International

Le Burundi charge l’Union européenne

12/06/2017 Agnès Ndirubusa 44

Le gouvernement burundais accuse l’Union européenne de tentative de changement de régime au Burundi. L’UE dénonce de fausses accusations.

Les manifestations à Bujumbura contre une autre candidature de Pierre Nkurunziza en 2015

Les accusations avancées dans ce communiqué reçu ce 5 juin sont graves. Bujumbura accuse la délégation de l’UE d’être impliquée dans le sabotage du processus électoral de 2015 et de nourrir même le désir d’opérer un changement de régime au Burundi.

Le gouvernement indique qu’il va même analyser en profondeur les probables influences qu’aurait exercées cette politique de l’Union Européenne contre le Burundi dans la prise de certaines décisions.

Selon le pouvoir en place, l’Union Européenne a procédé à des financements à l’endroit de personnes physiques ou morales impliquées dans la déstabilisation de la République du Burundi. « Ces personnes sont actuellement sous mandat d’arrêt international émis par la justice burundaise, » a indiqué le Secrétaire général et porte-parole du Gouvernement, Philippe Nzobonariba qui a lu ce communiqué.

Les preuves brandies par le gouvernement burundais sont des documents qui circulent sur le net. Ils affichent des contrats passés entre l’Union européenne et l’ONG internationale War Child, en 2014. Ils montrent que l’organisation européenne avait financé à l’époque l’exfiltration du Burundi de plusieurs défenseurs des droits de l’homme ou de leurs familles.


L’Union européenne, en faux contre ces allégations

L’Union européenne défend un programme de soutien aux défenseurs des droits de l’Homme

L’UE a récusé ces accusions, ce mercredi. Elles qualifient de fausses les accusations de volonté de déstabilisation du Burundi. « Nous réfutons formellement ces accusations. Elles se basent sur une interprétation volontairement erronée d’un programme de soutien aux défenseurs des droits de l’Homme. » La délégation de l’Union européenne a indiqué que la politique extérieure de l’UE est fondée sur la promotion des droits de l’homme à travers le monde, et la protection de leurs défenseurs. « Tout règlement durable de la crise au Burundi doit prendre en compte les violations des droits de l’homme en cours et passées, et la protection des personnes et organisations qui œuvrent dans ce sens. » Et de souligner que l’UE est un partenaire de longue date de la République du Burundi et de sa population. Elle soutient les efforts de médiation de la Communauté est africaine et poursuit sa coopération au développement en soutien direct à la population burundaise.

Le Burundi est sous sanctions prises par l’UE depuis mars 2016. L’organisation européenne, dont l’aide représentait 20% du budget a décidé de geler les aides directes accordées au Gouvernement burundais. L’Union européenne brandit l’Accord de Cotonou pour exiger de Bujumbura son respect. Cet accord a été signé par les Etats africains, dont le Burundi d’une part et l’Union européenne d’autre part. Il stipule en son article 96, que les parties s’engagent à respecter les principes démocratiques, les droits de l’Homme et l’Etat de droit.

Et le chef de la délégation européenne, Wolfram Vetter a jusqu’ici indiqué que les conditions n’étaient pas encore réunies pour recommencer à fournir l’aide budgétaire au Gouvernement burundais. En cause, l’existence des violations de droits de l’Homme, des cas de tortures, des disparitions qui continuent à être rapportées. Il a également évoqué la réduction de l’espace politique médiatique et celle de la société civile.


>>Réactions

War Child Holland:” Nos contrats avec l’UE étaient en contradiction avec notre mandat”

Le porte-parole de War Child Holland siège, Peter Schouten indique qu’effectivement il y a eu des contrats signés entre l’Union européenne, représentée par la Commission européenne, et War Child Holland. « Nous avons mis fin à ces contrats en 2015, immédiatement après que la direction du siège de notre organisation a conclu que ces contrats étaient en contradiction avec notre mandat au Burundi. » Peter Schouten déclare que ces contrats avec l’Union européenne ont donc pris fin. Et qu’en ce moment, le premier intérêt de War Child concerne le bien-être des enfants au Burundi. « Ils sont l’avenir brillant du Burundi et War Child souhaite les aider en fournissant un soutien psychosocial, une protection et une éducation. »

Pacifique Nininahazwe : « J’ai bénéficié du ‘Protect Defenders’ »

