International

Bientôt, la vérification du respect des quotas ethniques par les ONG étrangères

13/09/2018 Edouard Nkurunziza Commentaires fermés sur Bientôt, la vérification du respect des quotas ethniques par les ONG étrangères
Bientôt, la vérification du respect des quotas ethniques par les ONG étrangères
Anicet Niyongabo : «Le recrutement du personnel local doit se faire dans le respect des équilibres ethniques et de genre disposés dans la Constitution de la République du Burundi».

Des émissaires de la chambre haute du Parlement seront bientôt dépêchés auprès des ONGs étrangères pour vérifier si les équilibrages constitutionnels sont respectés. «Les Hutus doivent y être représentés à raison de 60% et les Tutsis de 40%», a souligné Anicet Niyongabo, 2ème vice-président du Sénat, ce jeudi 13 septembre lors d’un point de presse.

Il invoque l’article 18 de la loi régissant la coopération du Burundi et les ONGs. «Le recrutement du personnel local doit se faire dans le respect des équilibres ethniques et de genre disposés dans la Constitution de la République du Burundi», lit-on dans cette disposition.

Pour rappel, la Loi fondamentale prévoit la représentation de 60% et 40% respectivement pour les Hutus et Tutsis dans l’exécutif, le législatif et dans le judiciaire. Ainsi qu’un minimum de 30% de femmes dans toutes ces institutions.

D’après le sénateur Niyongabo, les organisations réticentes seront appelées à l’ordre. «Nous ne privilégions pas les sanctions. Mais la loi est impérative, elles doivent l’appliquer». Il tient à souligner qu’elles ont eu suffisamment de temps pour s’y conformer: «La loi les régissant date de janvier 2017 ».

Interrogé si la mesure ne risque pas d’aggraver le climat tendu entre Bujumbura et la Communauté internationale, le 2ème vice-président du Sénat souligne que cette vérification s’inscrit dans les missions du Sénat.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur L’ONU, un Janus pour le Burundi?

Ils proviennent d’une même organisation, s’adressent au même pays. Pourtant, ils portent un regard tellement différent sur la situation burundaise. Le 9 août, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU, Michel Kafando, a brossé un tableau très positif, presque immaculé, (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

815 utilisateurs en ligne