Lundi 30 janvier 2023

Politique

Vive les amis du Burundi et honni soit qui mal y pense

30/09/2017 36

Des milliers de gens dont la plupart étaient des sympathisants du parti au pouvoir ont fait ce samedi 30 septembre une marche manifestation dans la capitale Bujumbura. Objectif : remercier les amis du Burundi pour leur soutien à Genève et s’insurger contre la résolution de l’UE.

Samedi, 30 septembre 2017 – Manifestation de soutien aux institutions en place au Burundi. Devant l’ambassade du Rwanda au Burundi, la foule pousse des cris en « huant » le pays voisin accusé de mauvaise cohabitation avec le Burundi. ©O .N/Iwacu

«Nous remercions les pays africains et asiatiques pour leur position en faveur du Burundi à la récente session du Conseil des Nations Unies pour les droits de l’Homme. Et disons non à la résolution de l’Union européenne et les pays comme le Rwanda et le Botswana qui l’ont soutenue». Tels sont les slogans qui ont été scandés par ces manifestants.

Point de rassemblement de ces sympathisants du parti au pouvoir, la Place des Nations unies en face de la Permanence nationale du Cndd-Fdd à Ngagara. Ces manifestants venus des différents quartiers de la capitale Bujumbura ont par la suite pris le boulevard du Peuple Murundi et se sont dirigés vers la Place de l’Indépendance.

Leurs slogans étaient entrecoupés de chansons à la gloire du président Pierre Nkurunziza. Les femmes, banderoles à la main et d’autres agitant des drapelets du Burundi ont ouvert la marche. Des hommes tenant également des drapelets du Burundi et de l’EAC au rythme de la musique.

Différentes personnalités dont le conseiller principal à la présidence chargé de la communication, Willy Nyamitwe, l’assistant du ministre de l’Intérieur, Térence Ntahiraja, l’administrateur de commune Mukaza, des députés, le conseiller principal du maire de la ville ainsi que d’autres cadres du gouvernement ont pris part à cette marche manifestation.

Les pays voisins comme la Tanzanie et la RDC ont été applaudis pour avoir dit oui à la résolution du groupe de pays africains. Ces pays se sont mis ensemble avec d’autres pays africains et asiatiques pour faire front aux ’’occidentaux’’. Ce qui n’est pas le cas pour le Rwanda et le Botswana voués aux gémonies pour leur soutien à la résolution de l’Union européenne contre Bujumbura.

Ces manifestants ont tenu à le démontrer, ils se sont arrêtés devant l’ambassade du Rwanda et ont entonné l’hymne national et celui de la Communauté est-africaine. C’est sous des huées et des slogans hostiles au Rwanda, sous commande d’un MC que la foule a quitté cet endroit.
«C’est à cause de la ’’dépendance économique’’ que ces deux pays africains ont voté pour la résolution de l’UE», a déclaré Térence Ntahiraja, assistant du ministre de l’Intérieur.

Selon lui, le gouvernement burundais n’acceptera jamais la résolution de l’UE.  «Je profite de cette occasion pour faire un clin d’œil à la CPI de ne pas tomber dans le piège des occidentaux et par voie de conséquence causer le désordre en Afrique».

Ces manifestations font suite à l’adoption, cette semaine, de deux résolutions sur le Burundi au Conseil des Nations unies pour les droits de l’Homme. La première a été proposée par un groupe de pays africains et l’autre est essentiellement soutenue par l’UE.

Forum des lecteurs d'Iwacu

36 réactions
  1. J.Marie

    Bit Bagenz Komuheban?Murakomey Naj Nisaw Ni Wamukunz Wany Atabibagir Kuv Ntanguy Amashur Yisumbuy Nkab ntararonk Umukunz Kand J Ubwanj Ndamushak Ar Naramubuz Kuk Uw Nakund Ubwa 1 Aheruk Kumpemukir Yagiy Anyivy 40000fbu Ark J Ndakund Nkank Guhemukirw Kand Nkank Uwumpish Kuk Naj Ntamunt Mpish Kand J Maz Imis Myinsh Ntakunz

  2. Ruzoviyo

    Ces manifestations sont destines a la consommation locale malheureusement meme ceux qu on force de consommer ne savent plus comment en manger kuko vyaragashe.nta muntu yarakwiye kubitako umwanya. Mais pour des besoins de theatre dont tu es le metteur en scene ,trouve autre chose … insulter le Rwanda n est plus a la mode. ..oh quelqu un vient de me signaler que tu as trouver un nouveau concept . Il parait que tu t insurges contre l UE qui exporte homosexualite..au Burundi. Wapi monsieur l ambassadeur la aussi tu passe a cote de la planque. Urarushe kabisa