Cet activiste des droits de l’Homme indique qu’il existe une déclaration des Nations-unies sur les défenseurs des droits de l’Homme, depuis 1998 adoptée par l’Assemblée générale, en présence du Burundi. L’UE s’est dotée tout récemment d’un programme très important : le Protect Defenders qui existe par ailleurs dans des pays comme les Etats unis d’Amérique et l’Irlande. Ce programme est public et prévoit l’évacuation en cas de risque très élevé. Selon Pacifique Nininahazwe, en décembre 2014, sa famille en a été bénéficiaire étant mis au courant d’une attaque imminente. « Je venais de faire une tournée à Bruxelles à l’UE, à Genève aux Nations-Unies et en Suède. Partout j’avais un discours ferme contre le troisième mandat de Nkurunziza. » Il affirme que plusieurs organisations ont fait des déclarations sur sa sécurité. Le rapporteur spécial des Nations unies sur les DDH Michel Forst a alerté les autorités et les diplomates. Deux policiers ont été affectés chez lui. Il est normal que les mécanismes de protection des DDH aient joué en ma faveur dans cette situation. Selon Pacifique Nininahazwe, la déclaration du gouvernement confirme plutôt l’importance de ce genre de mécanismes de protection des DDH. « J’ai l’impression que les autorités regrettent que je ne sois pas mort en décembre 2014. « Je me réjouis que beaucoup d’autres défenseurs burundais des droits de l’Homme, y compris des journalistes aient bénéficié également de la protection de ces mécanismes.»

Forum des lecteurs d'Iwacu

44 réactions
  1. Umurundi

    @Björn,

    Tout finira par ce savoir.
    J’ai lu pour vous: http://www.mondialisation.ca/linformation-se-confirme-loccident-finance-et-soutient-le-terrorisme/5595700.

    Bonne lecture.

  2. Karabona

    Ce programme de soutien au défenseurs des droits humains de l’Union européenne existe pour une multitude de pays, consultez l’appel d’offre 2017 (https://webgate.ec.europa.eu/europeaid/online-services/index.cfm?ADSSChck=1372943351746&do=publi.detPUB&searchtype=AS&Pgm=7573843&aoet=36538&ccnt-) et vous constaterez qu’il concerne parmi beaucoup d’autres la Papouasie, Madagascar, l’Albanie, l’Ouzbékistan, le Honduras, la Malaisie, etc… Pensez-vous réellement que l’Europe veut réellement renverser tous ces régimes???? Admettez que vous interprétez les faits en vous regardant le nombril… vous n’apercevrez jamais l’horizon. Avec res raisonnements nombrilistiques tels que les vôtres la Terre serait encore plate et le soleil lui tournerait toujours autour!

  3. Karabona

    Mais qu’est-ce-que c’est que ces bêtises, il s’agit d’un fait divers crapuleux, en quoi les autorités françaises devraient-elles êtres sanctionnées??? Notre pays n’a pas été sanctionné par l’UE pour les meurtres de personnes albinos ou autres crimes crapuleux mais bien pour des crimes d’Etat, vous êtes complètement hors sujet, chère Fofo.

  4. Fofo

    @jonet,
    Cher Jean Pol, vous avez tout dit et vous en remercie sincèrement. Je pense que le contenu de votre commentaire mérite d’être ré-édité pour la rediffusion. Si vous le permettez, je vous demanderais à Iwacu de vous accorder un interview exclusif pour nous partager votre expérience sur le Burundi (votre analyse critique sur la situation actuelle) et vos conseils d’ami.
    Personnellement, je n’aime pas l’amateurisme et fanatisme mais dans un conflit polarisé que l’on veule ou pas on se retrouve dans l’amateurisme ou dans le fanatisme. Je ne suis pas DD comme certains le pense mais quand j’ai vu comment le monde s’acharne contre Nkurunziza, souvent injustement, j’ai décidé de défendre sa cause. Mon seul et unique but est de décourager cette attitude de vouloir montrer que rien ne va chez-nous alors qu’à côté de ce qui ne marche pas il y a tant de bonne choses que le monde a tant besoin. Je reconnais que le système politique actuel a des faibles mais la meilleure façon de redresser les choses n’est pas accuser et accuser sans proposer aucune solution alternative.
    Dans un conflit polarisé, la solution vient des voix neutres comme la vôtre, malheureusement ces voix sont devenues très rares sur la situation actuelle de notre pays.
    J’espère lire très prochainement votre article.

