Politique

Le référendum constitutionnel pour le 17 mai, l’opposition s’indigne

18/03/2018 Abbas Mbazumutima 24
Le président Pierre Nkurunziza, …droit dans ses bottes

C’est officiel la date de ce ’’rendez polémique’’ a été annoncée ce dimanche 18 mars dans un décret signé par le chef de l’État et co-signé par son premier vice-président. L’opposition crie à l’imposture.

«Tous les Burundais remplissant les conditions requises, résidant au pays ou à l’étranger sont appelés à participer à ce référendum », lit-on dans ce décret décrié par le Cnared, la plateforme de l’opposition burundaise en exil.

Selon ce décret, «le Projet de Constitution soumis au référendum sera adopté si la majorité absolue des suffrages exprimés, soit cinquante pour cent plus une voix (50% + 1), l’approuve».

Pour le porte-parole du Cnared, il s’agit là de «l’enfer du diktat d’un seul.» Sur son compte Twitter, Pancrace Cimpaye, parle de «tentative de s’arroger le droit illégal de fixer le pourcentage d’adoption de la nouvelle Constitution, une prérogative dévolue exclusivement au parlement».

Le coup d’envoi pour la campagne sera donné après l’enregistrement auprès de la Commission électorale nationale indépendante. «Les partis politiques, les coalitions des partis politiques ainsi que les indépendants remplissant les conditions fixées par la loi qui souhaitent participer à la campagne électorale sont appelés à se faire enregistrer à la Ceni du 23 mars au 6 avril».

Les dés semblent jetés. Côté opposition, l’heure est au blâme, aux regrets, aux indignations et aux condamnations : «Adieu l’Accord d’Arusha! Adieu le dialogue inter-burundais initié par l’EAC! Adieu la démocratie consensuelle! Adieu la Constitution consociative !», s’est contenté de tweeté Pancrace Cimpaye, porte-parole du Cnared.

Signalons que les délégués des partis politiques d’opposition, quelques activistes de la société civile à l’exception de l’Olucome et des représentants des journalistes en exil, ont lancé dernièrement en Belgique ce qu’ils ont baptisé «Forum citoyen». Objectif : «empêcher la tenue du référendum prévu au mois de mai prochain».

Forum des lecteurs d'Iwacu

24 réactions
  1. jules

    @Banza
    je dis que c’est du charabia parce que votre vision des choses est fausse ,il n y a pas des classes de génie ou de cancre en matière d’économie internationale mais si je peux me référer à ta façon d’appréhender ce sujet je dirais qu’il n’y a qu’une seule classe puisque nous sommes tous jugés ,classés,notés à partir des mêmes critères où certains étudiants sont bosseurs, assidus et travaillent avec méthode tandis que d’autres sont entrés de se chercher où certains “anciens mauvais élèves” y arrivent avec brio par là je pense à la Chine, Nigeria, Inde il faut se donner les moyens de réussir tant que le Burundi ne mettra pas en place une politique de la promotion de la prospérité et de la vie décente nous serons toujours médiocres et cancres,dernier du classement comme vous l’écrivez et c’est en ayant d’intellectuels et des dirigeants qui ont votre vision des choses que nous sommes assurés de s’enfoncer de plus en plus dans la médiocrité.

  2. Gacece

    @harimbari
    L’Accord d’Arusha aurait été parfaite si elle était la Constitution. La Constitution aurait également été parfaite sans l’Accord d’Arusha. Malheureusement, ceux qui ont signé l’Accord d’Arusha se sont arrangé pour créer des disparité entre les deux textes. Si c’était les autres qui avaient eu la chance de gagner les élections en 2005, ils seraient en train de faire ce que le CNDD-FDD est en train de faire. Et je parie que vous-même, en personne, seraient en train de les défendre!

    Malheureusement, ils ont perdu! C’est ce qui arrive quand on prend des risques! S’ils avaient fait leur travail comme il faut, nous ne serions pas en train de vivre ou d’observer ce qu’on est en train de vivre… ou d’observer!

    Ils ne sont pas en train de changer les Accords, ils sont en train de corriger les torts et les tares de ceux qui ont tracer cette « ligne rouge » dont vous parlez!

    Mais par contre, j’ai deux petites questions : votre « proche avenir », c’est dans combien de temps? Et comptez-vous y arriver en gagnant les élections ou en franchissant un autre ligne rouge?