  3. Jereve

    Ceux qui font des rapports sur la situation des droits de l’homme au Burundi devraient d’abord essayer de comprendre pourquoi ce sont toujours les mêmes qui vont manifester dans les rues. En vérité, la grande majorité des burundais en ont assez de souffrir de l’état de délabrement physique et moral dans lequel le gouvernement les a engagés. Mais ils ne peuvent pas ouvertement le dire, encore moins aller manifester leur colère dans la rue. Une seule explication vient à l’esprit : régime répressif. Il faut être un magicien pour sortir des jolis rapports avec cela.

  4. Source du Nil

    Toujours des manifestations chaque weekend,en scandant des slogans anti -Rwanda.Eh bien,le chien aboit et la caravane passe.Pendant que Willy et companies passent des nuits blanches suite à l’insomnie suite aux menaces de la CPI,le pouvoir de Kigali s’appréte à assurer la presidence de l’UA et la tâche de Willy sera un épouventail à soulever.Qui vivra verra!

    • Banza

      @Source du Nil
      « le pouvoir de Kigali s’appréte à assurer la presidence de l’UA … »

      Le pouvoir de Kigali va présider l’UA comme il préside le Rwanda?
      Pourquoi pas? La Belgique (30 528 km²) a dirigé le Congo (2,345 millions km²) durant plus de 50 ans.
      Mais je ne crois pas que le pouvoir de Kigali pourra mâter l’ensemble des africains comme sont mâtés les rwandais.

  5. Masabo

    C’est une honte pour cet ( …..censuré, insulte)Nyamitwe qui manifeste devant une ambassade sans ambassadeur, ni premier conseiller d’ambassade. Pourquoi il n’est pas aller huer devant l’ambassade des USA, UE, Belgique, France qui aussi ont voté Yes pour la résolution de UE? L’amnésie dans le quel vous avez plongé ces Imbonerakures qui passent tous les week-end dans les rues au lieu de travailler, un jour lorsqu’ils se reveilleront ils vous demanderont pourquoi ils ont perdu du temps unitilement. Ils vous demaderont pourquoi de la pauvrété, pourquoi des discours de haine et toujours des menaces envers le voisin Rwanda. Est ce que Nyamitwe oublie que le Burundi a aussi l’ambassade à Kigali? Et si les rwandais faisaient la même chose? De toute façon le Rwanda est indépendant, il a droit de faire un choix sur un vote.

    • Source du Nil

      @Masabo :Vous avez bien expliquer l’inefficacité de manifester toujours devant l’ambassade du Rwanda à Bujumbura,sans ambassateur ni son adjoint.L’année prochaine sera houleuse avec le President Kagame à la tête de l’UA Avec le concours de l’UE et les Etats -Unis,une pression sera mise sur l’UA et l’EAC pour contraindre le pouvoir DD de negocier avec l’opposition exterieure et collaborer avec les deux commissions d’enquétes de l’ONU sur le droit de l’homme.Wait and see.

  6. Murimyi

    Quand « pouvoir arrogant » épouse « sottise », le couple engendre « médiocrité criminelle ».

    • Gacece

      @Murimyi
      Vous en créez des expressions! Ça devrait être criminel d’écrire des sottises pareilles.