    Mayagwa Fofo

  5. jonet

    Je ne suis pas d’accord, vous confondez “tous” les occidentaux mais je vous comprends.
    Néanmoins et puisque “les occidentaux” sont dans votre esprit un peu à l’influence de gouvernances fragiles
    parce que économiquement un peu dépendantes, pourquoi justement ne pas comparer nos pouvoirs respectifs et d’y apporter des réponses et solutions ensemble !?
    Je vous suggère le volet politique de msn.be ou le portail de différents partis (ps, mr, cdh en belgique) via internet et de détailler les revues de presse, les idées développées actuellement (qui seraient bien utiles partout parce qu’elles tentent de ramener l’électeur à sa vraie participation économique ou autre à son environnement.

    Nous ne sommes pas différents de vous et parce que nous vivons les mêmes frustrations dans nos différentes states de population (les très riches et les plus pauvres sauf qu’ils ont des fringues et des allures pour mieux le cacher)

    Je vous invite à ces liens :
    http://www.msn.com/fr-be/actualite/national/d%C3%A9cumul-des-mandats-et-crise-profonde-au-ps-elio-di-rupo-propose-des-r%C3%A9formes-radicales/ar-BBCDTRK?li=BBqiQ9T
    http://www.msn.com/fr-be/actualite/other/un-sit-in-citoyen-sur-la-grand-place-de-bruxelles-pour-un-changement-de-culture-politique/ar-BBCyBLH
    https://www.facebook.com/BruxellesLaique/

    Où vous pourrez parcourir plein d’idées innovantes et hors d’influences pour la meilleure convivialité et les échanges économiques entre les gens, ce sont des ébauches parce que ca ne va plus ici comme chez vous mais .. ca change un peu, je pense ces démagogies très dangereuses pour les innocents partout

    Bien à vous,

  6. jonet

    Hello j’espère que vous allez bien et si vous le voulez bien, je vais me présenter, je me nomme jpol jonet et je travaillais au Burundi sous la période du Président Ndadayé vers N’Gosi (à l’Hôpital Provincial) avec MSF ou similaire

    Pour ma part et sans connaître ni War Child dans ses attentes et objectifs, ni Protect Defender dans sa mission publique, je voudrais simplement spécifier ce mot de publique, je n’ose pas parler du reste puisque, je ne suis pas dans les arcanes.

    Je dirais simplement que les acteurs d’un conflit qui qu’ils soient et pour quelque motif qu’il soit (politique, économique, gouvernances, ..) s’ils amènent un conflit ne font qu’amener un conflit ..

    Mais qu’ils ne seront pas là pour vivre les conséquences de ce conflit ..
    Un conflit, ce n’est pas un cadeau ..
    En général !

    =°))

    Comprenne qui voudra.

  7. jonet

    Euh, je comprends votre point de vue et d’autant plus que j’ai travaillé dans votre pays magique en 1994 vers N’gosi, Cibitoke, Muyinga, ..

    Européens ou américains (occidentaux), nos concepts et moeurs sont basés sur l’appropriation d’autrui, de ses biens et de son bonheur et ne sont pas des choses “pertinentes” dans ce monde un peu incertain .. Partout et cela est depuis longtemps, trop longtemps, ce mal de vivre dans nos pays alors que nos systèmes sociaux offrent tout sont la cristallisation que ” nos concepts ne marchent même pas sur nous-mêmes” !

    Néanmoins .. Il faudrait que la population de votre pays (toutes tendances confondues) puisse envisager, élaborer (comme nous) des modes de gouvernances qui, progressivement vont remettre “l’homme” dans sa position (que sans sa nation, il n’est que le temps de son passage sans rien y construire)

    Il y a quand même quelque chose qui est aussi un réel avantage “chez vous”, c’est cette capacité à regarder les choses simplement et par la réalité qu’elle apporte (ici, les médias sont devenus presqu’exclusivement le seul moyen de communication entre les gens et l’expression de leur frustration)

    Donc pourquoi ne pas envisager de mettre ce qui vous sépare vers ce qui vous unit afin de regarder vos personnalités publiques, d’où qu’elles viennent et de les appuyer si elles vont vers “l’union” de tous les burundais .. Sinon pas !

    Je voudrais et en conclusion dire que “oui”, il y toujours des intérêts quelque part, que d’autres nations viennent mettre leur nez chez vous pour diverses raisons (stratégiques, économiques, sociologiques, ..)
    mais que quand même et malgré cela, il y a quelque de “sain” dans cette population et surtout de ne pas
    céder à l’impuissance en se disant et en répercutant “c’est les autres” simplement parce qu’il faut que vous le sachiez aussi .. En Belgique, un jeune sur quatre fait une suicide ou une tentative de suicide avant ses vingt ans d’âge en moyenne, quatre vingt pour cent de la population Belge à pris ou prend des anti-dépresseurs au moins une fois au cours de sa vie afin de résister au stress de la vie, des taxes, des pressions de la politique, de leurs enfants qu’ils ne contrôlent plus vraiment .. Alors comme ca et sincèrement, il faut oser imaginer que vous n’êtes pas seuls, que le monde dans le monde le voudrait meilleur .. plus juste simplement !

