Politique

Des réfugiés congolais désemparés

30/01/2018 Edouard Nkurunziza 0

Ces personnes fuyant les affrontements dans certaines localités du territoire de Fizi au Sud-Kivu, ont déjà enregistré 2 décès et 40 hospitalisés depuis leur arrivée à Rumonge, il y a 5 jours. Ils ne savent pas à quel saint se vouer.

Des embarcations accostent le bord du lac Tanganyika

Plus ces combats entre le groupe rebelle Maï-Maï Yakutumba et les FARDC s’intensifient, plus le nombre de réfugiés augmente, ce qui complique les humanitaires.

Ce lundi 29 janvier, certains réfugiés indiquaient vouloir retourner dans leurs pays, du moins à Uvira. Ils en ont même fait une demande. Ils évoquent de mauvaises conditions de vie dans leur centre d’accueil. Ces réfugiés font savoir qu’ils ne peuvent plus tenir.

Depuis leur arrivée, cela depuis 5 jours, ils n’ont pas encore, à proprement parler, bénéficié d’aucune assistance alimentaire. Ils se disent exposés aux maladies des mains sales.

Cette situation est à l’origine de plusieurs maladies dont les occupants de ce site souffrent. Entre autres diarrhée et vomissements. Avant d’ajouter le paludisme. Ils n’ont pas de latrines encore moins de moustiquaires. Cette région grouille de moustiques.

Pour Juvénal Bigirimana, gouverneur de la province Rumonge, les demandes de retour sont  irrecevables. Il invoque la loi régissant les réfugiés : «Ils doivent passer par des centres de transit pour rentrer».

Signalons que jusqu’au soir de ce dimanche 28 janvier, plus de 7.000 Congolais s’étaient déjà fait enregistrer comme réfugiés. Plus de 1.000 autres sont arrivés au petit port commercial de Rumonge.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Du choc de deux « feuilles de route »…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Du choc de deux « feuilles de route »…

Deux ans avant les élections générales, le compte à rebours commence. Les états- major des acteurs politiques sont à l’œuvre. Pour les uns, il faut coûte que coûte se maintenir au pouvoir, le garder jalousement, le renforcer, avec le moins (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

673 utilisateurs en ligne