  7. Jean Habonimana

    Analyse froide de la situation après le terrible coup africain de Genève. Le triomphe diplomatique des DD s’ajoute à la victoire militaire, policière et milicienne. La résistance est groggy mais aucune lutte n’est facile. Une seule consolation. Le Kenya n’a pas voté contre la résolution de l’UE alors que son ambassadeur à Bujumbura est une pièce maitresse des soutiens DD. Autre constat révélateur. A la tête de la manifestation figurait l’homme fort du régime, Willy Nyamitwe, dont TV 5 pense que c’est le futur président de la République. Autre élément majeur : Le régime chrétien d’origine divine est spécialiste des retournements extraordinaires. Voici un florilège de ces exploits dignes d’un régime réellement d’origine divine :
    1. L’opposition contre le 3ème mandat céleste est organisée d’abord et avant tout par les personnalités hutues de premier plan y compris au sein du parti DD. La machine de propagande DD parvient à blâmer la jeunesse tutsie et le régime donne l’ordre de la massacrer, mutiler, castrer, violer, embastiller et exiler. Et la crise devient ethnique alors qu’elle était uniquement politique. Et pourtant avant la crise les ultras dénigraient les dirigeants DD comme étant de faux hutus au point qu’ils n’avaient aucune chance face à Rwasa, le vrai des vrais. Pas d’élections libres, pas de défaite face aux vrais hutus. Premier retournement.
    2. Le 13 mai 2015. Le pouvoir est par terre, la résistance galvanisée par le courage des femmes est maîtresse de la ville de Bujumbura. Patatras, un coup d’Etat salutaire pour le régime détruit toute l’œuvre de la résistance héroïque de la jeunesse. L’ordre de les exterminer est donné : Bazoshira nk’ifu y’imijira. « Ils seront exterminés jusqu’au dernier ordonne le chef chrétien d’origine divine ». Aussitôt dit aussitôt fait.
    3. Retournement diplomatique à Genève alors que notre grand journaliste Kaburahe avait conclu à un KO sans appel. Le boxeur DD qui était par terre se relève et assène un coup triomphal à la résistance. Il lève les bras du triomphe et ce sont les manifestations monstres que dirige l’homme fort et intelligence extraordinaire du régime, Willy Nyamitwe.
    4. Comment oublier les autres retournements : L’achat de la conscience de l’UPRONA depuis 2005 pour quelques liasses de billets et les ridicules honneurs du pouvoir. L’irresponsabilité morale des NU qui étaient garantes des Accords d’Arusha et dont la parole n’engage que ceux qui y croit. L’achat de la Cour constitutionnelle pour quelques casiers de limonade (pas d’alcool, ce serait un péché pour des dirigeants born-again) et le poste d’administrateur à la Brarudi. Au fait la banque Paris-Bas est poursuivie d’avoir armé nos alliées Interahamwe, le journaliste néerlandais Olivier van Breem pense qu’il faudrait poursuivre Heineken qui finance le pouvoir coupable de crimes contre l’humanité.

    • Victor Runyota

      Tres bien pense!

    • John

      @jean, uri uwa mbere. Uti »vrais des vrais » de la pureté ethnique. Chez nos voisins du Nord,les extra s’appelaient CDR,tenants de ce que l’on appelait…. »Power ». Très dangereuse, cette voie idéologique!!

      • Banza

        @John
        Et maintenant, comment s’appellent les nouveaux extras? Car la nature a horreur du vide! Les anciens ont été substitués! C’est le moins que l’on puisse dire, sauf à nier une évidence!

        • John

          @ Banda; avec une énorme différence: le genocide vs le vivre ensemble. Des extras d’un autre genre!

          • Banza

            @John
            Vous aimez bien faire semblant tout en sachant bien que l’habit ne fait pas le moine.
            Vous feignez ignorer qu’il reste plus de 200.000 mille rwandais qui ne mettent pas le pied dans leur pays. C’est cela que vous appelez vivre ensemble, vous!

    • Gacece

      @Jean Habonimana
      Analyse froide vous avez dit. Vous devriez retourner apprendre ce que c’est qu’une analyse froide! Mais surtout ne retournez pas à la même école puisque vous risquez d’y apprendre la même chose.

      Dans une analyse froide, il n’y a pas de parti pris, et votre commentaire est plein d’expression comme « coupable de crimes contre l’humanité », « achat de conscience » (moi je ne savais pas qu’on peut acheter une conscience), « irresponsabilité morale », « retournement diplômatique », et j’en passe.

      Mais si vraiment vous croyez que ceque vous venez d’écrire est réellement une analyse « froide », j’aimerais s’il vous plaît m’acheter « quelques consciences ». J’ai seulement besoin de 3 consciences, encore conscientes svp. Pas plus! Je voudrais me consacrer à une étude sur le foid et le chaud dans des analyses.

      C’est d’accord?

      • Pappy Pick

        Mr Gacece, pour une fois vous dites vrai: vous avez franchement besoin de vous acheter une conscience, reconnaissant de facto qu’aujourd’hui vous n’en avez pas une- ce n’est pas moi qui le dit, c’est sieur Gacece lui-même.
        J’étais convaincu depuis longtemps que des individus pouvant penser et agir comme le font Gacece et les gens au pouvoir « céleste » au Burundais n’avait pas de conscience, et, s’ils en avaient une, elle devait être absente pendant qu’ils pensent et agissent.

