Publireportages

Programme Apprendre, un aspect innovant dans l’enseignement burundais

24/01/2020 La Rédaction Commentaires fermés sur Programme Apprendre, un aspect innovant dans l’enseignement burundais
Programme Apprendre, un aspect innovant dans l’enseignement burundais
De gauche à droite: Marguerite Altet (experte du programme Apprendre), Alexis Kwontchie (Directeur de l'antenne Afrique des Grands Lacs de l'AUF) , Herménégilde Burikukiye (secrétaire permanent du ministère de l’Éducation) et Tharcisse Niyongabo, (inspecteur général au ministère de l’Éducation).

Le programme d’appui à la professionnalisation des pratiques enseignantes et au développement des ressources (Apprendre) a organisé un atelier de formation à l’endroit des inspecteurs pédagogiques et des cadres du Ministère de l’Education du 20 au 24 janvier 2019. Une sorte de professionnalisation des pratiques des enseignants.

L’ouverture de l’atelier sur « l’analyse et l’observation des pratiques enseignantes au Burundi » couplée au lancement officiel de APPRENDRE a eu lieu ce mardi 21 janvier 2020 en présence du Secrétaire Permanent du Ministère de l’Éducation de la Formation Technique et Professionnelle, Monsieur Herménégilde Burikukiye et du Directeur de l’Antenne Afrique des Grands Lacs (AAGL) de l’AUF, Monsieur Alexis Kwontchie.

Renforcer les capacités en termes d’analyse et de pratiques enseignantes, tel est l’objectif principal de l’atelier initié par le programme APPRENDRE, mis en œuvre par l’AUF avec le financement de l’Agence Française de Développement (AFD). Cet atelier a été organisé par l’Antenne Afrique des Grands Lacs de l’AUF, basé à Bujumbura.

Tharcisse NIYONGABO, inspecteur général au ministère de l’éducation indique qu’en plus du renforcement en termes d’analyse, cet atelier aidera les inspecteurs et les conseillers pédagogiques ainsi que les cadres du ministère de l’Éducation à améliorer leurs prestations.

Cependant, il confie que lors de leurs inspections dans différents établissements, certaines lacunes ont été soulevées. La régression du niveau du Français, la langue d’apprentissage a été soulevée comme la lacune majeure observée. Et d’ajouter qu’il y a certains enseignants qui restent derrière les différentes innovations faites au niveau de l’enseignement.

Pour Herménégilde BURIKUKIYE, Secrétaire Permanent au Ministère de l’Éducation, de la Formation Technique et Professionnelle, le programme APPRENDRE a un aspect innovant pour l’enseignement du Burundi. Il appelle tout inspecteur à valoriser ce qu’ils vont apprendre de cette formation.

Dans son discours, il salue l’Agence Universitaire de la Francophonie pour son appui financier et technique. Notamment son Antenne Afrique des Grands Lacs, dirigé par M. Alexis KWONTCHIE.

Les axes d’intervention

Photo de famille des participants

Ce dernier dans son allocution a précisé les objectifs généraux du programme APPRENDRE, tout en résumant les 4 axes d’actions prévues pour le Burundi en 2020-2021, constitués d’une douzaine d’activités au total. La mise en place et le renforcement des réseaux scolaires, tel est le premier axe du programme APPRENDRE. À ce premier axe, Marguerite ALTET, Professeur émérite, animatrice de l’atelier et experte dans ce programme ajoute l’amélioration des conditions et des pratiques d’enseignement en français, l’amélioration des pratiques et des conditions d’enseignement en sciences. Et Ainsi que le renforcement des compétences des enseignants dans l’évolution de leurs pratiques pédagogiques.

Elle indique que l’objectif de cet atelier est d’appuyer les inspecteurs pédagogiques et les conseillers pédagogiques chargés d’élaborer les manuels et la matière d’enseignement à travailler avec les enseignants dans l’observation et l’analyse de leurs pratiques.
D’après cette experte, ces inspecteurs et ces conseillers pédagogiques devront travailler sans jugement pour ramener les enseignants à réfléchir sur leurs difficultés pédagogiques ainsi que ceux des élèves afin d’y remédier.

Signalons qu’après le Burkina-Faso, premier pays bénéficiaire de ce programme, le Burundi y a adhéré en décembre dernier. Marguerite ALTET confie que la plus-value pour le Burundi dans ce programme est l’amélioration de la qualité des élèves.

Plus d’information sur le programme :Cliquez ici.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Covid-19 : Pour que la peur ne prenne pas toute la place

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19 : Pour que la peur ne prenne pas toute la place

On est en plein dedans, le coronavirus est dans nos murs. La menace est bien réelle. Deux cas ont été recensés, avérés positifs à Bujumbura. Le ministre de la Santé l’a déclaré lors d’une conférence de presse, ce 31 mars. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 610 users online