Vendredi 24 mai 2024

Politique

Pouvoir sans autorité

08/03/2024 8
Pouvoir sans autorité

Le secrétaire national chargé de l’idéologie au sein du Cndd-Fdd, Emery Landry Nyandwi, a présenté, vendredi 1er mars, « 12 preuves » attestant que le Burundi est la nouvelle Terre promise aux leaders de la commune Makebuko et que « le Cndd-Fdd est le parti désigné par Dieu pour faire parvenir le pays à ses promesses ».

Le parti de l’Aigle fait marcher à toute vapeur sa machine à propagande pour faire évoluer ses militants, d’abord, et les Burundais, ensuite, dans une réalité alternative où l’appel à l’émotion modèle l’opinion publique, la croyance se mue en savoir et le sentiment de toute-puissance se renverse en bénédiction divine.

La légitimation par le consentement populaire ne fait plus le poids face à la ‘’légitimation divine’’ du pouvoir politique de ceux qui tambourinent avoir mis Dieu en avant de toute chose. Cette initiative ubuesque – Dieu s’éprouve, mais ne se prouve pas – du monsieur idéologie du parti au pouvoir vise à transformer cette dérive idéologique en avantage comportemental : la bigoterie.

Si la légitimité du pouvoir politique vient du ‘’Très-Haut’’, ceux qui l’exercent ne sont redevables que devant Dieu. Or, une des caractéristiques de la République burundaise est l’imperméabilité entre le fait politique et le fait religieux. Organiser des rendez-vous électoraux, pour le parti Cndd-Fdd, revient alors à sacrifier à la tradition démocratique. Car on ne peut accorder de l’importance au pouvoir du suffrage universel après avoir ‘’fait la preuve d’avoir été élu par Dieu’’.

Les ténors du parti présidentiel soutiennent à l’unisson que c’est Dieu qui donne le pouvoir. Une confusion entre la nature du pouvoir pour les croyants et les moyens d’accession au pouvoir – une affaire humaine – qui pave la voie à l’émergence d’un fanatisme religieux. « Ceux qui peuvent vous faire croire à des absurdités peuvent vous faire commettre des atrocités », a mis en garde Voltaire. Sans mécanisme de contestation officiel par leurs représentants ou spontané via une manifestation, le peuple devient perméable aux théories saugrenues dont la diffusion est promue par la machine à propagande du « parti désigné par Dieu » tournant à plein régime. A plus forte raison sans résistance de leaders religieux et universitaires opposant l’esprit critique aux assauts de l’idéologie dominante qui impose le dialogue entre la religion et la politique.

La légitimité du pouvoir politique vient d’en bas. L’autorité des gouvernants se mesure ainsi à l’aune de l’amplitude du consentement que les gouvernés leur donnent pour les guider. Ne pas donner la primauté au consentement populaire dans l’accession au pouvoir, c’est se condamner à occuper une position de pouvoir sans autorité.

Guibert Mbonimpa

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. RUSAKE

    Les pays qui pouraient se targuer d’être bénis des dieux (Je n’ai pas parlé de Jahwe seulement Je suis assez cultivé pourcsavoir qu’il y a plusieurs religiins sur terre. Nos Bihangange le savent ils?🤣🤯😭).
    Je les nomme dans un certain désordre logique: Suede,Japon,Corée du Sud, USa, Chine, Canada, Alleman, etc…
    Leurs dirigeants sont assez intelligents pour savoir ko aho bageze vyavuye mu mutwe n’amaboko yabo

  2. Bimenye Baributsa

    Le Burundi sans justice pour les HUTUs. Comme Sodome et Gomorrhe
    Selon le récit biblique, les habitants de Sodome et de la ville voisine de Gomorrhe ont été détruits par la colère divine à cause de leurs péchés. La nature exacte de ces péchés est débattue, mais voici quelques interprétations :
    1. Orgueil : Certains commentateurs suggèrent que l’orgueil était l’un des péchés commis par les habitants de Sodome et Gomorrhe. Cela pourrait se manifester par leur arrogance et leur refus d’obéir aux lois divines.
    2. Inhospitalité : Une autre interprétation est que les habitants étaient inhospitaliers envers les étrangers. Lorsque deux anges sont venus chez Loth (parent d’Abraham) pour vérifier les péchés de la ville, les hommes de Sodome ont entouré la maison de Loth et ont demandé qu’il leur livre les étrangers pour qu’ils les « connaissent » (c’est-à-dire, pour des actes sexuels) 1.