        • Gacece

          @Pappy Pick
          J’en ai une, de très mauvaise qualité. Et en plus plus, elle est à vendre où à échanger. Il parait que celles qui sont de mauvaise qualité sont les plus prisées parce qu’elles sont facilement manipulables.

          C’est pour cela que j’en cherche trois, parce que je ne veux pas prendre le risque d’avoir une seule et la déteriorer comme mintenant.
          Alors on fait comment, j’accepte de la monnaie en FBU seulement! Êtes-vous preneur?

          Allez! Vous n’allez quand même pas refuser de sauver une conscience, vous qui en avez une qui est encore intacte?!

  8. Mambo

    Ngoja tu kidogo mutaona mambo! Natwe les Burundais non DD on aura l’occasion de descendre dans les rues !! Wait and see!

  9. Source du Nil

    Ces genres de manafestations pro-DD devenus hebdomadaires ne changeront rien en ce qui concerne la communauté internationale determinée à punir sevèrement les auteurs des crimes contre l’humanité,car le genocide des tutsi au Rwanda en 1994 est encore fraiche dans leur mémoire,et les hutu au pouvoir aujourd’hui comme le Rwanda en 1994,ne presage rien de bon envers la minorité des tutsi du Burundi.C’est pourquoi la tête dirigeante du CNDD -CDD devra absolument subir les sanctions de l’UE et les USA.

  10. Gacece

    Honni soit qui mal y pense!

    Décidément, vous savez comment nous toucher.

  11. Rurihose

    Mais que veulent prouver les organisateurs de ces mannifestations?
    Quand les autres manifestaient, c’était une insurrection et on tirait à balles réelles

  12. roger crettol

    Et si les vrais amix du Burundi étaient tout simplement ceux qui ont l’honnêteté de critiquer les actions et intentions d’un gouvernement, là où elles apparaissent dommageables ou malvenues ?

    Dans la bonne tradition africaine du grand-frère qui met en garde.

  13. James

    Ce sera trop tard quand ces perroquets comprendront qu’ils ont été roulés. Hier ils accusaient les Banyabururi de leur avoir privé les études. Oseront-ils accuser leurs embrigadeurs actuels de les avoir transformés en caisses de résonnance au lieu de rattraper le temps que les premiers leur ont fait perdre? Qui vivra verra.

    • Wouter

      Nous aussi nous avons été longtemps manipulés par les régimes successifs au Burundi , aujourd’hui nous avons appris. Vous qui manifestaient au Burundi , vous faites fausse route vous le comprendrez plus tard, peut être trop tard.

      • Gakara alphonse

        toujours des manifestations yewe Burundi bwacu…….n’essayez pas de déranger le voisin du nord svp eux ils sont occupés à travailler (iterambere) videz les caisses de l’état bientôt c’est la fin du
        régime merci.a

        • Kayo

          Qu’est ce que le voisin du Nord ne fait pas il ligote de gens jusque dans leur demeure d’exil , il emprisonne des gens sous prétexte qu’ils se sont présentés contre lui aux élections, il fait de guerre de conquête ouvertement pour s’enrichir et continuer à tuer il organise de mascarde d’election ou le mot d’ordre c’est d’aller voter et voter lui meme à l’heure actuelle personne ne peut etre élu à plus de 90% mais chez ce voisin c’est le mode en vogue et vous osez l’enfeliciter!!!!

      • SENYAMWIZA Jean Claude

        ‘’Le peuple on peut le mener par le bout du nez. Avec le peuple on peut soulever des montagnes’’

        Ces gens-là qui sont tous les jours dans les rues de Bujumbura, de gré ou de force pour soutenir un régime qui les appauvrit me font pitié. Ce n’est pas de leur faute, croyez-moi. La majorité est forcée pour le faire, c’est certain.

    • Gacece

      En effet… « Qui vivra verra », mais ils se pourrait que ce « Qui vivra » voit autre chose que ce que vous souhaitez qu’il voit, ou pensez qu’il va voir! Personne ne peut prédire l’histoire avec précision, même s’il participe à son écriture ou s’il en rêve!. Et une question : « Ne serait-ce pas plutôt vous qui essayez de nous embrigadez en nous disant que nos sommes embrigadés?»

