète sa Bible pour encadrer les gens convertis et élever le niveau moral de la nation. Mais quand le Sacrificateur vient interpréter les lois du Roi, ce serait la même chose si le Roi allait dans l’Eglise pour interpréter la Bible à la place du Sacrificateur. Chacun doit s’occuper de son domaine pour le bien de tous. Remarquez en plus que l’Eglise catholique s’attaque à Son Excellence le Président Pierre Nkurunziza en peresonne et non au parti CNDD-FDD. Ce qui ressemble à des règlements de compte et non au débat démocratique qui se situe au niveau des projets de société des partis politiques . Monsieur Nininahazwe qui ne présente aucun candidat dans ces élections, pourquoi s’acharne-t-il contre le Président sortant ? Ce n’est pas normal.

  20. Itonde-America

    Uburundi n’igihugu cigenga. Abanyamerica n’ibitonde. Aho basahuriye ibihugu vy’abandi, nta soni bagira. Mbere bari 1ere puissance economique ubu naho basigaye bari 2eme. Bientot bazoba ari 5eme canke 10eme, pourqoi pas. Abanyamerika n’abana beza, ariko gouvernement yabo niyo mbi kubera aba Zionistes barayicengeteyemwo bayigejeje ahatembe.

  21. Ntahitangiye

    Monsieur Murundi, Je ne m’attaque pas à Monsieur Nininahazwe en personne , je m’attaque à ses idées. Le combat démocratique doit être au niveau des idées et non ailleurs ; parce qu’après un combat démocratique on peut prendre un verre ensemble. Si vous tuez une personne sur 320 millions, avez des leçons à donner à celui qui tue une personne sur 10 millions ? Pourquoi vous, vous voulez un autre candidat du CNDD-FDD et pas le Président sortant ? Devons-nous mourir pour un texte rédigé par quelques Burundais à Arusha ? Vous chantez que les accords ont mis fin à la guerre. Pourquoi la guerre avait-il eu lieu ? Ne cherche-t-on pas une autre guerre pour aller signer d’autres textes avec des lacunes ? Les accords d’Arusha ont été signés en 2000, pourquoi ceux qui ont dirigé le Burundi jusqu’en 2005 n’ont pas organisé les élections au suffrage universel direct (déjà organisées en 1993) ? Nous n’aurions pas à interpréter quoi que ce soit au niveau de la constitution. Ce sont ceux qui étaient à Arusha qui ont introduit dans leurs accords l’élection du Prédisent par les Députés et pourquoi ? Ils doivent être les premiers à assumer les conséquences de leurs décisions. Monsieur Murundi, si quelqu’un ne respecte pas son père, ce ne sont pas les voisins qui le respecteront à sa place. Si nous ne respectons pas nos Chefs d’Etats ce ne sont pas les autres continents qui vont les respecter à notre place. Monsieur Murundi, c’est une impolitesse inacceptable qu’un journal Burkinabé “Le pays” puisse traiter de “sorcières” les Chefs d’Etats qui étaient en Tanzanie le 31/05/2015 prétendant que ça maintenant mieux au Burkinafaso(avec Sankara, Compaoré et maintenant transition après plus de 50 ans d’indépendac.

  22. Baobab

    @CESAR
    “Par ailleurs, il est mal placé pour donner une leçon de moral en matière de respect du droit.”
    Cela est vrai, sauf sur un point: lui (Obama) va s’effacer après huit ans au pouvoir, alors que le nôtre après 10 ans c’est comme s’il venait à peine d’y arriver!

  23. Baobab

    @Venant
    “N’importe quel juriste vous dira qu’un accord ou traité international (ce qui est le cas de l’accord d’Arusha) prime sur le droit national (y compris la constitution). ”
    A part que cet accord concernait deux parties burundaises! Donc dire que c’est un traité international c’est tiré par les cheveux! Cet accord pouvait être signé quelque part au Burundi! On aurait pu l’appeler Accord de Ngozi ou de Ruyigi, peu importe!
    De toutes les façons, le 3e mandat ne respecte pas la Constitution non plus: l’esprit de cette loi (fondamentale) est de gouverner 10 ans! Le reste n’est que spéculation!

