EN

Société

Université du Burundi : situation socio-professionnelle explosive

02/10/2020 Fabrice Manirakiza Commentaires fermés sur Université du Burundi : situation socio-professionnelle explosive
Université du Burundi : situation socio-professionnelle explosive
La suspension de la pension de retraite suscite une tension à l’UB

Le ministre de l’Education nationale et de la Recherche scientifique, Gaspard Banyankimbona, alerte sur une situation socio-professionnelle explosive qui prévaut à l’Université du Burundi (UB).

« Pour sauver l’Université du Burundi qui tend vers une situation de de dégénérescence, nous sollicitons l’implication de la plus haute autorité pour décanter cette situation et si possible sursoir à cette mesure afin de préserver un climat de travail apaisé et serein à l’Université du Burundi. » Lit-on dans une correspondance du ministre en chargé de l’enseignement supérieur Gaspard Banyankimbona, du 30 septembre 2020, adressée au premier ministre. La mesure dont il est question dans cette lettre est la suspension, depuis le mois d’avril 2020, de la pension de retraite pour le personnel de l’Université du Burundi. Depuis, le ministre fait savoir qu’un climat de mécontentement règne au sein du personnel.

Gaspard relève des conséquences prévisibles de cette situation : fuite des enseignants vers les universités de la sous-région ou vers les universités locales privées qui offrent de meilleures conditions salariales ; ce qui est susceptible de paralyser les activités d’enseignement et de recherche. En plus, I ’écroulement du cycle de master et de l’Ecole doctorale qui viennent de naître il y a à peine trois ans par manque d’enseignants, de promoteurs de mémoires ou de thèses.

Le ministre souligne qu’à entendre les mécontentements du personnel ces derniers jours, des revendications syndicales pressantes pouvant dégénérer en mouvements de grève sont prévisibles. De plus, la plupart des assistants partis en formation risquent encore une fois d’y rester, ce qui constituerait une perte énorme pour l’UB et pour le pays.

Des statuts du personnel qui avaient réglé tant de problèmes

Le ministre rappelle que les personnels de l’Université du Burundi sont régis par des statuts âprement négociés pour effectivement éviter ce genre de conséquences. L’article concernant une pension de retraite stipule que : « la mise à Ia retraite prend effet au terme de I ‘année au cours de laquelle l’âge limite a été atteint. Une fois admis à la retraite, Ie membre du personnel jouira d’une allocation de retraite équivalent à son dernier traitement d’activité pendant 6 mois. A I ‘expiration de cette période, Ie membre du personnel bénéficie d’une pension de retraite représentant 75% de son dernier traitement d’activité ; l‘Université ne prenant alors en charge que la partie complémentaire à celle que le régime des pensions lui verse suivant la loi “.

Selon le ministre Banyankimbona, ce nouveau statut a permis que la paix et ta stabilisation socio-académique soient une réalité à l’UB. « En effet, depuis la mise en place de ces nouveaux statuts, aucun mouvement de revendication du personnel n’a été observé. Cependant, la mesure prise de supprimer cette pension de retraite sans préparation préalable des bénéficiaires crée déjà une situation explosive qui risque de ressusciter le mauvais climat évoqué ci-dessus. »

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

“La liberté est la règle, la détention l’exception”

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur “La liberté est la règle, la détention l’exception”

22 octobre 2019, un mardi noir, sombre. Un jour où la vie a été bouleversée pour Agnès, Christine, Térence et Egide. Un jour qui pourrait donner raison à Michel Delpech dans sa chanson : « Il y a des jours (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 305 users online