Samedi 28 janvier 2023

Archives

Quatre personnes blessées

17/02/2016 6

Une grenade a explosé, tôt ce matin, au quartier 6 de la zone Ngagara, près du parking de l’Otraco. Bilan : quatre personnes grièvement blessées.

Parking de l’Otraco où une grenade a explosé, ce matin.
Parking de l’Otraco où une grenade a explosé, ce matin.

La déflagration s’est produite vers 7h30 près d’un container faisant office d’une boulangerie communément appelée « Saint Thomas », alors que plusieurs clients en partance vers l’intérieur du pays étaient sur le point d’embarquer. « J’ai entendu une détonation puis j’ai vu plusieurs personnes allongées par terre. Quatre étaient grièvement blessés. » Ils ont été évacués par des véhicules vers des hôpitaux, assure un témoin.

Dans la foulée, un jeune homme a été attrapé avec une grenade à sa ceinture par des personnes en tenue civile – probablement des agents du SNR -, dans la cour d’une maison en étage dite bloc 19. Il a été ligoté par des policiers qui l’ont ensuite embarqué à bord d’un véhicule de la police.

Quinze individus, tous colocataires du bloc 19, ont ensuite été regroupés à l’extérieur par la police qui leur a intimé l’ordre de s’assoir par terre. Ils ont été relâchés à 9h43 par un officier de l’armée. Tous les arbustes autour de ce bloc ont été coupés, une clôture d’une maison d’en face détruite.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. Jamahaar

    D’innocentes victimes pour rien; juste a cause de la boulimie de pouvoir d’un seul homme et de sa clique mafieux qui veulent s’accrocher au pouvoir contre la volonte generale du peuple et après avoir viole la Constitution de la Republique.L’entetement des premiers et le jousqu’au boutisme de leurs opposants risquent de detruire tout le pays en le transformant en fiefdorms avec des seigneurs de guerre incontroles.L’interet superieur de la nation exige que chacun fasse un examen de conscience et consente a des sacrifices et des concessions pour sauver le pays de la disintegration totale.Dialogue, dialogue inclisif sur un terrain neutre, SVP.

  2. Kaboul

    Le terrorisme est la stratégie du faible.
    je me demande même ceux qui veulent que le gouvernement burundais négocie avec ces gens leurs motivations car partout dans le monde quand tu prends cette voie de tuer les innocents tu es disqualifié et pour les américains et les israéliens l’élimination physique est la première option!!! Pourquoi au Burundi ça serait différent?

  3. Kariwabo Andre

    Na bado iyi ni mwanzo ariko gikuru iyi leta ni yemere iganire ataruko bazohava bamera nka Buyoya yagiye kuganira vyamaze kuyangara.

  4. NDABIRABE

    Ils pensent peut être qu’ils auront la même châtiment ou récompense que le grand poseur des mines en 1995. Il faut éviter de verser le sang des innocents.

  5. Je pense que les politiciens de l’opposition radicale risquent de payer cher avec cette attitude terroriste en lancant des grenades sur la population innocente. A cet effet, le Rwanda (Kagame) et la Belgique (Luis Michel et Maingain) qui soutiennent ces terroristes devront repondre devant l’histoire.

    • Kariwabo Andre

      wa hiyo hama mwibaza mwebwe muri beranda . mbg ko abana bigihugu mugomba kubicisha inzara ni kubera iki? ni murabe ama hotel nka menshi yarugaye . ubu ubushomeri mu gihugu ni hatari ama ONG yaragiye yose reka kubershera Kagame hmw n’abazungu. vyabayobeye

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 2 553 users online