    Quant à ces ong’s, émanations des lobbies, etc .. Je vais vous donner si vous le voulez bien un conseil d’ami, n’en dites rien, de la politique diviseuse, n’en parlez pas et par contre, développez des idées de vie ensemble, contactez les universités, mettez des compétences dans vos espoirs (techniques, informatiques, sociologiques, économiques), diffusez via des sites dédiés à vous et vers la recherche d’appuis, d’aides financières, démontrez que ca marche (et ca marchera, certain)
    C “vous” qui êtes vos états, vos voisins et vos familles .. Comme nous et c’est ce que nous faisons parce que nous vivons même si vous n’y croyez pas les mêmes choses que “VOUS” !!

    Bien à vous toutes et tous
    Jean Pol

  8. Gacece

    War Child Holland: « Nos contrats avec l’UE étaient en contradiction avec notre mandat »

    C’est cela la seule excuse qu’ils ont trouvée? Ils n’ont pas analysé ces contrats avant de les signer? Ou ont-ils juste plutôt fermé les yeux sur des demandes en contradiction avec leur mandat? Pour des gens aussi expérimentés au niveau international, j’ai de la difficulté à accepter une telle justification. Les contrats sont analysés avant leur signature, pas après.

    Il serait très intéressant de savoir quand ces contrats ont été annulés. Était-ce avant le putsch du 13 mai 2015 ou après.

    Si c’était avant, cela démontrerait une certaine complicité avec toute les organisations impliquées dans la tentative de coup d’état.

    De même, si c’est après, cela démontrerait une tentative de limiter les dégâts, étant donné l’échec du coup d’état. Dans tous les cas, quelqu’un dans cet organisme était au courant de ce qui se tramait à l’interne. Des dépenses de montants aussi importants doivent être approuvées par un responsable haut placé dans la hiérarchie des dirigeants autant locaux que de l’extérieur.

    Dans des décisions comme celle-là, quelqu’a donné l’ordre de décaisser ces sommes.

    Quant à Pacifique Nininahazwe ou à tout autre personne qui veut protéger sa famille, il n’y a aucun mal, peu importe le moyen qu’on utilise pour y arriver. Il y a quand même un hic : les raisons avancées sont-elles valides?

    Entre nous, ce n’était pas la première fois qu’on entendait Pacifique Nininahazwe dire qu’il avait reçu des menaces, verbales et/ou écrites. Quasiment toutes les porte-étendards de la société civile avait sorti, à un moment ou à un autre, des communiqués faisant états de menaces de violence et/ou mort à leur encontre depuis 2008… peut-être même avant!

    Deux questions demeurent alors : « Pourquoi cette fois-là plutôt qu’avant? Et pourquoi faire cela avant de prendre le role qu’il a pris dans les événements de 2015? »

    Qu’ils disent vrai ou qu’ils soient en train de mentir, la chronologie et la succession des gestes et actions posés ne laissent pas de doute sur l’existence d’un lien entre l’avant, le pendant et l’après putsch de 2015… jusqu’à maintenant.

    Mais ma question préférée dans tout ceci est la suivante : « Si le coup d’État avait réussi, serions-nous en train de discuter de ce cas précis particulièrement? ». Poser cette question, c’est y répondre.

    Le futur peut parfois réveler des secrets que le passé tente de cacher au présent.

  9. Yves

    Le rôle de l’avocat du diable est tenu par M. Nyamitwe. L’homme qui aujourd’hui se plaint de l’exfiltration d’opposants politiques en avait lui-même bénéficié en 1995 lorsque M Vervaeke, alors conseiller d’ambassade à Bujumbura, lui avait permis de quitter le pays en catimini. Nyamitwe a été aidé par l’ambassade de Belgique et les pères jésuites. Vous cherchiez un avocat du diable ? Vous l’avez trouvé.