    Peu importe de quel « proche avenir » vous parlez, il vons vous accueillir à bras ouverts, ou avec des canons si c’est ce que vous souhaitez!… C’est « à venir »!

  3. Banza

    @jules
    Vous avez du mal à comprendre un charabia qui vous dit qu’il est mieux d’être dernier d’une classe dont le dernier a 80% des points qu’être premier d’une classe de cancres dont le premier a 20% de points.

  4. jules

    @Banza
    qu’est ce que vous voulez dire par tout ce charabia, donc pour vous le fait de rester dernier du classement vaut mieux, que le fait d’afficher du progrès par peur de léser ceux qui affichent des meilleurs résultats dans tous les domaines socio économiques et qui sont mieux classés que le Burundi.

  5. Karabona

    Commentaire réservé à sieur Rurihose qui se sera évidemment reconnu comme destinataire

  6. Karabona

    Il ya quelques décennies, il y avait au Burundi des régimes qui avaient transformé le pays en un périmètre constellé de fosses communes et peuplé de veuves et d”orphelins mais j’imagine que cela trouve presque grâce à vos yeux!

  7. harimbari

    Les Accords d”Arusha sont la pour le temoigner. Qui est cet autre pays qui a signe ces accords? Burundi non? Voila pourquoi on parle du Burundi. C’est la ligne rouge. vous changez la Constitution et les Accords comme vous les faites pour vos chaussettes? Vous serez traite commme tel dans un proche avenir. Uribuka ababenyesha makuru babajije “visionnaire” kubera iki afata abigeze kuba abakuru mu gihugu nabi. Yabishuye ngo:”sindaba ico bigeze kuba. Ndaba ico bariko barakora uyu mwanya”. yari banyakubahwa Ndayizeye na Kadege

  8. Banza

    Je n’ai pas vu non plus chez vous une trace de faisabilité de la promotion de la prospérité, en dehors de la démagogie mêlée de solidarité sectaire. A supposer que les 50 pays les plus pauvres soient vraiment pauvres. Cela vous avancerait à quoi de gagner 40 places tout en restant pauvre? Je sens que le fait seulement de savoir qu’il y a 39 pays au moins aussi pauvres que le vôtre vous rend tout de suite heureux.
    Mais c’est peu de chose comme consolation.

  9. Kabwa

    @banza
    J’aurais aimé avoir davantage d’explications sur la faisabilité de promotion de la vie décente sans se soucier de la place occupée par notre pays, aujourd’hui le plus pauvre et le plus malheureux de la planète terre. Jusqu’ à preuve du contraire, je considère votre propos comme relevant de la pure cécité politique.

  10. Jereve

    Pendant cette période de carême, je pense à Judas Iscariot qui a vendu Jésus pour 30 pièces d’argent. Comparaison n’est pas toujours raison, je pense à certains qui souhaitent ou se préparent à envoyer leurs concitoyens à la croix pour garder ou gagner quelques avantages, titres et honneurs. A méditer.

  11. Banza

    @Rurihose
    Il semble que tous les règnes à vie africain ne vous dérangent pas de la même manière.
    Et on dirait que votre notion de démocratie est sournoise.
    Votre acharnement a une cible précise choisie d’avance.

  12. Gacece

    Non @Mafero! On ne parle pas d’usurpateurs, mais de fondateurs! Et ce n’est pas Nkurunziza qui a fondé le CNDD-FDD.

    J’aimerais juste savoir ce à quoi pense @SENYAMWIZA Jean-Claude en le qualifiant de fondateur. Et à vous @Mafero, j’aimerais également que vous me disiez qui a usulpé le CNDD-FDD.

  13. Rurihose

    Les Banza et consorts trouvent normal q’un pouvoir (qui a fait d’un pays le plus pauvre et le plus corrompu ) puisse s’éterniser.
    Ils ne s’émeuvent pas des mesures à l’africaine pour régner à vie. Changer la constitution à sa guise.
    Il est vrai que pendant que le pays descend aux enfers, une certaine catégorie s’enrichit démésurément.
    That is Burundi

  14. Björn

    Le Burundi vers une dictature comme Celle de Mugabe .la pauvrete et la famine vont decimer les Barundis

  15. Banza

    @Kabwa
    On dirait que ce qui vous importe c’est occuper une mauvaise place au classement, et pas avoir une vie décente.

  16. Atwara abarundi 11 millions kandi beshi turamukunda tuzoguma tumutora. Ubabajwe nuko afise protection?? Arihe Nadadaye na Ntaryamira?

