Vendredi 14 juin 2024

Politique

TRIBUNE DE FREDERIC BAMVUGINYUMVIRA : INSTITUT ALDI OU CADRE STRATEGIQUE DE DEBAT ET DE PROPOSITIONS DE SOLUTIONS SUR LA LUTTE CONTRE LE MOUVEMENT MIGRATOIRE EN AMONT

27/09/2023 3
TRIBUNE DE FREDERIC BAMVUGINYUMVIRA : INSTITUT ALDI OU CADRE STRATEGIQUE DE DEBAT ET DE PROPOSITIONS DE SOLUTIONS SUR LA LUTTE CONTRE LE MOUVEMENT MIGRATOIRE EN AMONT

Introduction

L’ampleur du mouvement migratoire par les temps qui courent est révélateur des inégalités dans le monde. Les migrants quittent des zones pauvres ou socio-politiquement en crise pour rejoindre, contre vents et marées, les pays riches ou sécuritairement plus sûrs.

Selon la Secrétaire d’Etat à l’Asile et à la Migration, sur les Ondes de Matin Première de ce mardi, 04 octobre 2022, elle déclare que pour le Burundi : « Il y a une filière qui passe par la Serbie, c’est pourquoi on a réagi et on a pris des contacts diplomatiques avec la Serbie pour résoudre cette situation ». Sur 24.000 demandeurs d’Asile en 2022, quatre pays entrent en ligne de compte : il s’agit de l’Ukraine, de l’Afghanistan, du Burundi et de la Palestine, selon le même article.

Les migrations ont de nombreuses conséquences aussi bien sur les territoires d’origine que sur les territoires de destination.
Vu globalement, le phénomène migratoire devient de plus en plus préoccupant et fait déjà partie des enjeux planétaires qu’il devient impératif d’en comprendre les tenants et les aboutissants pour y faire face.

Le phénomène devient de plus en plus épineux dès lors que des partis politiques s’en mêlent. Le phénomène migratoire figure comme point N° 1 sur les agendas des partis politiques lors des compagnes électorales. Les partis de droite qui s’inscrivent en faux contre ce phénomène engrangent de plus en plus des voix et accèdent de plus en plus à la gestion des Etats en Europe.

En termes de causes, nous pouvons citer quelques -unes notamment l’instabilité politico-socio-économique, la sécheresse en Afrique, la guerre russo-ukrainienne, des tremblements de terre en Turquie et en Syrie en février 2023, au Maroc en Septembre 2023, des pluies diluviennes en Libye, en Septembre 2023. Ces causes alimentent davantage le mouvement migratoire.

Définition de INSTITUT ALDI

L’institut ALDI entend verser dans ce domaine pour apporter sa petite contribution dans l’éradication de ce phénomène migratoire qui hante le monde entier en vue de la fraternisation des citoyens du monde en vertu de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ». Dès lors que cet Accord universel est encore valable, pourquoi d’un côté, ce péjoratif de « migrants », et de l’autre, ce mélioratif « d’expatriés » pour deux citoyens en mouvement dans leur monde ?

Qu’est-ce que c’est ALDI ? ALDI est un acronyme de “African Leadership and Democracy Institute”, une Association sans But Lucratif qui se traduit comme « Institut pour le Leadership et la Démocratie en Afrique », en français, ou « Institut ALDI » pour tout simplifier.

Le siège social est établi en Wallonne à Rue du Vallon 1, en Belgique, enregistrée sous la TVA BE 0763 729 795 depuis février 2021.
L’Association a pour « but social de promouvoir la démocratie et le lea-dership responsable par tous moyens, notamment la formation, l’information, des rencontres et débats pour promouvoir le vivre-ensemble dans nos sociétés sous pression de fragmentation. Pour ce faire, elle vise à œuvrer dans les domaines de :

-La recherche et la publication sur les politiques publiques et sur les sys-tèmes de démocratie et de gouvernance en Afrique ;
-La consultance et la formation en matière de leadership, de gouver-nance, de marketing, d’entreprenariat, de management,
-Des relations publiques, du développement communautaire, et des res-sources humaines ou tout autre domaine selon l’appréciation du Conseil d’Administration et enfin,
– L’encadrement culturel des jeunes ».

En quoi ALDI est-elle originale ?

En Belgique, la procédure d’agrément est la même pour toutes les ASBL. L’originalité de Institut ALDI réside dans le fait de son intérêt sur des sujets à traiter et dans les impacts que nous escomptons sur nos sociétés. Lutter contre les migrations en amont signifie s’attaquer aux causes intérieures des pays d’origine du mouvement migratoire.