  10. Fofo

    @ Yves,
    Si ce n’est pas injuste, pourquoi l’EU ne dénonce-t-elle pas un pays membre quand il est accusé de violences policières? Ces dramesqui se sont bien produits en France et l’ONU a dénoncé http://www.lepoint.fr/societe/violences-policieres-l-onu-met-la-france-a-l-amende-15-05-2016-2039508_23.php. Si c’était un pays pauvre, toutes les voix allaient crier “Sanctions économiques” comme si ces Sanctions n’est en soit un moteur de violation de violation des droits humains.

  11. LANGA SOURCE

    @Bakari :Lea dirigeants européens sont exigeants car l’argent qu’ils donnent aux africains provient des impôts des contribuables,d’où l’exigence de l’opinon publique sur le droit de l’homme.

  12. Stan Siyomana

    @Fofo
    Si meme “dans l’histoire du Burundi il y a ceux qu’on appellee “abihutuye”, ce qui importe est de savoir si ce serait toujours le cas aujourd’hui?
    Si vous mettez l’extremisme de cote, dans le contexte actuel/moderne du Burundi, QUE VOULEZ-VOUS DIRE PAR “ABIHUTUYE”.
    Par exemple si aujourd’hui deux personnes provenant d’ethnies differentes decident de se marrier, vous allez parler de “kwihutura”, ALORS QUE VOUS DEVRIEZ Y VOIR AMOUR ET DIVERSITE.
    Parfois je me demande pourquoi un extremiste/tribaliste burundais va traiter les membres des autres ethnies de tous les noms, MAIS NE VA PAS HESITER A CHERCHER UN “AMI” DU POLE NORD SUR FACEBOOK.
    Pour moi, c’est la plus grande hypocrisie.

  13. Björn

    L’ignorance, le populisme ,le ventriotisme; l’egoisme tout ca rendent les intellectuels africains et en particulier burundais aveugles . Ils s’enferment dans le mutisme pour proteger leurs interets .mais helas la nouvelle generation n’est pas dupe😅😅😅

  14. roger crettol

    J’aime bien cette “charge”.

    Au mal-pensant que je suis, cette charge évoque l’arène et le taureau qui charge – avec toute l’intelligence dont il est capable – la muleta rouge vif que l’homme en habit de lumière balance d’une main tantôt nerveuse et tantôt nonchalante.
    ——————————
    Gaston – un de mes cousins – a, dans sa jeunesse, su imposer le respect à un taureau vif, hargneux et puissant. A l’alpage, il l’a laissé – “toi, mon cochon” – lancer sa charge et, au dernier moment, a sauté prestement de l’autre côté de l’abreuvoir. Lequel abreuvoir a eu pleinement raison de l’impétueuse charge, et a laissé un taureau passablement sonné sur le terrain.
    ——————————
    En politique, les choses se passent un peu d’une autre manière, mais l’anecdote reste réjouissante.

  15. Akabanga

    @Ayahu Jean Pierre

    J’aimerais connaitre d’autres illustrations vu que vous n’aviez donné qu’une seule. Et d’après vous les gens de bonne foi sont où?

  16. Akabanga

    @Fofo

    Peut être que vous commenceriez à connaitre le programme du FOCODE avant de vous attardez sur l’origine de “DE”.

  17. Akabanga

    @Ayahu Jean Pierre
    Vous dites je cites que “Arusha a validé ce regard ethnique dans la restructuration de notre société”. A Arusha, le partage c’était des postes politiques et les corps de l’armée et de la police si je ne me trompes pas? Donc Société civile, ONG de toute sorte, médias et autres ainsi que le personnel des NU ce sont des postes politiques??

  18. Bakari

    Ce qui préoccupe…, vous m’aurez saisi…

  19. Bakari

    @LANGA SOURCE
    J’ai tendance à croire que ce qui préoccupent les pays occidentaux est plus le bien-être de leurs concitoyens que les droits humains du reste du monde. La famine et les guerres qui ne les touchent pas ne les empêchent pas de dormir. Ce qui reste humain car l’homme (et la femme, bien évidemment) est foncièrement égoïste quoi que vous pouvez imaginer.

  20. Bakari

    @LANGA SOURCE
    “Malheureusement,les aides occidentaux sont toujours conditionnelles :bonne gouvernance,anti -corruption,droits de l’homme etc … ”

    Merci de nous apprendre que les pays occidentaux sont de grands philanthropes bénis par les dieux de l’univers!

  21. George K

    Les leaders de la société civile les plus remarquables sont en effet des hutus: Mbonimpa, Rufyiri, Faustin etc..