  24. Theus Nahaga

    La question pour nous autres Burundais est la suivante pourquoi Nkurunziza et sa clique campent sur leurs positions? Quels sont les buts que ces gens veulent atteindre? Et si derrière l’apparant manque de Leadership que nous dénoncons depuis 10 ans, derrière l’entêtement auquel nous assistons depuis trois mois, si derrière tout cela se cachait un agenda bien préparé qui va lentement se mettre en place?
    Les Burundais risquent de mourrir. Ils seront tués par les armes, ils vont être affamés et plus tard on viendra apporter birago pour les enterrer. Je ne sais pas si les Burundais pourront éviter les malheurs qui vont s’abattre sur eux.
    On vient de détruire les accords d’Arusha. Cela supprime les barrières constitutionnelles. Par de petites touches, on va réveiller le démon ethnique. Une personne plus ou moins connue sera ici ou là assassinée, on tirera sur de manifestants, qui finiront par perdre les nerfs et tueront un policiers ou leurs aides. Les imbonerakure massacreront quelque part une population. Si cela ne réussit pas à nous désunir, alors on nous laissera faire la faim. Tel est le plan de Nkurunziza et sa clique, voilà le Burundi que veulent Nkurunzza et sa clique. Une fois qu’on a saisi cela alors le bonhomme devient logique, compréhensible peut-être même prévisible. Cette clef peut nous permettre lire ses actes, de le contrer et d’éviter le piège qu’il veut nous tendre.
    Ceux qui organisent les manifestations, nous tous pour qui le Burundi est une affaire de conscience, nous devons bien comprendre que ce plan est là que ce plan est en marche et qu’ensemble et seulement ensemble nous pourrons le déjouer.
    Nous devons rester dans la rue, nous devons rester débout, nous devons rester vigilants et surtout ne pas sousestimer la capacité de nuisance de Nkurunziza et sa clique. Nous devons sauver notre pays, nous devons nous sauver nous-même. Cela sera notre héritage aux générations futures

  25. Kamaramagambo

    When uncle Sams speaks like that, what is next? Wait and see!

  26. Yves

    Dans la hiérarchie des normes, le droit international prime sur le droit national (et donc sur la Constitution). Mais cette question n’est même pas pertinente dans le cas présent : la Cour Constitutionnelle a validé le processus uniquement parce que 4 de ses juges ont été menacés de mort. Il n’y a qu’à voir son argumentation, qui se base sur une pirouette juridique, pour s’en rendre compte. Une institution judiciaire qui prend une décision sous la contrainte et dont le vice-président fuit à l’étranger pour échapper à la mort est illégitime.

  27. Stan Siyomana

    @Ntahitangiye
    Vous posez cette question a Nininahazwe: “Entre l’ambassade des USA a l’interieur de ses murs de Berlin a Bujumbura et Gaston Sindimwo qui sillone tout le pays, qui connait mieux la situation que l’autre?”
    1. Je vous pose la question: Et entre Gaston Sindimwo (QUI VIT A BUJUMBURA, meme si aujourd’hui il serait en train de silloner le pays JUSTE POUR UNE CAMPAGNE ELECTORALE) et les eveques catholiques du Burundi (QUI VIVENT A TRAVERS TOUT LE BEAU PAYS DE MWEZI GISABO ET QUI VIENNENT DE PRENDRE LA DECISION DE RETIRER LEURS MEMBRES DE LA COMMISSION ELECTORALE NATIONALE INDEPENDANTE (CENI) ET DES COMMISSIONS ELECTORALES PROVINCIALES INDEPENDANTES (CEPI) qui connait la situation mieux que l’autre?
    2. Esperons que l’ambassadeur de la Republiqe du Burundi a Washington et/ou a l’ONU (New York) NE FAIT PAS QUE S’ENFERMER DANS SON BUREAU A L’AMBASSADE.
    Merci.

