Culture

«Surpris et émerveillé par les dessins que je viens de voir »

02/12/2019 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur «Surpris et émerveillé par les dessins que je viens de voir »
«Surpris et émerveillé par les dessins que je viens de voir »
Trois des tableaux réalisés par les artistes du groupe Twofiveseven arts

‘’Twofiveseven arts’’ a exposé sa 2ème collection intitulée ‘’Splash’’, vendredi 29 novembre. Ce vernissage a marqué l’ouverture officielle de la première maison de l’art ‘’Twofiveseven arts’’.

Il est 18h, sur l’avenue Moso dans le quartier Rohero II, une longue file de voitures garées de part et d’autre de la rue, devant les portes de la gallerie d’art ‘’Twofiveseven arts’’. A l’intérieur, une trentaine de tableaux dessinés et peints par sept jeunes artistes burundais. Une centaine d’invités, adultes et jeunes.

«Par Splash, l’on voulait dire éclats. Cette exposition a pour but de dire aux artistes burundais de laisser exploser ce qui est en eux», raconte Samantha Inarukundo, directrice de la maison de l’art ‘’Twofiveseven arts’’. Elle a ouvert cette maison dans le but de promouvoir l’art et les artistes burundais. Le groupe ‘’Twofiveseven arts’’ compte huit artistes dont des burundais, des burundais d’origine congolaise et un indien. Sept d’entre ont pu exposer leurs tableaux.

Comparée à la première exposition en février dernier, la responsable de cette gallerie d’art révèle qu’il y a une nette amélioration aussi bien dans la qualité des dessins qu’au niveau organisationnel.

L’incompréhension est le défi majeur qu’ont soulevé Mme Inarukundo et son équipe d’artistes. Mais confiante, elle assure qu’ils parviendront à faire comprendre l’art à l’opinion publique.

Le public sous le charme

«Surpris et émerveillé par les dessins que je viens de voir», confie Claude Massoc, un des invités de l’exposition de vernissage ‘’Splash’’. Ce français dit qu’il ne s’attendait pas à voir de tels ouvrages au Burundi.

«Cette galerie vient à bon moment», raconte Pacifique Ndayiheke, peintre et membre de Twofiveseven arts. Il ne doute pas que la galerie aidera les artistes burundais à donner plus de visibilité à leurs œuvres.

«Enfin, nous avons un endroit où l’on pourra trouver des tableaux qui feront un bon décor !», se réjouit Audrey Mugisha, responsable de Inspire design studio, une entreprise de décor intérieur.
La galerie est ouverte tous les jours, sauf les lundis.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

On n’est jamais mieux que chez soi

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur On n’est jamais mieux que chez soi

Un accord signé le 24 août entre la Tanzanie et le Burundi où 180 mille réfugiés burundais en Tanzanie devraient rentrer dans leur pays d’origine de gré ou de force a soulevé un tollé général. De par les agissements des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 414 users online