  17. Donnez des statistiques svp, on a plus besoin de mensonge. Le monde entier a deja compris vos rumeurs. Le Peuple Burundais, plus de 11 millions est au boulot pour developper leur Nation.

  18. Rwamanyinya Gervais

    Ariko kuba prezida witwa gutyo ubwo bivuze iki? Kwama wiyugaraniye mu nzu, kuba udafise n’umugenzi n’umwe hanze, gutera ubwoba abantu b’Imana, kubakorogoshora mu mutwe gushika aho batabona ikinogo bariko baragwa mwo, kwiyita Uwuhoraho mugabo ukama ugendera muri blindé wugaza amabarabara aho uciye hose. Kuba ata musoda acubahuka kukuraba mu maso ngo yohava akwica, kutemera umuntu muriko murakina umupira ko yo kwegera ngo yoca akugandagura. None mwumva uwo muntu ntavuze izina atwara nde? Gushika 2034??

  19. Mafero

    @Gacece: Tiens! Quelqu’un a usurpé le CNDD-FDD? On vous voit venir.

  20. harimbari

    Regardez bien la photo ci-haut. Ces personnes la ont une valeur, allure determinee, sans faille.
    Elles ont un programme bien etabli de la journee, hebdomadaire, mensuel etc. Je suis un ancient…, je sais de quoi je parle. On nous disait a l’ecole qu’il faut eviter la nonchalance. Mais pour un officier de l’armee et un home politique, l’allure et le costume suffisent pour arriver au bon port?
    C’est la valeur extrinseque qui trompe et deroute. Mais l’habit fait ou ne fais pas le moine?

  21. Gacece

    @SENYAMWIZA Jean-Claude
    Président fondateur? Attends là! Il fondé quoi? Le Burundi? C’est Ntare Rushatsi Cambarantama qui a fondé le Burundi! Il a fondé la République? Non! C’est Michel Micombero qui l’a fondée : la première République! Bagaza est venu avec sa 2è République, Buyoya avec sa 3e République.

    Le CNDD-FDD? Non! Même s’il n’en fait plus partie, c’est Nyangoma qui l’a fondé.

    Expliquez-vous! Nous avons besoin d’éclaircissements svp!

  22. Kabwa

    Le pays le plus pauvre et le plus malheureux du monde est condamnée à garder cette place pour près de deux décennies.
    En effet, le fossoyeur de notre pays s’ apprête à briguer 2 mandats de 7 ans a partir de 2020. Il sera au pouvoir, si les burundais restent dans l’ inertie, en 2034 avant de réviser de nouveau la constitution pour se donner la possibilité de rester président a vie. 2018- 2034= 17 ans avec Nkurunziza. Ses électeurs, la faim au ventre couplée à la menace permanente des imbonerakure n’ ont pas d’ autres choix. Ou ils devront se révolter un jour ou ils sacrifient leur vie et celle de leur progéniture.
    Mana, tabara Burundi.

  23. SENYAMWIZA Jean-Claude

    Depuis l’echec du parti au pouvoir à changer la constitution en mars 2014, le reste n’a été que mensonges et manipulation des institutions afin que Président Fondateur puisse engranger mandat sur mandat. Le même jeu continue avec ce référendum populaire, on peut plus criticable à plus d’un titre. Si Son Excellence, sa famille et ses amis vont continuer de jouir du pouvoir, il n’en est pas de même pour des centaines de milliers de Burundais qui croupissent dans les camps de réfugiés dans les pays voisins et ailleurs ou alors des centaines, si pas des milliers de femmes violées, sans parler des portés disparus et des milliers d’autres persones assassinées.
    Le jour où le vrai décompte des maux infligés à ceux qui veulent une alternance sera possible, nous aurons tous froid dans le dos, je pense. Avec ce référendum que je vois comme une fuite en avant, le pire est encore devant nous, croyez-moi…! Après tant de décennies d’instabilité politique et de tueries, je me demande si un jour notre peuple aura la paix pour que sa laborieuse population puisse vaquer tranquillement à ses occupations pour développer le Burundi, ce magnifique pays meurtri par des assoifés du pouvoir sans aucun résultat et sans aucun sens de redevabilité..! Triste, non???

  24. Kimeneke

    Nukonye ntidukeneye nibatureke kuko le resultat est déjà connu c est 98% pour oui

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

395 utilisateurs en ligne