Hormis les catastrophes naturelles, les raisons qui fondent le mouvement migratoire ont trait à la mauvaise gouvernance des sociétés au relent tyrannique comme l’Iran, l’Afghanistan, la Russie et bon nombre de pays Africains soumis à des pesanteurs tant internes qu’externes.

Dans ces sociétés, la démocratie et la liberté considérées par certains comme valeurs fondamentales pour la race humaine n’y sont pas les bienvenues, et l’opposition politique n’y a pas droit au chapitre. Dans ces conditions, la solution consisterait à former la jeunesse, à l’intérieur comme à l’extérieur des pays d’origine aux valeurs de gouvernance, aux valeurs de la démocratie et aux principes de leadership responsable en vue d’une transformation profonde de leurs sociétés.

Un des indicateurs sera l’organisation des élections libres, transparentes et démocratiques selon les règles de l’art avec comme impact la stabilité politico-socio-économique et la réduction progressive des migrations. Ainsi les citoyens s’installeront où ils voudront sans clichés dégradants ou désobligeants.

La plus-value de l’Institut ALDI

L’originalité telle que décrite ci-haut révèle déjà l’avantage de l’Institut Aldi qui n’est autre chose qu’un cadre d’échange, de débat sur cette réalité qui handicape le fonctionnement des sociétés et qui nous retourne dans des conflits d’une autre ère.

La plus-value repose sur cette jeunesse plurielle rassemblant les jeunes des pays d’origine et ceux des pays d’accueil autour de l’appréhension du phénomène migratoire, ses conséquences qui auront de l’impact sur la vie des jeunes aussi bien des sociétés d’origine que des sociétés d’arrivé.

Ces jeunes deviendront des Ambassadeurs de paix dans leurs sociétés respectives et vulgariseront les conclusions arrêtées à travers des réseaux nationaux et internationaux. Leurs conclusions ne manqueront pas de toucher les inégalités entre ces deux mondes qui se dessinent et les rapports Nord-Sud devront y être débattus en vue de la réduction de ces inégalités qui crèvent les yeux !

Au sein de cette nouvelle communauté à venir, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme sera la nouvelle Bible. Veux-tu y entrer ? Contacter [email protected]

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. PCE

    Si ALDI a comme role de faire accepter les migrants dans la société dans laquelle les premiers s’installent , l’ASBL peut s’y mettre . Je me demande seulement comment elle va procéder . Cependant je ne pense pas que le fait de porter un sigle qui fait penser à ce géant allemand du supermarché va l’aider .
    Au départ je pensais que l’objectif de  » ALDI  » était de comprendre la phénomène des migrations . A ce sujet les migrations peuvent avoir deux causes diamétralement opposées : ou bien la prospérité ou la misère .
    1. La prospérité : lorsqu’un pays se développe à l’extrême , il peut arriver qu’il atteigne un point au delà duquel le pays ne peut plus aller , il est donc obligé se se répandre ailleurs pour exporter sa prospérité . C’est comme cela que les marxistes expliquent le phénomène de la colonisation, il serait le fils du capitalisme ( lire à ce propos le livre de Marx)
    2. La misère : la migration peut aussi être la fille d’une dictacture ou alors de la pauvreté . Lorsqu’il n y a plus rien à gratter dans un pays pour notamment des raisons politiques on quitte le territoire pour retrouver l’endroit ou les herbes sont plus fraiches .

    • Gacece

      @PCE
      Il ne faut pas se limiter à ces 2 causes seules : Les affaires, la fiscalité (paradis fiscaux), les guerres entre pays qui ne sont pas nécessairement dirigés par des dictateurs, la criminalité, l’attrait touristique et les changements saisonniers (même les oiseaux font cela), etc.

      Nous vivons à l’ère de la mondialisation. Dans un avenir pas trop lointain, ils se pourrait que la majorité des humains se déclarent SDF (sans domicile fixe), mais cette fois-ci avec une connotation positive. Des citoyens du monde avec des moyens d’avoir un domicile mais choisissent de parcourir le monde sans se soucier d’avoir une adresse fixe, ni de domicile, ni de lieu de travail.

      Qui est tenté d’avoir un passeport universel?

  2. Je crois que toute plate forme qui permet aux hommes et aux femmes d’entrer en communication effective constitue forcément le renforcement des relations humaines!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les jérémiades du Frodebu

« Gémir, pleurer, prier est également lâche. Fais énergiquement ta longue et lourde tâche dans la voie où le Sort a voulu t’appeler… » Ces vers d’Alfred de Vigny dans La Mort du loup me sont venus à l’esprit en (…)

Online Users

Total 2 373 users online