  22. Bakari

    @Rurihose
    “Lorsque Paul Biya change la constitution pour piller le Cameroun,il trouve des arguments fallacieux. Il en est de même pour Museveni,Mugabe et consorts.”
    Malgré tout l’effort que vous essayez de faire pour rester objectif, en fin de compte vous retombez dans votre subjectivité. Chassez le naturel, il revient au galop. Vous énumérez les noms de ceux qui changent leurs constitutions pour s’éterniser au pouvoir et l’amnésie subconsciente vous empêche de voir ceux qui sont près de vous. Pourquoi vous allez jusqu’au Cameroun alors qu’à côté de vous vous avez le Congo et le Rwanda qui font pareil. Il s’agit d’une épidémie constitutionnelle de l’Afrique centrale, les autres régions d’Afrique n’étant pas épargnées.

  23. Ayahu Jean Pierre

    Mon propos à propos de la société civile semble avoir heurté les consciences des uns et des autres. Il suffit de lire les commentaires à ce sujet. Je ne suis pas entrain de faire un recensement ethnique comme certains l’ont fait en se précipitant sur les listes en me sortant 3 personnes qui seraient membres de cette société civile et qui seraient de l’ethnie Hutu. J’en prend acte. Mais pour construire une hypothèse de travail solide, l’échantillon doit l’ être aussi. Sur ce et comme tout le monde connait tout et que par ailleurs Arusha a validé ce regard ethnique dans la restructuration de notre société, allons-y et osons recenser..Vous verrez que la société civile dans son ensemble ( ONG de toute sorte, médias et autres) est quasi mono ethnique. J’ajoute aussi le personnel des Nations Unies.
    Si de ceux-là doit toujours émaner les griefs contre le pouvoir, bonjour les dégâts en terme de cohésion nationale. Par ailleurs, je n’ai jamais entendu Mbonimpa, Justine et Faustin s’inscrire dans la logique de sanction contre le peuple!
    Apprenons à dire les choses, à nommer les faits. C’est comme ça que nous guérirons de nos maux qui nous rongent depuis la nuit des temps.
    Portez-vous bien chers lecteurs d’Iwacu

  24. Yves

    @Fofo : tiens, vous aussi tenez désormais ce discours. Parfait, vous vous essayerez donc, avec peut-être plus de succès que vos comparses DD, à l’exercice : pour quelle raison impérieuse l’UE aurait-elle réussi à faire coïncider la volonté de ses 28 états-membres pour soudainement vouloir la chute d’un régime avec lequel elle avait collaboré sans sourciller pendant dix ans ? Je sens qu’on va rire… ne bougez pas, je prends des pop-corns…

  25. Yves

    Vous êtes confus en effet. Mais c’est un état permanent chez vous ^^

  26. Yves

    @Fofo :vous avez un réel talent pour comparer des pommes et des poires. Où l’on en arrive à ce grand écart, qui vous fait mettre un fait divers quelconque sur le même pied qu’une série d’assassinats et de disparitions à caractère politique. Cherchez-nous encore quelques faits divers, de préférence un pour chaque pays, et vous pourrez réclamer que l’UE prenne des sanctions contre le monde entier. Tant qu’à adopter la logique d’un contorsionniste, autant la pousser jusqu’au bout, n’est-ce pas ?

  27. Fofo

    Le monde est un monde d’injustice. Que fait-elle l’EU quand un pays membre est accusé de violences policières? Voici les dramesqui se sont passés en France http://www.lepoint.fr/societe/violences-policieres-l-onu-met-la-france-a-l-amende-15-05-2016-2039508_23.php
    Voilà encore très récemment https://m6info.yahoo.com/eure-et-loir-deux-corps-decouverts-sur-les-rails-dun-tgv-092918565.html
    S’ils veulent nous donner le bon exemple qu’elle sanctionne ce pays, qui, selon l’ONU ne respecte pas les droits humains! Voilà pourquoi les Gouvernements africains voient dans ce “Droit de l’Homme” le néocolonialisme qui ne vise que nous tenir toujours sous le joug de la servitude!