  28. kimeneke

    barya ba republicain nikumwe kwa ba conciliya na jacques

  29. ça me fait sima sima , ça me fait toujours saigne , ca me fait sima sima , ca me fait toujours pleure .
    science sans conscience n’est que ruine de l âme.
    en toute chose considérez la fin, c’ est la fin qui justifie les moyens.

  30. Murundi

    Monsieur Ntahitangiye, pourquoi tu t’attaques à ce monsieur Nininahazwe. Si la mannifestation était seulement faite par ce Nininahazwe on ne serait pas là où on est aujourd’hui. Tu essaies aussi de défendre l’animosité de la police burundaise qui tire sur les mannifestants par l’animosités de la police americaine. Comme t’as voulu faire des statisques, j’ose espérer que tu soit fort en matématique. Faisons les maths. Si la police burundaise tue 50 pers/ mois sur une population de dix millions et que la police americaine tue 80 pers/ mois sur une population de 320 millions , quelle est la police qui tu beaucoup et en grande echelle ? N’oublies pas aussi que au Burundi les 50 personnes ont été tues en mannifestant ce qui est un droit au Burundi mais aux états-unis , toi et moi nne savons pas dans quelles circonstances elles ont été tues. Mais nous sommes tous d’accord qu’elles ne pas été tues en mannifestant (Aux USA).

    Une autre question , Que perd le CNDD-FDD si Nkurunziza ne se presente pas pour un 3eme mandat ? mais que perdent les anti-3 eme mandat si Nkurunziza se presente ?

  31. sumugenda

    Je pense que nous devons nous concentrer sur comment vivre un Burundi paisible et non appeler la population a l insurection.Cette affaire à suivre dont parle nininahazwe sonne negative!! soyons realistes et positifs sinon la politique est loin d’être une science exacte mr nininahazwe!!!!

  32. l'histoire est en marche

    Uri drôle wewe qui trouve la moindre ambiguïté muri iyi déclaration. Les Etats Unis sont contre le 3e mandat de nkurunziza qui menace, disent-ils, la stabilité chèrement acquise. Leur position ne souffre d’aucun équivoque. Cela étant, wewe ku giti cawe urafise uburenganzira bwo kuba déçu ou d’éprouver un quelconque autre sentiment vis à vis de cette prise de position mais elle est certainement très claire kabisa uraronderera ahandi!!!

  33. KIRADODORA

    NKURUNZIZA Pierre doit partir avant le 26 /08/2015, n’en déplise à ceux qui soutiennent sa candidature: “Abakiri mu buja bwiwe”, nous avons délié les chaînes de l’esclavage de Nkurunziza. La dynastie NKURUNZIZA ne verra pas le jour.

  34. Burundi

    Ndizera,

    Vous parlez des lois mal écrites ce qui est normal aussi longtemps que vous Burundais au lieu de bien étudier, de lire et de travailler vous ne faites que boire, on aura toujours des lois mal écrites. Vous avez des législateurs qui ne voient loin que leur nez, comment voulez-vous qu’ils écrivent de bonnes lois. Akataraza kari inyuma rindira ya yagamukama ya Nkurunziza baheze amashure. Ibara rizogwa kuko muribo abatari bake ntibazi no kwandika. Ja mu ma Universités aho i Burundi ni bangahe bashoboye kugira une bonne rédaction d’un texte nayo icibagiwe co ni ugutegera amategeko no kuyandika.

  35. Stan Siyomana

    A ca il faut ajouter qu’il y a trois semaines (le 11 mai 2015), un senateur americain lancait lui aussi l’appel du “NO AU 3 EME MANDAT” .
    Le senateur CHRIS COONS (= membre de la sous-commission senatoriale pour les relations exterieures avec l’Afrique/Senate Foreign Relations Subcommittee on African Affairs, democrate representant l’Etat de Delaware situe a l’est des Etats-Unis) a sorti un communique qui dit en partie:
    “En violant LA LIMITE A SEULEMENT DEUX MANDATS prevus dans la Constitution de la Republique du Burundi et dans les Accords de Paix d’Arusha (de l’an 2000) (= DES ACCORDS QUI ONT MIS FIN A L’HORRIBLE GUERRE CIVILE QUI A COUTE LA VIE A DES CENTAINES DE MILLIERS DE CITOYENS BURUNDAIS DE 1993 A 2005), le President Nkurunziza HYPOTHEQUE/MET EN DANGER L’AVENIR DE SON PEUPLE, AINSI QUE L’AVENIR/STABILITE DE TOUTE LA SOUS-REGION…”
    (Voir “Senator Coons criticizes decision by President of Burundi to seek new term, urges him to respect protestors’ rights.”, http://www.coons.senate.gov, 11 May 2015).
    Merci.

