Mardi 18 juin 2024

Société

Urubugu : Un jeu traditionnel de calcul mental extrêmement complexe

27/05/2024 3
Urubugu : Un jeu traditionnel de calcul mental extrêmement complexe
Au total, il y avait neuf compétiteurs

Urubugu, l’un des legs de la tradition ludique culturelle du Burundi, qui était en net recul, commence à être mis en valeur à travers des compétitions nationales. Gisabo Tours, une entreprise qui œuvre dans le secteur de la promotion du tourisme, a organisé un championnat national du jeu Urubugu, pour la 4e édition, le vendredi 24 mai 2024 à Kigobe.

Urubugu ! Umuhivu w’akaranga, comme tout jeu, a ses règles. Deux compétiteurs sont en face. Les règles difficiles d’ikibuguzo peuvent rendre ardu et aléatoire le calcul mental qu’exige ce jeu. D’abord, on procède au tirage au sort pour savoir qui va commencer (Uwuza kurasa ou Uwuza).

Et puis, on se rassure que chaque compétiteur ait 32 billes (inka). Chacun des deux compétiteurs a le droit de disposer (Gukenyura) de façon aléatoire ses billes dans les seize trous d’ikibuguzo. Il est donné au joueur un petit moment de dix secondes pour regarder et mémoriser le contenu de chaque trou.

Ensuite, l’arbitre se tient dans un endroit où il peut mieux voir l’ikibuguzo avant de donner l’autorisation au premier compétiteur (Uwaje) de commencer.

Les deux adversaires jouent alors jusqu’à ce que l’un se retrouve avec tous ses billes vidées. Pour avoir le gagnant, il faut un deuxième round. Celui qui a commencé avant (Uwarashe), cette fois-ci vient en deuxième position. S’il arrive que les deux compétiteurs égalisent, on passe au tirage au sort.

Lors de la présente édition, sur neuf compétiteurs, il y a eu trois gagnants. Le premier a eu une enveloppe de 250 mille francs burundais, le deuxième une enveloppe de 200 mille francs burundais et le troisième une enveloppe de 150 mille francs burundais. Chacun est aussi rentré avec un Ikibugu.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Novat Nintunze

    Déscription incomplète du jeu, en moins qu’il ne soit simplifié à dessein.

    A la fin, le potentiel gagnant tourne le dos et récite précisément le contenu de chacune de ses cases. La récitation se passe comme ceci :
    Le gagnant : « Kibugubugu we ! »
    La réponse du publique (en cœur) : « Nabuguje ! »
    Répété 2-3 fois
    Après-ça, le potentiel gagnant récite le contenu des cases. S’il se trompe, le jeu est nullifié

    • jereve

      Je pense qu’il s’agit de deux jeux différents mais sur le même console ikibuguzo. Le premier implique beaucoup plus un calcul mental rapide qui consiste à récupérer les billes de l’adversaire. Il y en a même qui réussissait à saisir toutes les billes au premier coup, sans donner la chance à l’autre de faire son jeu. C’est ce qu’on appelait impaga (le terme est aussi utilisé dans d’autres jeux).
      Le deuxième jeu est beaucoup plus un travail de mémorisation où il faut se rappeler le nombre de billes qui sont ou qui restent dans chacun des trous d’ikibuguzo.
      Il n’était donc pas nécessaire de combiner les deux jeux pour gagner une fois.

      • Novat Nintunze

        Ah! je vois mon erreur. Merci

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 1 769 users online