  28. LANGA SOURCE

    @Uwayo Beata :Malheureusement,les aides occidentaux sont toujours conditionnelles :bonne gouvernance,anti -corruption,droits de l’homme etc … En plus,ils aident partout au monde les ONG qui militent pour les droits de l’homme .Les DD ne purgent rien de ces condionnalités

  29. Fofo

    @
    [Ndrl: Afrique est vraiment maudite ], je désapprouve votre déclaration. Si tu te reconnais maudit moi et toute ma famille, nous ne le sommes pas et ne le serons jamais. Si vous affirmé que l’Afrique est maudite, le monde entier le serait aussi car les occidentaux affirment eux-même qu’ils sont originaires de l’Afrique http://www.rfi.fr/science/20170607-decouverte-maroc-jebel-irhoud-os-crane-homo-sapiens

    Dites-moi, pourquoi ces jeunes fuient l’Afrique? Qui a tué nos héros de la décolonisation (Rwagasore, Lumumba, Rudahigwa, …)? Qui appuyait les renversements des pouvoirs par coup-d’Etat en Afrique? Qui finance les rebellions? Qui a appuyé les soulèvements qui a renversé pas mal des présidents africains pourtant populaires (Heureusement que ça a échoué au Burundi mais les conséquences sont toujours là)? Qui est le concepteur de tout ça? Cela n’est pas du tout étonnant car le Jeune “Esau” a vendu sa bénédiction à cause d’une seule assiette de haricots. Il de même pour des africains qui vendent leur propre continent pour quelques millions d’euro qui ne profitent qu’à quelques individus et à ceux qui l’on donnés. C’est la force de la colonisation!

  30. Fofo

    @Björ vs Ayahu Jean Pierre,
    Je ne veux pas confirmer les propos de Ayahu Jean Pierre mais dans l’histoire du Burundi il y a ceux qu’on appelle “abihutuye”.

  31. Fofo

    @ Rurihose
    Où s’est-il passé ce drame?
    https://m6info.yahoo.com/eure-et-loir-deux-corps-decouverts-sur-les-rails-dun-tgv-092918565.html
    J’attends voir si l’UE prendra des sanctions contre ce pays (membre) qui ne respecte pas les droits humains? J’attends également voir quelle sera la réaction cette Euro-dépitée-congolaise qui s’acharne toujours contre Nkurunziza jusqu’à attaquer sa foi.

  32. Oscar Ninteretse

    La diplomatie peut être l’art de défendre l’indéfendable. Comment l’UE peut-elle nier cet acte lorsque War Child accepte qu’ils ont signé entre eux des contracts en contradiction avec leur mandat au Burundi? Ils ont peut-être pris fin mais les faits sont tétus. C’était en 2014 donc en préparation de l’insurrection. Pacifique lui même reconnait qu’il en été bénéficiare.
    Qui donc veut être avocat du diable?

  33. Uwayo Béata

    @Langa Source
    Tu veux dire que le bénéficiaire des aides doit ouvrir la bouche pour qu’on lui cracher dedans?
    Tu es un fils indigne du Burundi.

  34. Rurihose

    Avez vous écouté la VOA hier.
    Est ce qu un Nyamitwe ou Nkinahamira réalisent l’immensité de ce qu’ils disent?
    Et Freddy, qui n est pas une lumière en dirigeant le débat ne pipe rien ,sauf interrompre Pacifique.
    Nyamitwe ,pince sans rire dit que la famille s’est réfugié à l’étranger pcq il a été victime d un attentant.
    Dans la même émission Nkinahamira (qu’on afuble de titre ronflant de professeur. Il est professeur de koi😂😂) et Nyamitwe que les 150 mille réfugiés bahunga ubusa.
    Comme si tous les cadavres charriés dans les rivières burundaises,les fosses communes,les assassinats en plein jour sont des inventions de l’UE et la société civile.
    Pathétique

  35. Fofo

    Je suis un peu confus. Quand est-ce que Pacifique Nininahazwe est-il devenu activiste de “Droit de l’Homme”. Il n’est plus activiste de la “Société Civile”? Qu’en est-il de FOCODE, le “DE” ne signifie plus “Développement” !!!! Développement a migré vers “Droit de l’Homme”??? Attendons, bientôt ce même “DE” deviendra “Démocratie”!
    Ce titre était le nom célèbre de Mutama et d’autres membres des ASBL dites de “Droit de l’homme”.

  36. King William

    Si Pacifique était encore sur la terre Burundaise, il serait plutôt sous la terre plutôt qu’au dessus. Tout le monde le sait à part les hypocrites…

  37. MIZA

    Les personnes étrangères qui connaissent le Burundi et lisent nos commentaires doivent se demander qui nous sommes. Des caméléons, des anguilles,… Nous sommes capables de nier même ce qui est visible. None ihero ry-imiti niki ga yemwe ?