      Ce que vous êtes en train d’essayez de faire (sans pour autant vous garantir de réussir), c’est de culpabiliser les autres en prétendant qu’ils se trompent de leaders… Avez-vous un seul instant envisagé que ce serait plutôt vous qui êtes dans l’erreur?

      Et pour conclure, les premiers ne nous ont pas seulement fait perdre du temps… Ils ont fait beaucoup pire! Et tant qure nous vivrons, nous verrons… Et nous vous souhaitons de vivre assez longtemps pour voir… mieux!

      • Yves

        @Gacece : pourriez-vous nous faire l’inventaire de ce qu’a réalisé le leader du Burundi en douze ans ? Non, car vous évitez le sujet à chaque fois. Faisons-le donc à votre place …
        – Le domaine économique : économie en berne, taux d’inflation élevé, croissance négative, chute du PIB, la totale.
        – Le domaine des libertés individuelles : en chute libre, même les libertés de réunion et de circulation sont bafouées, le coup de dague fatal ayant été porté avec la récente possibilité de violer le domicile sans requête judiciaire préalable.
        – Le domaine sécuritaire : assassinats, enlèvements en plein jour et disparitions font partie du quotidien des burundais depuis 2015, sans la moindre perspective d’accalmie.
        – Le domaine de la justice : catastrophique. La Cour Constitutionnelle a été mise au pas, les justices inférieures prodiguent une justice à deux vitesses. Pratiquement aucune des disparitions d’opposants politiques ou de journalistes n’a mené une enquête sérieuse et impartiale.

        Quel merveilleux leader, en effet. Que dis-je, c’est l’homme providentiel

        • Meursault

          @Yves
          Il ne faut pas seulement parler de « leader merveilleux et homme providentiel » mais aussi du guide éclairé et grand timonier à l’instar du grand « leader » et homme-léopard du Zaire: Mobutu sese seko kukungwendu wazabanga.En fait,en dehors chapeau en peau de léopard et de l’abacost que Nkurunziza ne porte pas,les deux se ressemblent et s’égalent dans la corruption et la gestion catastrophique de leur pays.

          • Gacece

            @Maursault
            Non ils ne se ressemblent en rien! C’est vous qui essayez de créer cette illusion. Votre Mobutu adulé était dans les grâces des occidentaux tout au long de sa bésogne. Il a été lâché quand ils se sont rendu compte qu’il était temps pour eux de le remplace. Mais en plus du chapeau en peau de léopard et du costume Abacost, il y a aussi la quantité de minerais et de ressources naturelles auxquels avait accès Mobutu qui font qu’ils veulent s’intéresser moins à Nkurunziza. Donc, votre référence et votre comparaison ne sont qu’une enième tentative de le diaboliser.

        • Gacece

          Je ne suis pas la personne la plus désignée pour vous faire l’inventaire des réalisations du gouvernement actuel du Burundi. Il y a les ministères et leurs porte-paroles qui peuvent vous renseigner mieux que moi. Alors allez leur demander.Je suis convaincu qu’ils le feront avec plaisir… Vu votre expérience en la matière, vous pourrez même essayer de les piéger pour qu’ils se dédisent ou pour qu’ils vous livrent les secrets les mieux gardés de leurs pratiques gouvernementales.

          Cela étant dit, vous me connaissez assez bien pour savoir que je ne me dérobe jamais quand il s’agit de répondre. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé…

          À chaque fois que je livre réellement le fond de ma pensée, sans réserve aucune, en ce qui concerne le passé, mes commentaires sont mystérieusement mis à l’état « disparu »… Et ce, en restant poli et courtois comme d’habitude!… En tout cas, la personne qui devrait être primée pour cela fait bien sa bésogne et mérite sa prime. Je vais alors m’y prendre autrement…et je vais répondre!

          Il n’y a pas très longtemps – ça c’était quand j’étais encore très jeune -, j’avais cette merveilleuse chance de parcourir, matin et soir, 4km de route pour me rendre à mon école primaire. 8 km à la marche ou à la course par jour, c’était du sport. Mais il y avait d’autres plus chanceux que moi : ils avaient plus de 10 km aller et 10 km retour. Quelle injustice! Par contre, il m’arriver de temps en temps de m’approcher de leur bilan quotidien, quand je devais retourner à la maison au repas du midi : 16 km, ce n’était pas mal.

