Samedi 20 juillet 2024

Économie

Région Ouest/Cibitoke : Mabayi Accalmie autour de la Kibira

02/10/2023 Commentaires fermés sur Région Ouest/Cibitoke : Mabayi Accalmie autour de la Kibira
Région Ouest/Cibitoke : Mabayi Accalmie autour de la Kibira
Selon les habitants des collines proches de la Kibira, commune Mabayi,il y a l’accalmie depuis trois mois

Les populations des collines frontalières de la Kibira commencent à vaquer à leurs activités après plus de 3 trois mois. L’administration communale multiplie des séances de sensibilisation et de pacification.

Arrivé sur les collines Mukoma, Gasebeyi, Ruhororo, Gafumbegeti et Rutorero, proches de la Kibira dans la commune Mabayi, la situation sécuritaire s’améliore de plus en plus. Les habitants, dans l’ensemble, s’occupent de leurs activités champêtres mais prennent le soin de rentrer avant la tombée de la nuit.

L’insécurité qui y régnait avait poussé la plupart des habitants rencontrés sur la sous-colline Kivogero de la colline Mukoma à abandonner leurs activités.

Ils indiquent que d’intenses et violents combats opposaient souvent des rebelles rwandais aux éléments de la Force de défense nationale du Burundi. « Dans la plupart des cas, ces rebelles venaient se ravitailler sur place en dévalisant tous les ménages au vu et au su de tout le monde », affirme avec colère l’un des administratifs locaux sous couvert d’anonymat.

La visite du Premier ministre, dans cette commune, où il a fermement condamné des collaborateurs de ces rebelles semble apporter des fruits. « L’ultimatum lancé par cette autorité lors de sa visite a redonné le moral aux forces de défense et de sécurité qui ont multiplié des offensives avec succès », affirme un habitant de la colline Gasebeyi.

Le commerce reprend

Toutefois, des inquiétudes ne manquent pas au sein de la population qui a peur d’effectuer des rondes nocturnes recommandées par les autorités administratives et militaires.

La plupart des habitants contactés exigent des enquêtes très approfondies à l’égard des collaborateurs de ces rebelles, à commencer par l’ancien administrateur de cette commune, locataire pour le moment de la prison centrale.

Ces avancées sécuritaires contribuent à la reprise des activités commerciales, comme l’indique l’un des commerçants rencontrés au chef-lieu de cette commune : il affirme avoir réouvert sa boutique après 3 mois de fermeture. D’après ses propos, les habitants ne vont plus couvrir les actes de ces malfaiteurs qui handicapent le développement de leur localité.

Une source militaire sous couvert d’anonymat admet que des ordres ont été donnés par la hiérarchie militaire en vue de combattre avec la dernière énergie ces rebelles contre Kigali établis dans l’immense forêt de la Kibira de Mabayi et Bukinanyana.

L’administrateur a.i de Mabayi tranquillise la population et l’invite à dénoncer ces fauteurs de trouble. Rénovat Yaranyumviye encourage, par ailleurs, ses administrés à s’atteler au travail et dénoncer tout mouvement suspect.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 3 096 users online