Archives

Conseil national de sécurité : non au déploiement de troupes étrangères

23/12/2015 Abbas Mbazumutima 23
Accès réservé aux membres du Club des amis d'Iwacu

Pour accéder à l’ensemble de nos contenus numériques, abonnez-vous et devenez membre du Club des amis d’Iwacu

Votre abonnement vous donne accès à :
  • Toutes nos archives numériques (10 ans), soit près de 15.000 articles
  • Un moteur de recherche avancé, simple d'utilisation et performant
  • Notre newsletter quotidienne et nos alertes
  • Nos publications imprimées en accès numérique dès leur parution
  • Nos éditions spéciales imprimées et en ligne

Soutenez une presse indépendante et de qualité !

Abonnez-vous maintenant !

Consultez nos offres et bénéficiez de l’information la plus complète sur le Burundi

Forum des lecteurs d'Iwacu

23 réactions
  1. Jules

    Bonne fête,
    Hutu, tutsi, twa ,banyamurenge ouvrent vos yeux et respectent vos semblables,
    ça faisait de milliers d’années que vous vivaient ensemble malgrè certaines diversités
    .La conquete du pouvoir et le desir extrême et charnel qui vivre aux détruments des autres ou après l’assassinat
    des autres doivent reveiller votre conscience
    Vous connaissaient plus que moi les assassinats de hutu de Ntaga na Marangara,
    l’assassinat atroce dedu tutsi Prince Rwagasore qui voulait que les tutsi partager les biens du pays avec les hutu et twa
    L’assassinat ignoble du President Ndadaye Merchior vous disez rien?
    L’assassinat des Président Ntibantunganya Cyprien et de Habyarimana Juvenal du rwanda tous hutu ne sont pas une grande provocation?
    les tutsi et hutu et banyamurenge tués au Rwanda,au Burundi ,en Ouganda,au Congo pour que les tusti prennent le pouvoir et piller les richesses de autres ne vous donnent pas de leçons?
    arrêtez de suivre les tueurs que ce soit les tutsi que ce soit les hutu
    unissez vous en paix
    Jeuses fetes

  2. nduwimana pierreclaver

    MANA,URABABARIRA NTIBAKIMENYA NIVYO BAVUGA.

  3. Eric Sindayigaya

    C’est superflu de proférer des propos vains et inutiles! Le Burundi ne trouvera jamais remèdes à ces maux par ces entredéchirements!Conjuguons plutot nos efforts pour éradiquer le mensonge et rumeur et proner la paix et sécurité pour tous les burundais!Vive le Burundi le pays de nos encêtres!

  4. Jmm Man

    Cesar,
    Tu fais pitie a la race humaine! Pourtant, tu me semble sincere, mais tu es aveuglee par une haine stupide. En fait pour toi, le crime est le massacre de militaires et policiers! Tu ne parles pas de la population tuee par les militaires! Ou tu n’y crois pas du tout? Ils ont été tues par Kagame peut-etre ? Et sur quoi tu te bases si tu l’affirmes? La verite s’il te plait!
    Comment peut-on etre fanatique a ce point?

