Dimanche 03 mars 2024

Économie

Rumonge : remise d’une adduction d’eau au Complexe scolaire Delft

04/03/2015 Commentaires fermés sur Rumonge : remise d’une adduction d’eau au Complexe scolaire Delft

L’ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Burundi a remis, jeudi dernier, au complexe scolaire Lumière Delft, un lycée pour résidents et rapatriés, une adduction d’eau potable.

L'ambasadeur et sa suite visite le terrain appartenant à cette école ©Iwacu
L’ambasadeur et sa suite visite le terrain appartenant à cette école ©Iwacu

Le Complexe scolaire Delft de Busebwa est un lycée se trouvant sur la colline de Busebwa, dans la zone de Gatete en commune de Rumonge.

Cette école a été fondée en 2009 par l’Association de la jeunesse en mission pour la paix et le développement (AJMPD). Au début, elle avait la mission de mettre à niveau les élèves rapatriés, surtout en français et en kirundi, comme l’a indiqué le colonel Bernard Ndiho, représentant légal de cette association.

Dawn Liberi, ambassadeur des Etats -Unis d’Amérique au Burundi, a visité cette école, jeudi dernier, et a apprécié les travaux qui ont été exécutés pour alimenter cet établissement en eau potable. Elle a aussi apprécié de voir que les élèves rapatriés étudient ensemble avec les élèves résidents sans aucun problème. Elle a encouragé les élèves à bien étudier car la clé de la réussite est l’éducation, comme l’eau potable est la base d’une vie saine.

Le colonel Ndiho Bernard a remercié l’ambassade d’Amérique pour cet appui et a souhaité que le complexe scolaire Lumière Delft soit dans un proche avenir un centre de paix et de réconciliation. Notons que l’école est un modèle de cohabitation pacifique car élèves rapatriés et résidents étudient dans les mêmes classes sans aucun problème.

Signalons que cette école jouera la finale du Net Ball lors du championnat scolaire au niveau national. Cette école est pour le moment handicapée par le manque de courant électrique, mais les autorités scolaires projettent d’installer des panneaux solaires pour la section Informatique de maintenance qui vient d’être ouverte.

Les enseignants nous ont assuré que les élèves rapatriés n’ont plus de peine de difficulté de suivre les cours en français, car durant les années passées, ils ont suivi des séances de mise à niveau. L’école a eu une bonne place dans le test de 10ème parmi les écoles de la province de Bururi.

Certains élèves rapatriés, surtout de la Tanzanie, ont abandonné leurs études, parce la langue d’enseignement est le français, ont indiqué des observateurs sur place.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 124 users online