Économie

Le Burundi prêt pour le sommet du Comesa

25/01/2018 Arnaud Giriteka 15

Le secrétaire général du Comesa est en visite au Burundi depuis ce mercredi 23 janvier. « Je suis ici pour finaliser les préparatifs du 20ème sommet des chefs d’Etats du Comesa  prévu à Bujumbura», a déclaré Sindiso Ngwenya, à son arrivée à l’aéroport international de Bujumbura.

Sindiso Ngwenya, tout est prêt pour le sommet.

Ce rendez-vous se tiendra du 18 au 19 avril sous la houlette du président Pierre Nkurunziza. 19 délégations de haut niveau en provenance des Etats membres du Comesa sont attendues à Bujumbura.

«Je suis décontracté et souriant parce que tout est en ordre pour le sommet », a tenu à préciser le diplomate zimbabwéen. En outre, il a annoncé que d’autres activités vont précéder le sommet des chefs d’Etats.

A partir du 9 avril, il est prévu une rencontre des ministres des Affaires étrangères, une réunion du comité intergouvernemental et un forum du Business Council du Comesa.

Les premières dames seront aussi à l’honneur. Elles tiendront une table ronde en marge du sommet des chefs d’Etats.

Zephyrin Maniratanga, chef du protocole du président de la République et président de la commission des préparatifs du sommet de la Comesa, a affirmé que le Burundi va gagner diplomatiquement et économiquement.

«Cela sera une occasion de voir la vraie image de notre pays, différente de celle qui nous est collée.» Il a également fait savoir que plusieurs visiteurs seront attendus : « Ce qui constituera une manne pour le secteur hôtelier».

Par ailleurs, ce sommet verra l’adhésion de deux nouveaux membres à savoir la Tunisie et la Somalie. Cette dernière fera son retour après plusieurs décennies d’absence. Elle était l’un des Etats signataires des Accords de libre-échange de 1981 qui sont à l’origine de la création du Comesa 1994.

Forum des lecteurs d'Iwacu

15 réactions
  1. SENYAMWIZA Jean Claude

    @ Un ami d’IWACU:”Il y aura certainement des retombées diplomatiques et économiques. l’image du pays se retrouvera améliorée”.

    Retombée économique ? Retombée diplomatique ? J’ai l’impression que nous sommes déjà, ou presque, dans la situation de l’Erythrée et de la Corée du Nord. Triste sort d’un magnifique peuple vaillant, travailleur mais qui manque de leadership au sommet… ! Qui sauvera le Burundi ???

  2. Ukuri

    A lire les comments, j’ai comme impression que le titre de cet article fâche, irrite même beaucoup de personnes…

  3. John

    @uwakera comme disait quelqu’un sur ce site ce “disque est déjà rouillé ” pourquoi notre voisin de l ouest ne peut il pas se prendre en charge et faire profiter à son peuple l’immense richesse de son sol et sous-sol? Si son leadership s’avère incapable de le faire je crois que personne d’autre y compris le voisin de l’est ne serait blâme. C’est ça la vérité. Encore une fois comme disaient nos aïeux: ubugabo burihabwa kandi ubugabo si urucumu!

  4. Jean Habonimana

    Les chefs d’Etat et les Premières Dames du COMESA vont venir les 18 et 19 avril fréquenter, diner, boire, faire bombance avec un régime responsable de crimes contre l’humanité. Que pouvait-on attendre des dirigeants africains ? Ils se fichent comme de leur dernier souci les noyés de la Méditerranée, les esclaves de Libye et leurs misérables populations qu’ils affament. Ils se fichent des génocides des Grands-Lacs. Si nos alliés Interahamwe avaient gagné la guerre et achevé le génocide contre les Tutsis rwandais, les chefs d’Etat africains ne s’embarrasseraient pas de les fréquenter et de s’y réunir. Et on s’étonne du mépris qu’ils suscitent auprès de Trump et du monde.

  5. Rurihose

    Cher Gacece
    Je pensais que vous alliez réfuter les faits et non me coller un qualificatif vide “idôlatrie”.
    1) Les rapports de transparency International, ce n est pas vous ou moi qui les rédigent
    2) Toutes les informations que j’ai synthetisées çi haut sont vérifiables et véridiques.
    3) Comparer deux pays limitrophes et de même taille n’est pas un péché

  6. Uwakera

    La réponse se trouve bel et bien dans l’instabilité de notre voisin de l’Ouest qui dure plus de deux décennies sous la supervision de l’ONU.