  5. CESAR

    Le génocide est la qualification juridique d’un crime ou des crimes. Sa définition est précise. C’et un mot fort qui a un sens profond. Sous peine de tomber au niveau le plus bas dans les divagations, aucun homme pourvu de bon sens élémentaire ne peut qualifier de génocide les crimes commis au Burundi par les escadrons de la mort formés et armés par Kagame. C’est pitoyable et minable d’entendre certains Burundais dont Buyoya en l’occurrence parler de génocide des Tutsi par leur gouvernement. Au vu des dires de ces gens, le mot génocide est un devenu un slogan passe partout qu’ils peuvent proférer comme bon leur semble. S’ils cherchent la compassion et la pitié internationales à l’instar des Tutsi Rwandais, c’est peine perdue car Kagame, devenu protecteur des Tutsi burundais, a bien précisé que les crimes commis au Burundais ne peuvent en aucun cas être qualifiés de génocide. Il convient de constater que le mode opératoire relativement aux crimes commis dans certains quartiers de Bujumubra est rigoureusement identique à celui des crimes commis sur l’ensemble du Rwanda lors de la guerre du FPR sous le commandement de Kagame contre le Rwanda. La décision des autorités rejetant irrévocablement le déploiement des soldats envoyés par l’Union Africaine est une bonne décision. Par cette décision, une fois de plus, le président Nkurunziza prouve qu’il est effectivement commandant en chef de son pays et que le Peuple Burundais doit être fier de lui. Il l’a déjà prouvé en mettant en échec le coup d’Etat préparé par Kagame à son endroit. Certes ils sont jeunes, mais les soldats burundais ont fait preuve de leur sens du devoir et de leur savoir-faire. Ils ont surpris Kagame. Il pensait qu’au Burundi le pouvoir est dans la rue comme au Rwanda en 1994 et que n’importe qui peut le ramasser. Il a commis une erreur d’appréciation. Il en de mêmes des aventuriers qui sont venus ici pour lui demander protection et l’aide afin de détruire leur pays. Si négociations il y a entre le gouvernement légal du Burundi et les vrais opposants, la place des criminels est ailleurs. Ils doivent être exclus des négociations car un gouvernement légal digne de ce nom ne peut en aucun cas négocier avec les assassins des policiers et auteurs des attaques des casernes militaires c’est-à-dire tous ceux qui entendent détruite l’Etat Burundais ou porter attente à ses intérêts vitaux. Les mandats d’arrêt internationaux qui les frappent doivent être implacablement mis en exécution. Il y va de la crédibilité du gouvernement burundais. A défaut, il aura à faire face à des dizaines de bandes armées, sachant que les marchands d’armes n’attendent que ça. Les maîtres du monde disposent des millions voir des milliards de tonnes d’armes devenues obsolètes. Ils cherchent désespérément où les envoyer car le stock coûte cher. Aliment les terroristes contre les gouvernements légitimes ne leur cause aucun problème. L’important pour eux est de pouvoir déstocker et fabriquer les armes nouvelle génération et ainsi créer des emplois pour leurs concitoyens. Autrement dit, ils arment les nègres pour qu’ils s’entretuent comme des chiens enragés et partant détruisent leur pays. Ils inventent des mots « génocide » qu’ils colportent à grande échelle et le font avaler les mêmes nègres qui, à leur tour le chantent sur tous les toits. La parfaite illustrations sont les propos de Buyoya, ancien président du Burundi, sur RFI et de certains Burundais prétendument intellectuels. Ils font pitié. Par leurs agissements, ils détruisent matériellement et humainement leur pays. Et après ? Qui va construire leur pays ? Des milliers d’enfants errent dans les camps de concentration comme des chiens sans maître sont privés d’école et conséquemment leur future est irréversiblement gâchée. Ceux qui manipulent les pauvres paysans, pensent-ils à leurs progénitures alors que les leurs sont les bonnes écoles ici au Rwanda et ailleurs ? Comment peuvent-ils prétendre être aptes à diriger le pays alors qu’ils sont irréfutablement dépourvus de sens d’intérêt général et de compassion humaine élémentaire ? Si combattre un régime tyrannique est un acte légitime, en l’espèce, sous peine de mauvaise foi, nulle ne peut soutenir que le régime burundais actuel est tyrannique. Par ailleurs, ceux qui accusent le président Nkurunziza de despotisme, force est de constater qu’ils sont venus ici au Rwanda pour demander protection à Kagame et aider afin de liquider le président burundais alors qu’il est de notoriété publique qu’en matière de tyrannie, à côté de Kagame, Nkurunziza est un nain. Au regard de leurs dires, ils ont demandé à un tyran de les protéger contre les agissements d’un autre tyran, à moins que pour eux il y ait de grands despotes et de petits despotes. Même à supposer que ce soit le cas, Nkurunziza ne serait sûrement pas devant Kagame.
    Par conséquent par leur agissement, ils se sont discrédités et sont la honte des Burundais et Africains nègres à moins qu’ils ne soient pas nègres comme les Tutsi Rwandais qui sont une race sui generis en Afrique (voir Affaire SOS RACISME FRANÇAIS VIA IBUKA FRANCEC/PIERRE PEAN sur la Toile).
    Je dis TUTSI car ce sont eux qui évoqué ce mot en sous-entendant qu’il s’agit du génocide des Tutsi Burundais car il ne peut y avoir génocide des Tutsi et des Hutu par un gouvernement dirigé par un Hutu.

  6. Jmm Man

    @Misaago
    Mais bon sang, comment osez-vous penser ainsi? Desarmer la population? C’est ca le probleme pour vous? Les militaires tuent des gens ligotes, et le probleme c’est le desarmement? Les gens meurent aucune enquête n’est faite et vous trouvez ca normal? Ce pays est condamnee, avec des gens comme vous!

