Samedi 24 février 2024

Société

Région Sud/Rumonge : Colère chez les usagers de la RN 3

27/11/2023 2
Région Sud/Rumonge : Colère chez les usagers de la RN 3
Vue de l’état piteux du tronçon Magara-Gitaza sur la RN3 (route Bujumbura-Nyanza-lac)

Les chauffeurs et les voyageurs se lamentent suite au mauvais état de la route Bujumbura-Nyanza-lac. Ils mettent beaucoup de temps pour faire ce trajet, le tronçon Magara-Gitaza long de 15 km étant le plus difficile à franchir.

C’est un véritable parcours d’un combattant pour franchir le tronçon Magara-Gitaza long de 15 km à cause de la boue et de gros nids de poule qui s’y trouvent. En plus, le lac Tanganyika fait pression sur ce tronçon rendant désagréable le voyage sur la RN 3, indique un chauffeur d’un bus de transport en commun.

Il dit qu’il met 3 heures de temps pour faire le trajet Bujumbura-Rumonge long de72 km alors qu’avant le début de la saison sèche il mettait 2 heures de temps. Les fortes pluies qui s’abattent aujourd’hui ont endommagé l’état de cet axe routier qui est aujourd’hui en construction.

B.A, un commerçant qui fait passer souvent ses marchandises sur cette route souligne que si rien n’est fait dans l’immédiat cet axe routier deviendra impraticable. Il lance un appel à l’Agence routière du Burundi de faire des travaux de réhabilitation à des endroits où cette route risque de se couper en attendant sa construction. « Les camions poids lourds en provenance de la Tanzanie transportant des pierres à base desquelles on fabrique du ciment participent à sa destruction, constate-t-il.

Agir vite pour sauver la route

Les usagers de la RN 3 sont unanimes, en demandant à l’agence routière d’entamer des travaux pour protéger cette route. Ils demandent aussi à l’entreprise Sogea Saton qui est en train de construire le tronçon Gitaza- Rumonge d’être rapide pour le réhabiliter.

Le même appel est lancé à l’entreprise Getra qui est en train de construire les ponts sur le tronçon Gitaza-Bujumbura. La société chinoise qui a gagné le marché de construire le tronçon Rumonge-Nyanza-lac est aussi interpelée. D’autres usagers souhaitent que le transport sur le lac Tanganyika soit développé comme alternative à la non praticabilité de cet axe routier Bujumbura-Nyanza-lac. « Les opérateurs économiques devraient être encouragés à investir dans le transport sur le lac Tanganyika. »

Signalons que les camions en provenance de Tanzanie commençaient à privilégier la route Dar-es-Salam- Kigoma-Mabanda- Nyanza-lac -Bujumbura pour le transport des marchandises vers le Burundi car selon eux le trajet est court et ne comporte pas de hautes montagnes.

Des sources proches du ministère ayant les infrastructures publiques dans ses attributions indiquent que le financement de la construction du tronçon Bujumbura-Gitaza a été accepté et les travaux pourront démarrer au mois de septembre 2024.

Sachez que la construction de la route de Bujumbura-Nyanza a été faite en deux phases : le tronçon Bujumbura-Rumonge en 1978 par la société Astaldi Amsar et le tronçon Rumonge-Nyanza-lac par la société française Fougerolles.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. L'ancien de la sélection nationale

    La plus prometteuse des routes du pays laissée à l’abandon.

  2. c’est dommage!
    rien de neuf dans tout ce qui est dit. il y a plus de 10 ans que nous avons des promesses que la route va bientôt être reconstruite.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 2 087 users online