  7. Gacece

    Vous ne vous privez jamais d’accuser les autres d’idôlatrie… Mais personne ne vous empêche d’aller volontairement vous installez chez votre idôle! Quoi! Vous avez peur qu’il vous chasse à coup de sifflets?

  8. juju

    Fuhomahoma n’a jamais regle aucun probleme. Bdi a besoindes hommes capables de bien faire pour leur pays et qui le veulent vraiment. Ces gens ne sont pas ceux qui nous gouvernent c’est clair.

  9. John

    @Rurihose Lui ce président là a dernièrement parlé de s assoir sur la High Table, la Table d’honneur. C’est ça être dans la cour des grands quand même on qualifie votre pays de petit. Ubugabo burihabwa…..et parfois c’est payant

  10. mukiza

    On ne vous colle pas une image. Vous avez une image, c’est celle que vous avez et qui rayonne. Tout rayonnement implique une liberation d’énergie. Rayonnez vous de l’energie positive ou négatif? Le libre arbitre existe, on ne lui trompe pas car il est pure verité. Si vous êtes dans le système reflechissez un peu sur quelle sorte d’energie vous libérez. Il me semble que le systéme en place est un monstre qui peut broyer qui qu’il soit même celui qui a un jour énoncé le concept de Mujeri.
    L’aigle que l’on chante, n’existe pas physiquement, mais il existe metaphysiquement, spirituellement. Je vous le dis, nul n’est épargné par cet aigle, les plus exposés sont ceux qui croient faire partie de la restreinte famille de l’aigle et se hâtent pour satisfaire la famille. Les autres sont ceux qui croient être les amis de l’aigle.
    Que disait saint Paul: ” abo tugwana si abo inyama na amaraso, ni imyuka mibi.” Seule la lumière peut chasser l’aigle. Imyidogo, urwango bikomeza l’aigle. J’ai interpelle tout Burundais de dire chaque Jour” Amour createur de l’univers invisible et visible, chassez l’aigle du Burundi, qu’il erre dans l’espace loin de l’humanité”

  11. Rurihose

    Bonne nouvelle quand même
    E tretemps notre voisin du Nord va installer une usine d assemblage de voitures VW
    2) Son président va rencontrer le président des USA
    3)Le président du petit pays est aussi présodent de l OUA
    4) Le PIB du Rwanda est maintenant 5x celui du Burundi
    Question: What went wrong?
    Dear Iwacu, Thank you for publishing my angry comparison

  12. Rugamba

    On ne vous colle pas une image. On vous accuse de crimes graves contre l’humanité. La Corée du nord peut aussi organiser beaucoup de sommet…

  13. Jereve

    Il faut ajouter que ce sera aussi une occasion pour les chefs d’Etats du Comesa de revoir leur homologue burundais qui apparemment ne veut plus se déplacer. Peut-être aussi une occasion de s’enquérir sur le pourquoi de cet immobilisme. Car l’image d’un pays, c’est aussi un président qui se déplace pour la vendre dans le monde. Ç’aurait d’ailleurs été une très bonne idée de se rendre à Davos en Suisse pour expliquer la situation à ces mêmes pays qui, sur le Burundi, se font un chimérique empire.

  14. harimbari

    La situation polico-securitaire du Burundi est precaire. Personne ne sait ce qui va nous arriver d’ici avril. Il faut que la COMESA prevoit le plan B de cette reunion.

  15. Un ami d'IWACU

    C’est une bonne nouvelle pour le pays. IL y aura certainement des retombées diplomatiques et économiques. l’image du pays se retrouvera améliorée.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Du choc de deux « feuilles de route »…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Du choc de deux « feuilles de route »…

Deux ans avant les élections générales, le compte à rebours commence. Les états- major des acteurs politiques sont à l’œuvre. Pour les uns, il faut coûte que coûte se maintenir au pouvoir, le garder jalousement, le renforcer, avec le moins (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

665 utilisateurs en ligne