  7. MINAGO

    ok, nubwo iciyumviro canje ari gito nkuko naje ndi muto, nagomba ndagishikirize abashatse bagisome canke bakireke. ubu reta iriko ikora ibishoboka kugira ntihaze abasoda bo hanze (naje ubwanje sindabakunda mugihugu cacu ) ariko abantu bariko bicwa abandi barishwe abandi n’indembe ziri mubusho zitanariko ziravugwa, abandi ubu ntibabona ico bokora mwarabonye uwikoroye mumuduga kuri gard du nord yanka kuja kwicwa ugwagashinyaguro, none mwebwe mubona hatopfuma haza abo basoda bagapfuma baja hagati nakanya nagatoyi hoho? ubu reta iriyemeje kubesha isi nzima ngo ibintu bimeze neza kandi amarira y’abanyagihugu tutakigira n’uwo tuyaha. UA IDAFASHE INGINGO nkuko bisabwa bazoce bahora abarundi bonyene bazobandanye batotezwa ariko bamenye ko uwuvunitse yiga gutambuka. Nayo iyi ntwaro iriko ishira imbere ibinyoma agaha ijambo abantu ba karuhariwe mugufonda ibinyoma bakaronwa akazi kukubesha ntakintu nakimwe izomarira uburundi kuko bariko babiba imico y’ububeshi n’ubusuma naho nakari vyari bihari ubu muzoja mwambwira ibizokwirikira kuko baravuga bati wiba uhetse ukabauriko wigisha uwuri mumugongo. aha rero umwe wese arimenya muri abao babeshi sinirigwa ndabagarukako. Ariko Barundi igihugu s’umuntu KUKO UMUNTU ARAVUKA HAMA AGAKURA MBERE MUNYUMA AKITABA IMANA. Ndabasavye benewacu dutandukanye igihugu n’umuntu mumazina yose yabantu avugwa bamwe bakababona nkuko boba ari imna abandi bakababona nkuko boba ari amashetani Bose igihe nicagera bazotaha NONEuburundi ntibuzobandanya kubaho.None ko buriko burasamburwa mwibaza abazoza inyuma bazobaho gute? tweho ntitwasanze ba sokuru na basokuruza barubatse tukabubamwo ego data ndumva ko hari abavuga ngo 72 bariciwe abavyeyi jewe ntabwo nariho ariko birababaje kuko nabo bari babakeneye none ko mbona ubu abariko bica nabariko bacana atai beshi ico gihe bari bahari naboba bari bahari ntabwo ari beshi bari bashoboye kwica . Jewe mumbabarire sinashaka kugaruka kurivyo vy’igihe ntariho kandi akahise k’uburundi kadatomora neza ivyabaye kuko bamwe bose bikwegerako ariko nagomba mbwire ababishaka ko KUGIRA INZIGO IGUSUMVYA IMVYAKA Ataco bizokumarira Raba igikwiye Hariho ivyanditswe kandi vyemejwe nabarundi nibikwirikizwe muzorabe ko uburundi kidasubira kuba igihugu c’amata n’ubuki.

  8. Misaago

    Si les lanceurs de grenades sont concentrés dans quelques quartiers, la police doit avant tout les désarmer pour qu’ils ne puissent pas tuer plus de Burundais

  9. Theus Nahaga

    Pour une fois dis que Bunyoni a raison. Aussi longtemps que l’UA accepte que des troupes burundaises fassent partie de l’AMISOM ou participent aux autres forme de maintiens de le paix comme en Centrafrique, L’UA se discrédite en voulant envoyer des troupes de maintien de la paix au Burundi. La première chose à faire serait de renvoyer à Nkurunziza ses militaires qui sont aujourd’hui en Somalie ou en RCA. en deuxième temps on verrait s’il serait encore nécessaire d’envoyer des troupes de maintien de la paix au Burundi ou si le probléme burundais ne se reglerait de lui-même.

  10. Mariya Budangwa

    @ Kananirabagabo Ntiyimye

    Bagosora n’a pas planifie le génocide puisque même le TIPR n’a pas pu avoir des preuves de planification, sois tranquille arrêter les mensonges chercher du bien pour le pays et pour tes frères, soeurs Burundais et tout ira bien le Burundi nous appartient tous(Hutu, Tutsi et Twa).

  11. Kananirabagabo Ntiyimye

    En coite d’ivoire, ils ont reussi. Pourquoi avez-vous peur alors?
    Vous voulez continuer a tuer des innocents a huits clos! Vous voulez detruire Arusha et vous parlez en meme temps d’une balise forte! Est-ce le premier mensonge DD? “Nous allons organiser les meilleurs elections jamais vues au Burundi, on en connait le resultat. Il n y pas de genocide…, est-ce que Bagosora aurait accepte le genocide, non…..

