Économie

Primus : une hausse du prix qui agace

02/02/2018 Chanelle Irabaruta 1

« Cette augmentation du prix de la Primus vient empirer la situation économique des consommateurs», a réagi Pierre Nduwayo, président de l’Association Burundaises des Consommateurs (Abuco), ce jeudi, 31 janvier. La Brarudi a annoncé, mercredi 31 janvier, la hausse du prix de la Primus de 72 cl. Elle est passée de 1 400 à 1 500 Fbu.

Pierre Nduwayo : « Quand la Primus augmente de prix, d’autres denrées alimentaires doivent conséquemment augmenter de prix.»

Il craint que cette hausse entraîne une réaction en chaîne sur tous les autres produits. « Quand la Primus augmente de prix, d’’autres denrées alimentaires doivent conséquemment augmenter de prix ».

Les grands fournisseurs des produits, s’étonne-t-il, prennent toujours pour prétexte la rareté des devises ou la hausse des prix des produits pétroliers. « Même quand il y a baisse du prix du carburant, ils ne prennent pas la décision de baisser leurs prix. »

Il se dit inquiet du manque à gagner pour les commerçants ou les fournisseurs de ce produit. « Les gens risquent de consommer moins que d’habitude »

Pour le président de l’Abuco, cette mesure impactera davantage la population en province, « qui souffre déjà d’une misère intenable ».
M. Nduwayo lance un appel vibrant à la Brarudi de revenir sur cette décision.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. KABADUGARITSE

    Pas de soucis! Je vais me rabattre sur le Mugorigori et le Mukororajipo, kuko amatwi ansumira ngo n’Umunanasi kimwe n’Agasigisi bigiye kuduga ibiciro.-

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur En attendant le verdict de la Cour constitutionnelle…

« Doom and gloom ». Cette expression anglaise désigne un sentiment de trouble, de  peur-panique. Après la proclamation des résultats provisoires par la  Ceni, le 25 mai, et leur contestation par le principal parti de l’opposition, le CNL, une psychose  a (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 404 users online