Société

Site Mubone : les soins médicaux laissent à désirer

02/04/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Site Mubone : les soins médicaux laissent à désirer
Site Mubone : les soins médicaux laissent à désirer
Les habitants du site des déplacés de Mubone déplorent la difficulté d’accéder aux soins médicaux

Les sinistrés du site des déplacés de Mubone déplorent des difficultés rencontrées dans l’accès aux soins médicaux. Ils demandent à l’administration et aux bienfaiteurs de leur venir en aide.

« Le problème d’accès aux soins médicaux dans ce site devient de plus en plus inquiétant », raconte Innocent Nzeyimana, chef du site des déplacés de Mubone.

Il confie que le seul hôpital qu’ils les accueillaient, était le district sanitaire de Kamenge, mais ce dernier ne leur donne plus des soins. «L’administration du district Kamenge a dit qu’elle ne nous soignera plus si on ne leur montre pas les attestations d’indulgence signées par le chef de zone ou l’administrateur ».

Cependant, M. Nzeyimana informe que les personnes gravement malades sont rapidement amenées dans un dispensaire privé de la localité. Et faute de moyens, il indique que ces malades finissent par être emprisonnés et de préciser que les personnes les plus retenues dans ce dispensaire, sont les femmes.

Le responsable de ce site demande au ministère en charge de la Santé de leur octroyer des prestataires des soins à proximité du site. Il demande également aux bienfaiteurs de leur venir en aide.

Martin Nivyabandi, ministre en charge des Affaires sociales, se montre rassurant. Il informe qu’un fond a été mis en place pour aider les indulgents à régulariser leurs factures médicales.

Pour bien collaborer, le ministre exhorte les gens placés dans ce site ainsi que leur chef de s’adresser auprès des services de l’assistance sociale se trouvant au niveau de leur zone ou de leur commune.
Innocent Nzeyimana, le responsable du site de Mubone, confie que les maladies qui frappent souvent ce camp, sont la malaria et la dysenterie.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 245 users online