  36. Venant

    @Key

    N’importe quel juriste vous dira qu’un accord ou traité international (ce qui est le cas de l’accord d’Arusha) prime sur le droit national (y compris la constitution). Donc, l’Amassadrice peut bien se référer à l’accord d’Arusha on occultant purement et simplement la constitution de notre pays.

  37. Maningo

    Ah, j’avais entendu qu’il y aurait des sénateurs américains qui trouvaient légal le troisième mandat. Donc, l’info n’était pas vraie, c’était de la farce! Je reprends cette citation: “Selon ce dernier, tous les citoyens des Etats-Unis, y compris les membres du congrès, ont le droit d’exprimer leurs opinions personnelles sur la politique étrangère des Etats-Unis. La position du gouvernement des Etats-Unis demeure que l’Accord d’Arusha doit-être respecté, et que toute violation de l’Accord d’Arusha porte gravement atteinte à la stabilité du Burundi. ”
    Donc, il s’agissait de l’opinion! Que faire? La balle se trouve dans le camp de son excellence.

  38. Key

    Je viens de remarquer que l’Ambassadeur n’a mentionné aucunement la Constitution. Elle ne parle que violation des Accords d’Arusha. Quid de la Constitution? Est-elle violée ou pas? Ces Accords priment-ils à la Constitution du Burundi? Vous aussi, les journalistes, vous devriez lui poser cette question, si vous vous rendez compte qu’elle l’a esquivée dans son communiqué de presse. Sinon, toute cette question de 3è mandat ne serait que pure orchestration.

  39. Ntahitangiye

    Monsieur Nininahazwe, vous n’avez pas le droit de nous maintenir dans vos positions radicales. Vous savez très bien qu’il y a beaucoup de gens , plus nombreux,qui sont contre vos positions. Si son Excellence Pierre Nkurunziza était rejeté par tous les Burundais, ce coup d’état n’aurait pas échoué pendant qu’il était absent du pays. Autant vous considérez le communiqué de l’Ambassade des USA, autant vous devriez considérer le communiqué des Chefs d’Etats africains réunis à Dar-es-salaam le 31/05 2015 au sujet du Burundi. Monsieur Gaston Sindimwo de l’UPRONA , a déclaré à la voix de l’Amérique que leur combat est par rapport au parti CNDD-FDD et non au Président Pierre Nkurunziza lui-même. Monsieur Gaston dit que l’UPRONA est prêt pour les élections. Mais vous avec l’Ambassade des USA au Burundi, vous vous acharnez contre Pierre Nkurunziza en personne, ça ce n’est pas la politique . Entre l’Ambassade des USA à l’intérieur de ses murs de Berlin à Bujumbura et Gaston Sindimwo qui sillonne tout le pays , qui connait mieux la situation que l’autre ? En plus je rappelle que d’après BBC , la police américaine à tué 400 personnes en 5 mois (soit 80 personnes/mois) alors qu’on n’est pas en train de lancer les grenades et les cailloux sur les policiers. Je pense qu’il y aura beaucoup de gens à qui il faudra demander des comptes pour ce qui va se passer au Burundi. La liberté d’expression et de manifester ne doit pas se limiter à dénigrer les pays pauvres, et qui sont pauvres à cause de la dictature internationale.