  38. Rurihose

    Quel mépris ,arrogance et petitesse de cet Ayubu?
    On est burundais tout court.
    Même un crime commis par mon père ne peut m engager.
    Toute personne est responsable de ses actes.
    Uriko uvuga ko ati mututsi canke umuhutu yovuga ukuri et rien que UKURI?
    Vous êtes pathétique dans votre ligne de défense.
    Pire vous ne voyez pas comment vous méprisez toute une nation

  39. Rurihose

    Cher Ayubu.
    Notre Afrique est vraiment maudite. Ne vous étonnez pas alors de voir des jeunes qui se noient en Méditérannée pour fuir ce bateau qui coule.
    Lorsque Paul Biya change la constitution pour piller le Cameroun,il trouve des arguments fallacieux. Il en est de même pour Museveni,Mugabe et consorts.
    Le problème au Burundi est causé par la violation de la constution,un mandat illégal et une corruption effroyable

    Maintenant les supporteurs du régime font tout pour réveiller la fibre ethnique et ignorer superbement le problème de fond.
    Des crimes abjects ont été commis dans notre douloureuse histoire.
    Mais cela ne peut être une caution ou une justification de la violation systématique actuelle des droits de l homme.
    Where is the accountability?
    Pourquoi le gouvernement actuel refuse t il une CVR réellement indépendante et doublée d un volet Justice

  40. @Ayuhu
    Ce que vous écrivez est pathétique. Comment pouvez-vous dire que la société civile est “exslusivement tutsi, comme d’ailleurs le système des Nations-unis au Burundi “?Finalement, c’est quoi être Tusi ou Hutu? Faites le tour des organisations de la société civile, vous y trouverez beaucoup de Hutus, au niveau du leadership surtout à moins que vous n’ayez décidé la déchéance d’ethnicité contre ces gens.

    Ce que vous faites est dans la logique du négationnisme et, par conséquent, vous ajoutez le drame au drame. Pourtant vous aviez bien parlé avec ceci: “A mon avis cette guerison devrait passer d’abord par la repentence et puis la réparation. Pas besoin du CVR si voulez mais de la bonne foi des hommes et femmes.”

    Monsieur Ayuhu, adoptez le langage de la paix, cessez cette séance interminable de mensonges, elle ne vous honore pas, au contraire elle vous rabaisse et personne n’y trouve son compte.

  41. Björn

    La societe civile est monoetnique. Tu doit etre aveugle ou debile. Mbonimpa est hutu, justine est hutu, faustin hutu . Alors tu veux quel type de hutus ? Explique-moi

  42. LANGA SOURCE

    @Ririhose :Ces accusions du pouvoir de Buja ne sont que du bla bla!un coup d’èpée dans l’eau.Le bénéfiaire des aides ne peut donner des leçons au bienfaiteur.

  43. Ayahu Jean Pierre

    Je viens de lire que l’obstacle premier à une paix durable au Burundi sont « Les blessures inavouées laissées par les évènements douloureux du passé et relayés de génération en génération dans la mémoire des rapports des Burundais avec le pouvoir. ». Cette citation en dit long et la guérison sera difficile…A mon avis cette guerison devrait passer d’abord par la repentence et puis la réparation. Pas besoin du CVR si voulez mais de la bonne foi des hommes et femmes. Au lieu de soigner, on en rajoute. Une illustartion:
    La société civile. Elle cache en son sein beaucoup de choses: la continuité de l’histoire douloureuse que le pays a connu: monoethnisme et l’exclusion. On se rend compte que la société civile est monoethnique, c’est-à-dire exslusivement tutsi, comme d’ailleurs le système des Nations-unis au Burundi.Ceci est une vérité qui blesse, hélas. Si alors la même société civile, les fonctionnaires des Nations Unies et leurs amis cherchent à mettre le Burundi à genou, c’est évident que l’interprétation et la lecture que l’on en fait ne peut qu’être ethnique dans la mesure où le pouvoir est assimilé à tord ou à raison aux Hutu…. etc…

  44. Rurihose

    Doit on regretter que des gens comme Mutama Mbonimpa, Maggy ,etc… soient en vie?
    La députée Hafsa Mossi,le journaliste Bigirimana, le sénateur Ntasano, etc… n’ont pas eu la même chance.
    Je ne vois pas matière à blamer l UE

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Cacophonie dans un ministère

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Cacophonie dans un ministère

Qu’est-ce qui se passe réellement entre le ministre ayant l’Aménagement du Territoire dans ses attributions et son directeur général de l’Urbanisme et de l’Habitat ? Dans son communiqué du 29 mai, Madame le directeur général met en demeure les acquéreurs (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

505 utilisateurs en ligne