  12. Léonard

    Mayugi, es tu aveuglé jusqu’à ce point? Les casques bleues à RDC sont plus de 25000 hommes (25000) depuis plus de 20ans, ont ils réussi à stabiliser la DRC? Au Rwanda ils étaient combien? Ont ils sauvé les rwandais ou ont installé le FPR au Rwanda? Si tu crois que cette force africaine vienne installer tes cousins et amis au pouvoir sans passer aux urnes. Mon frère tu te trompes.

  13. Marie Claire

    Mr Hima, en d’autres termes vous ditez que si quelque chose arrive à notre président, vous allez commencer le genocide comme ce fut le cas au Rwanda en 1994 quand le président Habyarimana a été tué? La Belgique et /ou le Rwanda ne sont pas responsables des crimes qui sont entrain d’etre commis au Burundi!

  14. mayugi

    Cher président, intelligents………c’est dorer la pilule !

  15. mayugi

    Vous voulez-vous que Bunyoni et l’autre endosser cette responsabilité de génocide au regard de la communauté ? Vous vous trompez énormément. Ces mecs veulent exécuter ce génocide en dehors des regards de la communauté internationale par intermittence (Ifu y’imijira). C’est pourquoi, et je les comprends, ils s’opposent à cette mission d’interposition.

  16. mayugi

    Si au moins tu étais sincère…….

  17. kibwa jean

    Que voulez-vous que Bunyoni et sa bande disent d’autres?????Je vis à Bujumbura, je suis témoin de ce qui s’y passe. En vérité il ya un vide flagrant du pouvoir ou plutôt la bande à laisser faire. La documentation aidée en cela par une chaine très longue de faux informateurs, arrête, torture et tue tous les jours. Des innocents sont descendus dans des bus et embarqués dans “des pick up” sans plaques d’immatriculations et aux vitres fumées et……. disparaissent à jamais!!!!! Tout cela Bunyoni et son patrons savent.
    Bujumbura ne vit plus, tout le monde a peur même de son ombre. A 18h la ville est fantôme pendant que les autres villes du monde vivent. A Musaga et à Nyakabiga les jeunes tutsi ont fui ou se cachent. Tout cela Bunyoni sait, son patron aussi.
    Une chose est certaine: la vengeance entraîne la vengeance c’est leur mot d’ordre. Seulement les jeunes que l’on fauche aujourd’hui n’ont rien à voir avec 1972. En 1972, le drame n’a pas été filmé…….J’ai envie de savoir où vivra la bande quand elle ne sera plus aux affaires!!!!!!
    Kibwa

  18. MacDonald

    VIVE LA PAIX AU BURUNDI
    VIVE LA RECONCILIATION AU BURUNDI
    VIVE LA SOUVERAINETE DU BURUNDI
    A BAS LE GENOCIDE
    A BAS LES RUMEURS TROMPEURS
    A BAS LA NEO-COLONISATION
    VIVE LE BURUNDI

  19. JP

    Oui le Gouvernement est capable de proteger la population comme il l’affirme, mais l’important est de la proteger et non en avoir seulement la capacite.

  20. Karimu

    Accuser le Rwanda, c’est du n’importe quoi! les problemes du Burundi se trouvent meme a l’interieur du pays ou un petit groupe detenant le pouvoir, veut toujours eliminer tous ce qui s’opposent a eux!

  21. Jmm Man

    @Nunu
    J’imagine que vous n’avez perdu personne dans ces massacres recents! Vous etes si naive? Comment peut-il rassurer qui que ce soit ? Pour eux, la securite est une realite! Ils veulent continuer a tuer la population innocente et c’est pour ca qu’ils s’opposent a l’envoi de troupes! Est-ce si compliquee?

  22. Le Burundi est victime des ventriotes qui vendent leur pays en passant par le mot genocide qui ne peut etre commis que si la Belgique et/ou le Rwanda touchait notre Cher President. A cet effet, la plupart des dirigeants actuels sont victimes des massacres commis par les anciens dictateurs comme Micombero, Bagaza et Buyoya. Ils sont alors intelligents pour ne pas commettre l’irreparable.

  23. nunu n

    Merci monsieur Bunyoni de nous rassurer qu’il n’yaura pas de genocide. Mais, Rassurez-nous que le desarmement se fera pour tout le monde, sans distinction de quartier ni de village.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Le flambeau et non la torche !

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Le flambeau et non la torche !

« Rumuri », le flambeau. C’est ce nom élogieux que l’on donne à un universitaire. Tout un symbole. Pour les Burundais, un universitaire devrait être un modèle de la société, un éclaireur de ses petits frères et parents laissés à (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

231 utilisateurs en ligne