Mardi 27 février 2024

Économie

Région Sud/Port de Rumonge : La montée des eaux du lac Tanganyika paralyse ses activités

29/01/2024 Commentaires fermés sur Région Sud/Port de Rumonge : La montée des eaux du lac Tanganyika paralyse ses activités
Région Sud/Port de Rumonge : La montée des eaux du lac Tanganyika paralyse ses activités
Le dechargement des produits Brarudi se fait dans l,eau dans les enceintes du port de Rumonge.

Une partie du port de Rumonge est aujourd’hui inondée par les eaux du lac Tanganyika. Ce qui perturbe les opérations de chargement et de déchargement des marchandises au niveau de ce port. Les commerçants se plaignent des coûts supplémentaires qu’ils engagent. Ils demandent le réaménagement du port de Rumonge afin de faire face à la montée de ces eaux du lac.

Les eaux du lac Tanganyika montent de nouveau et menacent aujourd’hui le port de Rumonge, indiquent ceux qui exercent des activités au niveau de ce port.

Ils estiment que les eaux du lac Tanganyika seraient jusqu’à environ 10 m vers le port. Ce qui préoccupe beaucoup de personnes. Et comme explication, le port de Rumonge est très stratégique et d’une importance capitale même s’il s’agit d’un port secondaire. Il dessert en effet au moins trois provinces de la République démocratique et une grande partie de la Tanzanie.

N.E, un commerçant qui importe du ciment indique qu’il y a aujourd’hui un problème de chargement du ciment du fait que le ciment ne doit pas être en contact avec l’eau sinon, il se détériore et perd sa qualité. Or, certains entrepôts où ce ciment est stocké avant son chargement dans des camions sont aujourd’hui inondés par les eaux en provenance du lac Tanganyika.

Bien plus, ces camions stationnent dans l’eau dans les enceintes du port de Rumonge pour être chargés avec tous les problèmes que cela comporte en matière de temps et de coûts supplémentaires. En effet, la mobilité des manutentionnaires devient difficile et partant ils exigent beaucoup plus d’argent pour le chargement et le déchargement des marchandises.

En ce qui le concerne, N.F estime qu’il commence déjà à travailler à perte à cause des coûts et charges supplémentaires consécutifs à la situation qui prévaut pour le moment dans les enceintes du port de Rumonge.

Il prévient que si cette situation perdure, les activités au niveau de ce port risquent d’être complétement paralysées. Il demande alors que le port de Rumonge soit réaménagé d’une manière moderne et en tenant compte de la montée des eaux du lac Tanganyika qui advient de temps en temps.

Même son de cloche chez ceux qui exportent les produits Brarudi du Burundi vers la République démocratique du Congo en utilisant le port de Rumonge. Ils indiquent que leurs camions sont déchargés dans les enceintes du port de Rumonge avant que leurs produits ne soient embarqués pour la RDC. La situation qui existe aujourd’hui au sein du port de Rumonge ne leur facilite donc pas la tâche. Et pour cause, ils sont eux aussi obligés d’engager des coûts supplémentaires liés au déchargement des camions et au chargement des produits dans les bateaux.

Ils demandent également au gouvernement du Burundi de réaménager ce port afin d’assurer la pérennité des échanges commerciaux et la libre circulation des biens et des personnes

Des voyageurs qui transitent par ce port demandent qu’il soit équipé d’un dispositif performant de communication et de secours en cas d’accident qui surviendrait dans le lac Tanganyika.

Ils demandent au gouvernement de promouvoir le transport lacustre en accordant des exonérations aux opérateurs économiques qui veulent investir dans le secteur du transport maritime car c’est un secteur qui est resté en arrière.

Ils trouvent cela d’autant plus pertinent au regard de certains axes routiers qui sont aujourd’hui en mauvais état. La promotion du transport lacustre pourrait alors participer à booster l’économie du Burundi.

Les travaux démarrent cette année

Agrippine Nduwimana, la responsable du port de Rumonge est aussi d’avis que la montée des eaux du lac Tanganyika produit un impact négatif sur toutes les activités qui se font au port de Rumonge.

Elle indique néanmoins que les études pour le réaménagement du port de Rumonge ont été déjà faites. Il reste le démarrage des activités.

Elle tranquillise ceux qui exercent différentes activités au niveau du port de Rumonge ainsi que les voyageurs qui passent par le port que leurs préoccupations seront satisfaites incessamment.

Augustin Minani, administrateur de la commune Rumonge tranquillise davantage les utilisateurs du part de Rumonge. Lors d’une visite qu’il a effectuée récemment au port de Rumonge il a précisé le démarrage des travaux relatifs au réaménagement du port de Rumonge est prévu au cours de cette année 2024.

Pour le moment, le Burundi dispose de trois ports, à savoir celui de Bujumbura qui est le port principal ainsi que deux ports secondaires, celui de Rumonge et celui de Kabonga en commune Nyanza-lac. Certaines importations et exportations des marchandises se font à travers ces trois ports.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Crise à l’Est de la RDC. On ne choisit pas ses voisins

Le 37ème Sommet de chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA) s’est tenu dans un contexte très mouvementé de tensions dans plusieurs parties de l’Afrique. Lors du discours inaugural de la séance plénière, Moussa Faki Mahamat, président de (…)

Online Users

Total 1 322 users online