  40. Ndizera

    je ne crois pas que le problème burundais réside au troisème mandat. Le président Nkurunziza peut partir, mais aussi longtemps que les lois restent mal écrites, il y aura toujours des crises au Burundi. Alors, le départ de Nkurunziza n´est pas le solution des problèmes. Nous devrons apprendre à écrire nos lois d´une manière compréhensive. Trouvez- vous normal que les articles de la constitution du Burundi se contredisent? Pour moi, ce n´est pas Nkurunziza qui est le problème, ce sont les vieux politiciers qui ont participé aux accords d´Arusha qui sont fautifs.
    Aujourd´hui on parle de la violation des accords d´Arusha, mais jamais la correction de la constitution.

  41. CESAR

    Il me semble que, certes le Burundi est un petit pays qui n’a suffisamment de ressources, mais le fait d’être le maître du monde ne confère pas à Obama le droit de mépriser les autorités burundaises.
    Au nom de quoi Obama se permet-il de se mêler dans les affaires intérieures du Burundi? Quand les policiers USA abattent froidement les enfants noirs américains comme des chiens sans maître, les africains interviennent-ils dans les affaires internes des USA?
    Par ailleurs, il est mal placé pour donner une leçon de moral en matière de respect du droit.
    Ce qui est frappant et pitoyable c’est que le même Obama garde le silence de tombeau relativement aux prisonniers politiques rwandais qui croupissent dans les geôles de Kagame depuis plusieurs années pour avoir commis un seul crime: celui de revendiquer l’exercices des droits fondamentaux reconnus à tous les Rwandais et consacrés par la constitution rwandaise. Au Burundi, les partis d’opposition s’expriment librement. Il en est de même des associations. Ce qui renforce le mépris des Africains par les donneurs de leçon c’est le spectacle qu’offrent les intéressés. Alors que les Burundais ont droit de s’exprimer librement et de sanctionner leurs dirigeants via les urnes, certains ont opté de danser dans la rue. Au lieu d’aller travailler ou ller à l’école, ils offrent des spectacles forcloriques aux télévisions du monde entier. Si leur président est contesté par la majorité des Burundais comme ils l’affirment, pourquoi ne l’obligent-ils pas à organiser les élections et conséquemment le sanctionner sévèrement? Une personne ou un peuple qui ne se respecte pas même un chien ne peut le respecter. Le monde entier voit le spectacle qu’offrent certains Burundais en l’occurrence les prétendus dirigeants des partis d’opposition qui envoient les gamins dans la rue au lieu de les envoyer à l’école. Ce qui est encore grave, c’est que ces mêmes personnes ont demandé expressément aux maîtres du monde de suspendre les miettes qu’ils allouaient à l’Etat Burundais. Par cet agissement, ils ont perdu leur crédibilité. Cela constitue la preuve de leur immaturité politique. Ils ont visiblement peur d’affronter royalement Nkurunziza. Certains ont pris le large et sont vautrés dans les hôtels ici au Rwanda mais pour un temps limité. C’est pitoyable de voir ça. La solution pour mettre fin aux spectacles de mauvais qualité offerts au monde entier c’est exiger que le gouvernement organise les élections ainsi Nkurunziza sera sanctionné par le Peuple pour ce qu’il a fait à savoir la prétendue violation de la constitution. Repectes-vous, le monde vous respectera. Pensez d’abord à l’intérêt général avant vos petits intérêts personnels d’une part et à l’honneur et la dignité du Peuple Burundais d’autre part.

  42. NININAHAZWE

    Ca fait longtemps que les sages donnent des bons conseils au Président pour qu’il se retire du processus électoral. Maintenant, il est grand temps qu’il prenne aussi une sagesse décision, avant qu’il ne soit trop tard. Affaire à suivre…

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Un châtiment qui ne s’explique pas

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un châtiment qui ne s’explique pas

Certains directeurs des écoles s’apprêteraient à « châtier » les lycéens coupables d’avoir déchiré leurs uniformes pour célébrer leur  joie de sortir du secondaire et d’accéder à l’enseignement supérieur. Iwacu et de nombreux lecteurs  se sont exprimés là-dessous. Parents, éducateurs, syndicalistes, autorités (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 196 users online