    3. Abus sexuel : Le passage biblique mentionne que les hommes de Sodome ont demandé à Loth de leur livrer les deux étrangers pour qu’ils les connaissent. Loth a proposé ses deux filles vierges en échange, mais les habitants ont refusé. Ce passage a été interprété comme un acte d’abus sexuel 1.
    4. Homosexualité : Au IVe siècle, Augustin d’Hippone est le premier auteur chrétien à associer le crime des habitants de Sodome à l’homosexualité. Cependant, il est important de noter que le texte biblique ne spécifie pas explicitement l’homosexualité comme le seul péché commis par les habitants 12.
    En fin de compte, Dieu a détruit Sodome et Gomorrhe par le soufre et le feu, épargnant toutefois Loth et sa famille 1.

  3. Anonyme

    Je n’ai fini le premier paragraphe que j’abandonne avec un mot dans mon esprit: IBIROFA. Quelqu’un qui sûrement est éduqué et tient des discours comme ça, on va où ?

  4. Kaziri

    Notre Cher Burundi est devenu une honte.
    Guidé par l’obscurantisme le plus total.
    Qu’a t il à faire le Dieu des juifs dans notre mauvaise gouvernance?

    • Stan Siyomana

      @Kaziri
      No mugihugu kimwe kibanyi n’uburundi, sinibuka ingene basigura iyo Imana iba iri kumurango, mugabo baheza bavuga ko IMANA ITAHA MUGIHUGU CABO.
      Umengo igihugu cose kivuga ko arico cegereye cane Imana.

      • Yes

        N’idini imw’imwe yose ivuga ko ariyo ivuga Imana y’ukuri.

  5. jereve

    Ce n’est pas seulement le Burundi, mais toute la terre est une Terre Promise. C’est ainsi que Dieu l’a voulu. Le problème, c’est que le diable s’y est aussi installé. Et ce dernier a des arguments de poids surtout pour ceux qui sont assoiffés de pouvoir. Rappelez-vous ce passage de la Bible où ce diable même va jusqu’à tenter Jésus, il l’expose à trois tentations dont la 3ème est la plus osée et la plus spectaculaire: il promet à Jésus de lui donner tout le POUVOIR sur la terre et tout ce qu’elle porte – les royaumes, les habitants et les richesses, toutes ces choses que les humains rêvent d’avoir -, à une seule condition : que Jésus agenouille aux pieds du diable et qu’il l’adore! C’en était trop pour Jésus qui a vite fait de chasser le corrupteur.
    Donc quand il s’agit du POUVOIR sur cette terre, il faut savoir distinguer s’il vient de Dieu ou s’il vient du diable. S’il vient de ce dernier, alors on aura des crimes, des guerres, des malheurs, des famines et des pleurs consécutifs à la violation systématique des commandements de Dieu et des droits de l’homme.

  6. Gacece

    Ne prenez pas les Burundais pour des ignorants! Chaque pertinemment pour qui voter. Vous avez apparemment identifié les astuces et les stratégies du CNDD-FDD pour siphonner des votes.

    Pour prouver que votre théorie est tout sauf vide, adressez-vous aux électeurs dans le même langage que celui du partie au pouvoir!

    […] … […]
    Concrètement, allez-leur dire que « Dieu vous a choisi à votre tour pour vous donner le pouvoir aux prochaines élections ». Après tout, si c’est Dieu [seul] qui donne le pouvoir, c’est Lui-même [seul] qui l’enlève.

    […] Attention! Les lieux de cultes risquent d’être bo[nd]és [/…]

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La vie chère de plus en plus chère

Les incompréhensions sont profondes. La hausse constante des prix dans le panier de la ménagère devient un sujet de préoccupation majeure pour de nombreuses familles. Les consommateurs voient et décrient l’augmentation exponentielle des prix. La plainte retentit de toutes parts. (…)

Online Users

Total 4 940 users online