          Mais que voyons-nous? Le régime actuel qui ose construire des écoles partout sur toutes les collines!? Quel sacrilège! Ils ne savent pas que les enfants de moins de 11 ans ont besoin de faire du sport très tôt le matin et très tard le soir? Et ce, du lundi au vendredi, de préférence les pieds nus, parfois même sous la pluie? Parfois même encore avant ou après avoir passé quelques heures de la journée agénouillé sur le ciment ou les cailloux du plancher de la classe pour avoir été en retard? Et que dire d’aller puiser une altérante eau à la fontaine de la vallée à 2 autres km?

          Avec un entraînement pareil à l’endurance, on pourrait croire que tous les enfants de l’époque seraient devenus de Francine Niyonsaba ou des Vénuste Niyongabo. Mais non! Jusqu’à présent, n’y a qu’une seule Francine Niyonsaba et un seul Vénuste Niyongabo. Tout ce que je remarque, la seule chose qui vaille dans tout cela, c’est d’avoir un nom qui commence par Niyo-. pour réussir comme courreur de fond, et d’être Francine ou Venuste… Les vrais champiions olympiques.

          Àprès 17 ans passées à l’extérieur du pays à avoir peur d’y retourner à cause de ce que je lisais dans des commentaires comme les vôtres, je me suis jurés que j’aillais tout faire pour combattre la manipulation de l’information. Et c’est ce que je fais, n’en déplaise! Et je le fais par pur plaisir! Et c’est par pur plaisir que je vais continuer, sans relâche!

          Par exemple,

          – L’école de mon village a été construite à 5 minutes de marche (1 minute si c’est à la course) de la maison où j’ai grandi. J’aurais aimé avoir cette facilité à l’époque ;

          – J’ai appris sur le tas (en voyant le camion) qu’on avait plus besoin de courir se cacher quand le camion-benne «mafu-mafu » de l’armée s’approchais ;

          – J’ai également appris sur le tas (en y allant) qu’on pouvait entrer et sortir (vivant) de certains quartiers (de Bujumbura) qui étaient des champs de terreur absolue en 1994-1995;

          – J’ai appris aussi qu’on pouvait sortir de chez soi le soir après 16:30, non pas pour aller dormir dans la brousse à côté ou loin du village, mais pour voir les amis, pour aller dans un club de danse, pour regarder les étoiles, …

          – Je sais de connaissance, que des assassinats, des enlèvements/disparitions, sont des activités criminelles qui se retrouvent partout dans le monde;

          – Pour la première fois en 2015, j’ai appris que la Cour constitutionnelle pouvait prendre des décisions.

          Vous regardez les statistiques, je regarde les petits plaisirs et facilités de la vie quotidienne, qui à première vue ne signifie rien pour vous, mais valent beaucoup pour les autres. Le PIB a toujours été là, les taux d’inflation fluctuent et contiueront de fluctuer partout dans le monde, les exactions des policiers et autres services de sécurités s’observent partout dans le monde (cfr Espagne) et parfois il n’y a que peu ou pas de condamnation (Noirs des États-Unis).

          Il n’est peut-être pas le merveilleux leader ou l’homme providentiel que vous préférez, mais je dirais que de ce côté là, certains Burundais (beaucoup de Burundais), aiment le côtoyer de temps en temps, une certaine fin de semaine à l’église ou au travaux communautaires. Que voulez-vous! Depuis que le Burundi est le Burundi, c’est le seul président duquel ils peuvent s’approcher. Vu que les autres étaient très occupés à les regarder de haut (et c’est peu dire), ils n’ont aucune autre référence pour comparaison.

          Et que vous le jugiez de médiocre ou pas, qu’il le soit ou pas, c’est lui qu’ils veulent. Et la seule volonté qui compte, c’est la leur… pas la vôtre! Jusqu’à nouvel ordre!

        • Karundi

          @Yves « pourriez-vous nous faire l’inventaire de ce qu’a réalisé le leader du Burundi en douze ans ? »
          Il a notamment refusé que les pions du colons que vous êtes ne vendez le pays aux Occidentaux. C’est très très important. Et je ne passerai jamais sous silence le fait qu’il a désillusionné les « nduMuja w’abazungu » qui vous croyiez le Centre de la terre et le Nombril du Pape. Au moins, vous savez désormais que « Umwana w’Umwami atama aronka ivy’aririye »; et êtes en train d’apprendre à être gouvernés et vivre une vie de citoyens lamda comme nous l’avons fait pendant des dizaines des décennies. Grognez mais marchez!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 145 users online