Mercredi 24 juillet 2024

Politique

Président du Sénat : « L’appui des partenaires techniques et financiers reste incontournable »

28/02/2024 3
Président du Sénat : « L’appui des  partenaires techniques et financiers  reste incontournable »
Emmanuel Sinzohagera : « Le plan stratégique du Sénat exige des moyens consistants »

Ce 27 février 2024, le Sénat burundais a organisé une séance de présentation de son plan stratégique aux représentants du corps diplomatique et consulaire accrédités au Burundi et des organismes internationaux ainsi qu’aux partenaires techniques et financiers. Son président a signifié que leur contribution est essentielle pour que la vision de son institution soit atteinte.

« Le Sénat reste toujours conscient que l’appui de ses partenaires techniques et financiers reste incontournable », a reconnu Emmanuel Sinzohagera, président de la Chambre haute du Parlement burundais, dans de son discours d’ouverture.

Selon lui, la vision du Sénat burundais est « d’être une institution moderne, socle de la démocratie, de la bonne gouvernance et pilote de la décentralisation, de la réconciliation nationale, soucieuse d’accomplir ses missions constitutionnelles pour le bien-être du citoyen », sera atteinte.

Emmanuel Sinzohagera a exprimé son souhait de voir chacun des distingués invités s’approprier du plan stratégique du Sénat pour continuer à apporter son appui dans l’accomplissement des missions lui confiées en tant que représentant du peuple.

Le plan stratégique dont il est question, a précisé le président du Sénat, vise à développer l’institution sénatoriale par le renforcement des compétences de ses ressources humaines, l’amélioration de son équipement et la sensibilisation des élus locaux au changement de mentalités d’une partie de la population en matière d’alimentation, de la protection de l’environnement, de l’hygiène corporelle, etc.

« Cela exige donc des moyens techniques et financiers consistants », a-t-il reconnu. « D’où l’intervention des partenaires est d’une grande importance et reste toujours la bienvenue au Sénat du Burundi ».

Signalons que le budget global pour la mise en œuvre du plan stratégique du Sénat est estimé à 189 628 749 000 BIF, soit 63 209 583 USD.

Forum des lecteurs d'Iwacu

3 réactions
  1. Hihi

    De votre côté comme partenaire, vous devez aussi apporter un effort au niveau législatif
    — lancer la réforme de la justice
    — améliorer en profondeur l éducation nationale
    — accorder la priorité aux investissements productifs, qui apportent une plus value à l État
    — faire en sorte que la corruption soit traquée partout
    — le respect de l individu en matière de droit de l homme
    — et beaucoup d autres

    Il sera bien plus facile pour vos partenaires soient à vos côtés, s’ils voient que participiez à certains changements dans la conduite de la société et du pays
    Ca doit être un win-win

  2. Hihi

    combien y a t il de sénateurs ?

  3. TD

    Honorable Sinzohagera s’illustre dans le rôle constitutionnel de contrôle de l’action gouvernementale, une primordiale attribution du pouvoir législatif naguère peu voire pas du tout exercée depuis l’avènement du régime dd.
    Hélas il ne met pas (lors cette grand-messe avec les diplomates accrédités à Gitega) le doigt à l’essentiel : la violation des droits humains. La persécution des opposants politiques refait horriblement résurgence. Comment compte-il alors convaincre les partenaires financiers ?

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 1 988 users online