Lundi 30 janvier 2023

Société

Plus de 60 salles de prière menacées de fermeture »

30/09/2016 1

Situées « dans des endroits non reconnus par la loi », 66 salles de prière sont dans le collimateur de l’administration de la commune urbaine de Muha. Ce chiffre a été donné par Daniel Kabura, administrateur de cette commune, ce jeudi 29 septembre.

Dans un communiqué, cet administrateur fait savoir que des prières dans des maisons d’habitation non reconnues et dans les heures avancées ne sont pas autorisées par la loi. L’administrateur Daniel Kabura cible les zones de Kanyosha, Musaga et Kinindo.

D’après son communiqué, ces prières sont suspendues. Leur reprise est conditionnée à un agrément préalable par le ministère de l’Intérieur et de la Formation Patriotique et par l’administration communale.

M. Kabura indique qu’il a pris la décision dans l’optique de lutte contre « les faux prophètes, qui mentent pour leur propres intérêts ». Il les accuse également de véhiculer des enseignements divisionnistes en cachette.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. roger crettol

    « Il les accuse également de véhiculer des enseignements divisionnistes en cachette »

    Et voilà que les autorités s’étonnent, après avoir elles-mêmes eu des discours et des comportements résolument divisionnistes depuis plus d’une année, au moins …

    Et puis, de faire cela « en cachette », cela complique singulièrement le travail des services chargés de l’insécurité’ ou de la sécurité, c’est selon.

    Faut-il en conclure que prier dans les endroits agréés, c’est un gage de sécurité ? Certains auront des doutes …

    JerryCan

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 160 users online