Samedi 20 juillet 2024

Archives

Rumonge : plus de 30.000 litres de Kanyanga saisis

05/10/2014 Commentaires fermés sur Rumonge : plus de 30.000 litres de Kanyanga saisis

C’était le weekend passé. Une dizaine de personnes produisant ou vendant cette boisson prohibée sont arrêtées, beaucoup de matériel servant dans la fabrication sont confisqués.

Des fûts de kanyanga évidés ©Iwacu
Des fûts de kanyanga évidés ©Iwacu

La police de Rumonge a mené des opérations de fouille dans les ménages du quartier Birimba de la ville de Rumonge  et  sur la colline de Mayengo en commune de Rumonge le week-end dernier.
Ces deux localités étaient encerclées par la police depuis 4 heures du matin et une fouille systématique a été opérée dans les ménages, selon les habitants de ces localités.
Selon les sources policières, cette boisson prohibée est souvent source des coups et blessures volontaires et affecte négativement la santé de ceux qui en prennent. Le commissaire de police en province de Bururi.

Indique qu’ils vont prendre d’autres mesures pour bannir la fabrication , la commercialisation et la consommation de cette bière. Il sollicite la collaboration de la population.

 » Plusieurs familles vivent grâce à la boisson »

Jeanne Niyonsaba, habitant Rumonge, indique qu’il sera difficile de bannir complètement la fabrication et la commercialisation de cette bière. Selon elle, pas mal de familles vivent grâce à la kanyanga. En effet, poursuit-elle, suite à la montée des prix des produits Brarudi, beaucoup de gens se sont rabattus sur cette bière et aujourd’hui elle est largement consommée.
« Plusieurs veuves commercialisent cette bière et doivent verser une certaine somme aux policiers et aux administratifs à la base chaque semaine afin que ceux-ci ferment les yeux. »
Elle suggère au gouvernement de bien examiner la qualité de cette bière et pouvoir autoriser sa fabrication et sa commercialisation.
Certains observateurs avisés indiquent que beaucoup d’opérations de saisie et d’arrestations ont été menées depuis des années. Mais elles n’ont pas atteint les résultats escomptés.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 3 263 users online